Les livres de la rentrée littéraire 2017 qui me font envie

… et que je ne lirai pas avant un moment car j’ai encore craqué mon slip ce mois-ci, donc bye bye la rentrée littéraire ! Je vais tous vous voir brandir vos découvertes avec fierté, mais si vous comptez sur moi pour en lire prochainement, laissez tomber. Vraiment.

Je ne me souviens plus du compte exact des livres pour cette rentrée littéraire, je sais juste que ça dépasse les 500… J’ai une fois vu la liste en entier et j’ai failli faire une syncope. Du coup, je me suis rabattue sur des listes plus restreintes, mais plus subjectives et pour certaines, sûrement plus soumises à l’aspect marketing…

Ceci dit, il y a au moins 5 livres qui me font très envie et je ne résiste pas à l’idée de vous les partager. (les numéros n’indiquent pas de classement de préférence)

point-cardinal-cover1 – Point Cardinal, de Léonor de Récondo

Laurent rejoint femme et enfants pour le dîner. Avec Solange, rencontrée au lycée, la complicité a été immédiate. Il s’est longtemps abandonné à leur bonheur calme. Mais sa vie bascule quand, à la faveur d’un week-end solitaire, il se travestit pour la première fois. A son retour, Solange comprend que Laurent est un transsexuel qui s’ignore. Elle va convaincre ceux qui l’aiment de l’accepter.

Normalement, on dit transgenre, pas transsexuel. Je n’ai jamais rien lu sur le sujet de la transidentité et je suis assez curieuse de lire une histoire en rapport avec le sujet. Peut-être que cela m’amènera à lire des livres plus théoriques sur le sujet. En attendant, voir comment ça peut se dérouler peut être un bon début.

funambule-sur-le-sable-cover2 – Un funambule sur le sable, de Gilles Marchand

C’est l’histoire de Stradi qui naît avec un violon dans le crâne. A l’école, il va souffrir à cause de la maladresse ou de l’ignorance des adultes et des enfants. A ces souffrances, il va opposer son optimisme invincible, héritage de ses parents. Et son violon s’avère être un atout qui lui permet de rêver et d’espérer. Roman de l’éducation, révérant la différence et le pouvoir de l’imagination.

Ça a l’air très mignon, mais plutôt dans le sens bouleversant. Le sujet m’a l’air intelligent et je suis curieuse de savoir s’il est bien traité. Et oui, ce n’est pas parce que vous comparez le style à Gary que je vais être une acheteuse satisfaite d’emblée, ça a même tendance à accroître ma méfiance. (j’ai lu ça quelque part, accompagné par Vian et Pérec, la pression quoi)

Lire la suite

Publicités