Bilan lectures #5 (mars 2017)

Comme je l’avais annoncé, j’ai eu beaucoup moins de lectures du fait de mon changement de rythme. J’étais aussi malade à un moment, ce qui n’a pas aidé à lutter contre ma fatigue. Cependant, j’ai quand même lu quelques livres, dont un livre absolument grandiose. (mais long à lire !)

Rosa Candida (Audur Ava Ólafsdóttir) Lire la chronique

La violence des riches (Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot) Lire la chronique

le-premier-homme-coverLe premier homme (Albert Camus)

J’ai donc continué ma découverte des livres de Camus qu’il me reste à lire avec le manuscrit retrouvé avec lui lors de sa mort. (l’auteur est décédé dans un accident de voiture) C’est sa fille Catherine qui a finalement décidé de se pencher sur l’écriture horrible à déchiffrer de son père et qui l’a finalement publié dans les années 90. C’est très autobiographique mais je pense que si vous n’avez aucune connaissance sur l’auteur, vous ne vous en apercevrez pas forcément. J’ai ressenti un léger malaise à le lire jusqu’à ce que je me rappelle que j’avais de toute façon lu une biographie sur lui, alors les scrupules, poubelle, c’était déjà trop tard de toute façon. On sent à certaines tournures de phrases pas très fluides (rares mais qui choquent un peu quand on lit souvent l’auteur) que c’est bel et bien un brouillon. Camus y relate son enfance et c’est très touchant, en particulier les passages avec son instituteur. La reconnaissance envers ce dernier y est palpable. Les moments avec sa mère, qui était à moitié sourde-muette, sont assez bouleversants eux aussi. Mais au-delà de l’aspect autobiographique, l’auteur voulait nous montrer quelque chose, cet amour débordant qu’il a eu pour les siens et qui l’a façonné. Dommage qu’il n’ait pas pu le terminer pour y apporter une conclusion.

marion-13-ans-pour-toujours-coverMarion, 13 ans pour toujours (Nora Fraisse)

C’est le témoignage d’une mère qui a perdu sa fille : celle-ci s’est suicidée suite à un harcèlement scolaire dont elle faisait l’objet. Je dois avouer que l’identification au vécu de cette jeune fille n’a pas été difficile vu que j’ai vécu la même chose aussi, les réseaux sociaux en moins. (une vraie plaie si vous voulez mon avis, je suis bien contente que ça n’existait pas encore à mon époque #jesuisvieille) Certains y ont vu un règlement de comptes de la part de cette femme et je peux comprendre cet avis, vu certains paragraphes où elle laisse éclater son amertume envers certaines personnes. Cependant, tout ce qu’elle dénonce, je l’ai vécu aussi : l’indifférence des camarades et celle des enseignants, de leurs supérieurs… C’est une réalité qu’on retrouve dans beaucoup de témoignages et je pense qu’elle a eu raison de témoigner de ce parcours absolument édifiant pour rechercher la vérité et obtenir justice. La honte doit changer de camp et la minimisation de ces actes disparaître.

Germinal (Emile Zola) Lire la chronique

Et… C’est tout.

J’ai repris un travail, et je vais augmenter mes heures à partir de la semaine prochaine, alors je vous avoue que je ne sais pas trop ce que ça va donner au niveau de mon temps de lecture. Je ferai de mon mieux bien évidemment (le premier qui se met en travers de mon livre et moi est un humain mort) mais très clairement, mon rythme de parution va en pâtir.

J’ai aussi rédigé un article sur Lettres à un ami allemand d’Albert Camus et une chronique sur un livre féministe, l’autobiographie de Malala Yousafzaï.

Je tiens à faire une petite mise au point concernant le premier : au vu de ce que vous m’avez dit dans les commentaires, il se peut qu’il ne vous plaise absolument pas. (c’est même très probable) Ça reste quand même assez « superficiel » niveau raisonnement mais je l’ai trouvé très juste et simple à lire. Je trouve que, même s’il s’inscrit dans une autre époque avec un contexte différent, on peut encore en tirer des rappels qui ne sont que bénéfiques maintenant. Sa déclaration d’amour envers la France, l’Europe et l’humanisme en général peut agacer mais vu la première lettre, il n’est pas complètement aveugle à leurs défauts. Je le trouve beaucoup plus lucide que d’autres personnes qui ont écrit ce genre de livres. Bref, je ne suis pas là pour rédiger une chronique parallèle de ce livre, juste pour effacer tout malentendu. 😀 Les articles que Camus a rédigé en tant que journaliste/rédacteur-en-chef/chroniqueur occasionnel sont généralement bien plus incisifs que ses livres.

Je me suis aussi enfin décidée à faire un index : ça vous permettra de faire une recherche par auteur bien plus rapide et plus fiable.

Je songe aussi à créer (alors que j’aurais moins le temps, l’espoir fait vivre…) une sous-rubrique dans Les thématiques intitulée « Honneur au Japon ». Elle contiendrait des articles signalés ainsi, parlant de livres traitant du Japon selon différents sujets. Je n’en ai pas beaucoup, mais un article tous les deux-trois mois me paraît raisonnable pour le moment. Partir au Japon un jour serait une bonne idée aussi.

Pourquoi cette envie soudaine de donner un coup de projecteur sur le Japon comme des centaines d’autres blogs ? C’est surtout pour mon plaisir personnel : j’ai fait des études de japonais auparavant, mais je les ai complètement loupées (ne vous amusez pas à écrire des messages en japonais, je vais mal le prendre), ce qui n’empêche en rien que ma passion pour le Japon est intacte. Si je peux vous faire partager quelques ouvrages, ce sera avec plaisir.

C’est donc tout pour ce mois-ci, et je ne promets vraiment rien pour le mois prochain. (je ne me fixe pas d’objectif, je lirai encore moins que prévu) Quel a été votre livre favori du mois ? 🙂 Je crois que vous l’aurez deviné, pour moi, c’est Germinal.

Publicités

2 réflexions sur “Bilan lectures #5 (mars 2017)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s