Deux nouvelles sympathiques de Haruki Murakami !

murakami-nouvelles

Cette fois-ci, le format de cet article sera légèrement différent. Je n’ai pas une multitude de choses à dire sur ces deux nouvelles, mais j’ai quand même envie de les mentionner rapidement car elles m’ont bien plu, ce sera juste plus court et pas réellement une critique.

murakami-bibliotheque-illuLa première nouvelle est L’étrange bibliothèque, où l’on retrouve encore une fois le côté surnaturel et onirique des oeuvres de Murakami. On suit un adolescent qui venait juste rendre son livre à la bibliothèque et qui se retrouve dans une drôle de situation juste pour avoir demandé s’ils avaient des livres sur… la levée des impôts durant l’empire ottoman. (rien que ce gosse me fascine par sa curiosité) On lui demande donc de se rendre à la salle 107 au sous-sol. C’est assez terrifiant et fascinant comme histoire, le personnage principal se demande pourquoi il est aussi obéissant dès le départ, et nous aussi. La fin m’a laissée pantoise, pas dans le sens où elle m’a surprise mais sa simplicité m’a paru assez absurde. Il a d’ailleurs fallu que j’en tire quand même ma conclusion : en fallait-il une, Murakami voulait-il réellement nous faire réfléchir ou n’y a-t-il juste rien à comprendre, je n’en ai aucune idée. (à part Sommeil et le premier tome de 1Q84, je n’ai rien lu de cet auteur, je ne sais donc pas comment bien réagir)

Le deuxième ouvrage s’intitule Les attaques de la boulangerie et se trouve légèrement en-dessous du premier en terme de qualité à mes yeux. Ceci dit, je l’ai quand même apprécié, l’absurdité de l’histoire me semblant compréhensible car quand je l’ai lu, il se trouvait que… j’avais faim. Et l’histoire raconte celle de deux compagnons qui vont braquer une boulangerie pour avoir à manger. (j’étais donc sur la même longueur d’ondes) Je ne dirai rien sur la deuxième histoire pour que vous savouriez ce livre si vous souhaitez le lire. Mais la narration m’a encore énormément plu et j’ai hâte de lire plus d’ouvrages de cet auteur si ses nouvelles me plaisent autant.

murakami-boulangerie-illu

Il faut aussi compter avec les couvertures et illustrations magnifiques de l’édition 10|18 faîtes par Kat Menschik qu’on retrouve disséminées à travers ces deux livres et qui sont très agréables à parcourir des yeux. J’ai donc passé un bon moment de lecture en compagnie de ces livres très rapides à lire. (une cinquantaine de pages environ chacun)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s