Bilan lectures #9 (juillet 2017)

De retour de vacances cette dernière semaine, j’ai eu quelques lectures ! Pas forcément toujours de bonnes surprises d’ailleurs, je vous en parle tout de suite. J’ai quand même lu mes deux coups de cœur en début de mois et j’ai heureusement pu les chroniquer. 🙂

Sommes-nous trop « bêtes » pour comprendre l’intelligence des animaux ? Lire la chronique

badine-pas-avec-amour-musset-coverOn ne badine pas avec l’amour (Alfred de Musset)

Cette pièce de théâtre n’a pas tellement fait son nid chez moi. Elle était sympathique à lire mais sans plus. Il y avait quand même un certain humour qui ne m’a pas déplu et je dois admettre que le dénouement à la fin était assez original. Elle peut peut-être paraître exagérée mais j’ai beaucoup aimé, je l’ai au contraire trouvée assez pertinente. La manière dont est traité la relation entre les deux cousins est pas mal, ça change quand même un peu de ce qu’on lit d’habitude. Une lecture somme toute agréable.

Petit pays (Gaël Faye) Lire la chronique

la-honte-annie-ernaux-coverLa honte (Annie Ernaux)

Je crois que je suis définitivement habituée à lire les livres d’Annie Ernaux car je n’ai eu aucune surprise. Ses bouquins sont principalement autobiographiques pour celles et ceux qui ne la connaissent pas. D’ailleurs, elle y raconte une partie de son enfance, sa douzième année. Je me suis quand même un peu reconnue : la honte d’être vers le bas des couches sociales. Une lecture sympathique, mais qui ne restera pas comme une de mes œuvres favorites de l’autrice.

absolument-débordée-coverAbsolument dé-bor-dée ! (Zoé Shepard)

C’est l’autobiographie d’une partie de la vie de l’autrice lorsqu’elle travaillait dans la fonction publique territoriale. En fait, ça aurait pu être intéressant car dans le domaine de l’administration publique, j’ai pu moi-même observer certaines choses lors de ma très courte expérience, qui a été corroborée par d’autres vécus. Effectivement, la valeur travail n’est pas forcément de mise dans ce domaine-là. Mais dans ce livre, ça tourne au règlement de comptes et à la condescendance. (y a une de ses collègues qu’elle appelle Coconne, je trouve ça extrêmement insultant et déshumanisant) Sans compter que j’ai l’impression de lire le journal d’une adolescente. C’est vraiment dommage, mais clairement, je ne vous le conseille pas, il doit sûrement y avoir des livres plus intéressants sur le sujet. (mais si vous sentez une once de connivence de par votre expérience avec l’autrice, ce livre risque quand même de vous faire rire)

playdoyer-pour-les-animaux-coverPlaydoyer pour les animaux (Matthieu Ricard)

Celles et ceux qui sont contre le végétarisme n’ont qu’à bien se tenir, car ce livre explique en quoi la consommation de viande va à l’encontre de certaines valeurs qu’on prône pourtant, sans compter le désastre écologique auquel elle contribue. Je pense que le lire en dira bien plus long que mon faible commentaire, donc je vous le conseille. Il m’a personnellement rappelé des choses que j’avais oublié (Descartes est un gros con) et j’ai aussi appris des choses. Il m’a rappelé le premier livre que j’ai lu sur le sujet, No steak d’Aymeric Caron. (avec le ton sarcastique en moins si ça peut vous rassurer, je sais que le journaliste en rebute plus d’un mais j’ai beaucoup d’estime pour lui)

légèreté-de-l'être-kundera-coverL’insoutenable légèreté de l’être (Milan Kundera)

Avec celui qui va suivre, on m’avait promis un ouragan d’émotions… que je n’ai pas eu. (je crois que c’est le problème des livres qu’on encense trop, la barre est déjà très haute quand on entame notre lecture) Le livre était quand même bon : il y a une construction de l’histoire qui est vraiment bien réalisée, l’évolution des personnages est intéressante et l’aspect philosophique est plutôt pas mal traité. Voilà, je ne peux pas non plus juger ce livre trop sévèrement car objectivement, il a ses qualités. Mais on m’avait dit que cet auteur allait être une révélation et que je n’allais plus pouvoir m’en passer et ce n’est clairement pas le cas. Bien sûr, j’en relirai d’autres de lui mais il ne sera pas ma priorité, je pense. Je concède toutefois que le dernier chapitre est tout à fait excellent, mais c’est bien le seul moment où j’ai effleuré le chef-d’œuvre !

aristote-et-dante-coverAristote et Dante découvrent les secrets de l’univers (Benjamin Alire Saenz)

Et voici le deuxième livre dont on m’avait tellement parlé et si, pour le livre précédent, on était pas loin du très bon livre… Là, c’est plutôt l’inverse, j’étais plutôt proche du livre moyen. Je m’attendais à autre chose en fait… Je n’ai eu aucune empathie pour les personnages, sans compter que le sujet de l’homosexualité que les chroniques mentionnent ne se retrouve que vers la fin, et ça manque cruellement de profondeur. On m’a opposé que c’est un livre jeunesse et je suis tout à fait d’accord avec ça, mais je pense que même vers ces âges-là, je serais restée sur ma faim. Je pose un nouveau bémol pour le reste : je n’ai pas trouvé que c’était très développé, alors que j’ai ressenti quelques longueurs. Toutefois, c’était agréable à lire.

Le grand mystère des règles (Jack Parker)

Celui-là, je n’en dis pas plus, ce sera le prochain livre de ma série sur les livres féministes. 😉

hippocrate-aux-enfers-coverHippocrate aux enfers (Michel Cymes)

Ce livre est à propos des « médecins » (faut le dire vite) des camps de concentration qui ont agi de manière atroce, notamment en faisant subir des expériences inhumaines aux détenus. Au-delà du fait que cet homme enchaîne très souvent les remarques sexistes à la télé (pas dans ce livre, je vous rassure, même si je note une petite affirmation lambda qui m’a fait lever les yeux au ciel) et que sa réflexion sur la « lubie végétarienne » de Hitler m’a bien agacée, ce livre est assez utile et très accessible. Son côté grand public rebutera les personnes qui recherchent quelque chose de plus fouillé, mais quand on n’y connaît rien, c’est largement suffisant. Pas une lecture agréable vu le sujet, mais assez instructive. On en sait aussi un peu plus sur ce qu’ils sont devenus et c’est à vomir. Le cynisme des Alliés m’a laissé pantoise… Michel Cymes répond aussi à la question du « Ces expériences, aussi horribles furent-elles, ont-elles contribué à l’avancée de la science ? » avec intelligence et discernement. (et la réponse est non !)

sociologie-de-la-bourgeoisie-coverSociologie de la bourgeoisie (Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot)

Je voulais savoir en quoi ce livre est différent de La violence des riches des mêmes auteurs. Si on retrouve effectivement leur thèse dans ce dernier, je pense qu’il est préférable de commencer par celui-ci. Les sociologues expliquent comment les riches imposent un système pour perpétuer leur domination, et comment la richesse matérielle n’est pas suffisante pour s’intégrer dans ce milieu. (il faut aussi une richesse culturelle et sociale spécifique) La violence des riches s’attarde plus sur les conséquences de ce système. Par contre, si vous avez des livres à me conseiller sur le sujet, je suis toute ouïe car j’aimerais passer au stade supérieur.

cahiers-de-l'herne-camus-coverLes cahiers de l’Herne sur Albert Camus

On m’avait prévenue que c’était plutôt adressé à un public universitaire mais je l’ai quand même trouvé assez accessible. (et bien sûr, très intéressant, mais comme c’est mon auteur préféré, je ne suis absolument pas objective) Ces cahiers rassemblent des textes écrits par certains amis de l’auteur ou des universitaires, des analyses de certains de ses livres, de sa vie à certaines périodes… A part un chapitre où je n’ai rien compris et que j’ai rapidement sauté (je n’ai pas lu le livre en question et l’analyse était à forte teneur philosophique), j’ai beaucoup apprécié tout le reste. Bon, ça se voit que j’ai lu une biographie et que j’avais aussi fait quelques recherches à côté car beaucoup de choses ne m’ont pas surprise. En tous les cas, une très bonne lecture.

Comme vous avez pu le voir, le bilan de ce mois-ci n’a pas forcément toujours été rose mais ça me permettra aussi de filtrer plus facilement mes prochaines lectures. (du moins, je l’espère) J’ai déjà prévu certaines lectures qui risquent de beaucoup me plaire pour le mois d’août, j’espère donc vous faire un prochain bilan lectures plus positif. J’aurais aussi plus le temps de rédiger des chroniques !

J’ai aussi publié un « petit » TAG, le fameux Liebster Award qui t’en fait dire beaucoup sur toi-même… Je n’ai pas pu rattraper tout mon retard concernant vos articles et je ne pense pas que je le ferai, je n’ai pas fini à l’heure actuelle et c’est une activité qui est quand même très prenante.

N’hésitez pas à me dire si vous avez lu les livres mentionnés et ce que vous en avez pensé. (mon opinion sur le livre de Milan Kundera risque de vous faire discuter, je pense, et j’insiste, je l’ai bien aimé malgré que ça vous semble sûrement mitigé)

Publicités

28 réflexions sur “Bilan lectures #9 (juillet 2017)

  1. Il faut vraiment que je lise plus de livres sur le végétarisme !
    Je l’étais il y a quelques années et après des soucis de santé j’ai repris la consommation de viande mais éthiquement ça ne me convient pas vraiment… et en même temps quand on a déjà beaucoup de soucis d’anémie à la base c’est difficile de passer rapidement en 100% végétarisme sans compléments alimentaires :/

    Kundera je l’ai lu il y a quelques années et ça m’avait bien plu sans non plus me marquer à jamais, et c’est vrai que j’avais été un chouïa déçue vu tout le bien qu’on m’en disait !
    Très hâte de lire ton article sur Le grand mystère des règles, il me donne très envie depuis un bout de temps (et depuis que j’ai lu L’Origine du monde de Liv Stromsquit j’ai bien envie d’en savoir plus sur les règles)

    Globalement j’ai envie de lire TOUS les livres dont tu parle maintenant ! J’avais pu lire la version vulgarisée par Marion Montaigne des idées des Pinçon-Charlot et c’est absolument passionnant, mais pour le coup ça sera certainement trop superficiel si tu as déjà lu deux de leurs essais.

    Aimé par 1 personne

    • Oui, fais attention à ta santé, je sais qu’il y a beaucoup de vegans qui ne sont pas très ouverts là-dessus, mais c’est super important ! Prends soin de toi surtout !

      Aha, au moins je ne suis pas toute seule pour Kundera, vu l’engouement, je commençais à me demander si je n’avais pas compris en fait. xD
      Oh bah j’espère que je ne te décevrai pas avec ma future chronique alors 😉 (dur à trouver en librairie par contre !)

      Tous les livres dont je parle ? J’ai un peu la pression alors. xD C’est lequel qui te donne le plus envie ? Oui, si c’est un livre qui vulgarise ce qu’ils disent, ça risque de ne pas trop m’arranger, j’ai parfois eu l’impression d’un déjà-vu avec Sociologie de la bourgeoisie juste parce que j’ai lu La violence des riches avant… :/

      Aimé par 1 personne

      • Merci 🙂

        La honte m’a redonné envie de lire Annie Ernaux (sans forcément commencer par celui là), Hippocrate aux enfers a l’air passionnant alors que je ne suis pas une grande fan de Cymes, je veux lire sociologie de la bourgeoisie ou la violence des riches et j’aime énormément Camus donc le dernier livre m’intéresse également :p (et du coup, les livres sur les animaux et/ou le végétarisme me tentent aussi)(pour le livre de Jack Parker, s’il vaut le coup je passe commande en librairie 🙂 )
        Bon, j’ai exagéré, ça ne fait pas tout mais pas loin !

        Aimé par 1 personne

      • Oui, lire Annie Ernaux, c’est le bien ! T’as lu lesquels ? Je ne suis pas une grande fan de Cymes non plus (je crois que tu l’as compris xD) mais son livre est vraiment intéressant (mais pas gai du tout).
        Sinon, tu veux lire beaucoup de choses, ça va être compliqué pour ton budget 😛
        (et si tu aimes Camus, je veux savoir ce que tu as lu !)

        J'aime

      • Je n’en ai lu aucun, raison de plus !
        Et j’ai cru comprendre pour Cymes, ce qui me rassure sur ce livre d’ailleurs :p

        Pour le budget j’ai une technique infaillible : la bibliothèque municipale, encore moins cher que les bouquiniste 😀
        De Camus j’ai lu L’étranger, La Peste, Caligula et le malentendu, en attendant de lire le reste ! Et toi ?

        Aimé par 1 personne

      • Ah ben si t’en lis, j’ai hâte pour ta chronique ! 😀

        C’est effectivement un bon plan 😛
        J’ai lu les mêmes que toi, sauf Le Malentendu. (que j’ai dans mon édition de la Pléiade d’ailleurs…) En plus de ça, j’ai aussi lu Révolte dans les Asturies, L’Envers et l’endroit, Noces, Le mythe de Sisyphe, Les Justes, La Chute, Le Premier Homme. J’ai L’homme révolté dans ma PAL aussi. Je n’ai pas encore lu le reste par contre.

        Aimé par 1 personne

  2. J’admire vraiment le nombre d’essais que tu arrives à lire !
    J’ai aussi lu Aristote et Dante, mon avis est moins sévère que le tien, mais effectivement ça n’a pas été la bombe attendue. Peut-être car conseillé par des lecteurs moins exigeants ?
    Sinon tu me donnes envie de relire ce kundera ! Je n’en ai aucun souvenir…
    Merci pour tes avis éclairés !
    Je te souhaite de Belles lectures en août !

    Aimé par 1 personne

    • Ceux que je lis sont très accessibles je trouve, je surveille un peu ceux que je finis par acheter car je crains toujours d’être larguée. (ça peut quand même prendre un certain temps, si tu en lis et que tu sens que t’en as marre, n’hésite pas à démarrer une fiction en attendant pour souffler un peu)
      Peut-être, il a été tellement lu que je ne me suis pas du tout posée la question. (j’avoue être plus exigeante depuis que je recommence à lire plus, ça doit jouer) En tout cas, je suis contente qu’il t’ait plu plus qu’à moi 🙂
      Il est assez rapide à lire en plus (bien que dense, il faut bien l’avouer), donc si tu as envie de le relire, ça ne te prendra pas trop de temps sur tes autres lectures 😉
      Et merci beaucoup, j’espère pouvoir vous chroniquer de belles lectures 🙂

      J'aime

      • Tu as raison, et je me rends compte que dans les lectures que j’ai le plus appréciées il y a « les revenants » de David Thompson et « laetitia ou la fin des hommes » d’Ivan Jablonka : pas vraiment des fictions ! Mais ça nous en apprend tellement !

        Au plaisir de te lire !

        Aimé par 1 personne

  3. Je n’ai toujours pas lu de Kundera, il faut que je tente un jour 🙂 Et j’ai surtout très hâte de lire ton retour sur le livre de Jack Parker, je ne l’ai pas lu mais j’aime beaucoup la demoiselle 🙂
    Pour Aristote et Dante […], ça ne me surprend pas trop. Je viens de lire un livre jeunesse un peu par hasard et j’ai aussi été assez déçue du traitement de toute l’histoire, ça reste vraiment trop en surface et ce n’est plus du tout pour moi ! Du coup ça risquerait bien de me faire le même ressenti pour celui-là, je ne tenterai pas 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Le plaidoyer pour les animaux me tente bien, peut etre me permettra t’il d’achever mon chemin vers le végétarisme.Le travail de Monique et Michel Poinçon-Charlot est passionant, je n’ai lu que « La violence des riches ».
    Je viens de finir de lire tes articles et je vois que tu m’a taggué. Je releverai le défis en aout c’est promis ! 😉

    Aimé par 1 personne

  5. J’espère que tes vacances se sont bien passées ! Durant les miennes j’ai pensé à toi hihi, parce qu’à Antibes, la médiathèque n’est pas moins que… La médiathèque Albert Camus !

    Tu as fais beaucoup de lectures quand même dit donc ! La pièce de Musset me tente depuis un certain temps mais je suis actuellement en train de saturer pour le théâtre, les dernières que j’ai pu lire n’ont pas été une réussite, donc je vais devoir faire une bonne pause dans ce genre avant de reprendre…
    Je n’ai jamais lu Annie Ernaux mais en ce moment je la vois beaucoup passer sur les blogs ou instagram, je devrais me pencher sur cette autrice.
    Je te rejoins pour ton avis Aristote & Dante, et encore j’étais un peu plus dure que toi ! C’est dommage parce qu’il y avait de grandes qualités par moment mais la déception a pris le dessus…
    C’est dommage pour le roman de Kundera, toujours ce problème d’attentes qui se forment sans qu’on s’en rende compte à cause de trop d’avis positifs. Peut-être qu’un autre te séduira davantage !

    En tout cas, je te souhaite un beau mois d’août. c:

    Aimé par 1 personne

    • Oui, super, je me suis bien reposée. 🙂 J’espère que ça s’est bien passé pour toi aussi ! Une médiathèque Albert Camus ? 😮 Je suis grave jalouse…

      Oui, il fallait bien que je me rattrape sur les mois derniers. Après, tu noteras qu’il n’y a aucun pavé dans la liste… Et tu as raison, quand on a eu plusieurs déceptions d’affilée dans un même genre, il vaut mieux s’arrêter à temps.
      Annie Ernaux a un style qui ne met pas tout le monde d’accord, mais j’espère que tu aimeras !
      Ah oui ? Bon bah, je me sens un peu moins seule alors. xD Pas que je ne l’ai pas aimé mais quand on s’attend au livre de l’année et que ce n’est pas le cas, ça finit quand même sur une déception, même si on le trouve moyen…
      Oui, je ne me résigne pas pour cet auteur, je lirai sûrement autre chose de lui. 🙂

      A toi aussi ! o/

      Aimé par 1 personne

      • Tant mieux alors ! Oui merci, ça s’est bien passé également. ^^ Si tu passes par Antibes un jour, tu devras t’y arrêter haha !

        Ca fait du bien aussi de lire de temps à autres des petits livres.
        J’ai vu que ses livres avaient l’air assez petits ( par exemple La Place qui fait 113 pages ), donc je pense que je ne tarderais pas trop à la découvrir, en plus en septembre je pense privilégier les petits romans donc ça tombera à pic !
        Je ne comprends que trop bien, parce que ce bouquin, c’était un peu comme pour la Passe-Miroir, que des avis dithyrambiques, donc tu t’attends à être embarqué dedans mais à fond sauf que quand ce n’est pas le cas… Ca fait un peu bobo. ><

        Et encore merci ! :3

        J'aime

  6. J’ai découvert Ernaux avec « Les années » et j’ai franchement eu du mal. Je pense quand même retenter l’expérience, mais je ne sais pas avec lequel. Tu as des suggestions?
    Camus est aussi un de mes auteurs préférés, je ne connaissais pas ce livre dont tu parles! Je note 😉

    Aimé par 1 personne

    • J’avais aussi commencé avec Les années, et c’est mon préféré, aha, les goûts et les couleurs… Peut-être tenter La femme ? Mémoire de fille est cool aussi.
      Oui, Les Cahiers de l’Herne sont une publication universitaire sur un auteur, une fois que tu commences à bien connaître ses oeuvres, tu peux mieux juger leurs analyses. (ien que je n’ai pas encore lu L’homme révolté, ce qui m’avait bien embêtée…) Tu as lu quoi de lui ? Je veux tout savoir 😀

      Aimé par 1 personne

      • D’accord merci, je note!
        De Camus, j’ai lu L’Étranger, La chute, La peste, La mort heureuse, Les Justes et c’est tout je crois. J’ai récemment acheté Le premier homme, j’ai hâte de le lire! 🙂 Et toi? C’est lequel ton préféré?

        Aimé par 1 personne

      • J’ai tout lu de ceux que tu cites, sauf La mort heureuse. Mon préféré, c’est L’Étranger, dont je ferai probablement une chronique cette année. Le premier homme est vraiment sympa, pas celui que je recommanderais en première lecture de Camus, mais il est vraiment bien. (mais inachevé) En plus de ceux que tu as dit, j’ai lu Révolte dans les Asturies, L’Envers et l’endroit, Noces, Le mythe de Sisyphe, Caligula, Lettres à un ami allemand, Le premier homme donc, et j’ai L’homme révolté dans ma PAL que je lirai prochainement. (j’ai peur d’en avoir oublié, ça m’arrive à chaque fois…) J’ai aussi deux bouquins sur lui, il va falloir que je me calme, aha.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s