Bilan lectures #6 (avril 2017)

Encore une fois, un mois pas très fructueux en matière de lectures, et j’ai bien peur que ce soit comme ça pour le mois prochain aussi. Je fais même en sorte de lire des livres plus courts pour faire style que je réduis ma PAL. (on fait comme on peut pour remplir ses objectifs, hein !)

Le jeu du siècle (Kenzaburô Ôe) Lire la chronique

candide-voltaire-coverCandide (Voltaire)

De façon logique, vu mon inculture flagrante, je n’avais jamais lu un seul livre de Voltaire. (les autres philosophes des Lumières, n’en parlons pas) En entendre parler, effleurer du bout des doigts leurs idées en cours de philosophie, d’histoire, de français, ça oui. (il est même très difficile de passer à côté) Mais il était enfin temps de les lire par moi-même, même si ce n’est pas un objectif prioritaire pour le moment. Cette lecture a été assez agréable, Voltaire ayant fait preuve d’une ironie qui m’a parfois fait sourire. (et puis quand on remet dans le contexte de l’époque, ça devait être carrément grinçant) Il aime aussi beaucoup exagérer les faits, les évènements se succèdent de manière complètement irréaliste mais ça sert son histoire. (et ça me fait rire aussi, que demande le peuple) Par contre, je vous préviens, presque tous les humains sont des gros connards dans ce récit, ça sentait le pessimisme à fond les ballons et ce n’était pas trop pour me plaire. Je pense que l’auteur s’est peut-être un peu fourvoyé (alors que je suis une grosse pessimiste de base !) et que cette façon de voir les choses est quand même assez limitée. Mais globalement, j’ai aimé ma lecture et le style narratif de Voltaire.

Lire la suite

Publicités