Bilan du #BookChallengeNobel

Je l’ai fait ! Je ne pensais plus y arriver au mois d’octobre, mais une semaine de vacances m’a pas mal aidé, et j’ai enchaîné mes lectures dans ce cadre en novembre. J’ai terminé le challenge le 1er décembre, autrement dit un mois avant sa fin, et je dois avouer que, vu comment mon mois de décembre s’est déroulé, ça m’a pas mal arrangée.

Je n’ai pas fait des chroniques pour toutes mes lectures, par manque d’envie et de temps, donc je vous mettrai les liens des bilans lectures si jamais il y a besoin. (je n’ai pas envie de me répéter)

bookchallengenobel

J’ai parlé de ce challenge pour la première fois ici si vous suivez ce blog depuis peu de temps. (et celui-ci a été lancé par Celestine-Aude sur Twitter) Vous remarquerez que je n’ai pas tout à fait suivi la liste : Albert Camus est absent car le livre que je souhaitais lire de lui est un essai philosophique et que j’ai besoin d’un contexte non anxiogène pour lire ce genre d’ouvrages. (vous pouvez aussi traduire par : cette fille lit de la philo comme un escargot)

En attendant, voici une liste des lectures effectuées pour ce challenge !

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre


Je vais maintenant faire un petit bilan des livres que j’ai aimé et moins aimé, en commençant par le bas de la montagne en grimpant ensuite vers les sommets. (c’est beau ce que je dis) Ça reste assez court, j’en ai déjà beaucoup dit auparavant, je ne veux pas faire de doublon.

La déception

aux-cinq-rues-lima-coverCe fut le livre de Mario Vargas Llosa (Aux Cinq Rues, Lima), dernier livre que j’ai lu pour ce challenge, donc la déception fut grande ! Pour résumer, je l’avais trouvé beaucoup trop simpliste et manichéen et j’en attendais un peu plus de la part d’un prix Nobel.

Les livres que j’ai aimé mais sans plus

J’ai bien aimé Le vieil homme et la mer (lu en anglais) mais il ne m’a pas laissé une grande impression non plus, bien que ce fut donc une lecture agréable. Je lirai probablement un autre livre d’Ernest Hemingway dans le futur car j’ai Paris est une fête dans ma PAL, mais il paraît qu’il est moins bien…

quartier-perdu-coverQuartier perdu de Patrick Modiano a été une bonne lecture mais je n’en retiendrai rien dans quelques mois, ce qui est fortement dommage étant donné le coup de cœur immense que j’ai ressenti en écoutant et regardant cet auteur. Je lui redonnerai sa chance un de ces jours, hors de question que je reste sur une opinion mitigée.

Les livres que j’ai beaucoup aimé

Siddhartha de Hermann Hesse est un très bon livre, mais je vous conseille plutôt Le loup des steppes, un gigantesque roman. (par son contenu, pas tellement par sa taille) Cependant, Siddhartha a l’avantage d’être court et plus accessible, et pour une première découverte, ça peut être un avantage. De plus, vous y verrez à l’œuvre des thèmes philosophiques, comme lors de ma lecture de Le loup des steppes. (qui est plus autobiographique, ça se sentait sans même que je le sache)

cent-ans-de-solitude-coverEnsuite, j’ai beaucoup aimé ma lecture de Cent Ans de Solitude (Gabriel Garcia Marquez). Ce fut très dense et long à lire, mais j’ai trouvé l’ambiance géniale, cette fresque familiale génération après génération très bien construite dans un contexte qui m’était encore un peu inconnu. Le terme de « réalisme magique » n’est clairement pas galvaudé, c’est beau à lire et j’avais déjà hésité à vous partager une citation magnifique, mais je vais plutôt vous laisser en profiter.

Le livre pas loin de m’avoir éblouie

neige-pamuk-coverSitué entre les livres que j’ai beaucoup aimé et les coups de cœur (il s’en est donc fallu de peu), difficile de ne pas mentionner Neige d’Orhan Pamuk, qui est superbement bien travaillé, pas du tout manichéen, et je n’en suis pas ressortie en laissant mon cerveau se reposer sur ses lauriers, bien au contraire. En fait, les qualités de ce livre, j’aurais aimé les retrouver dans le livre de Vargas Llosa…

Les coups de cœur

Le moment que vous attendiez tous.

Mon premier coup de cœur fut aussi ma première lecture pour ce challenge, il s’agit de La fin de l’homme rouge de Svetlana Alexievitch. Ce livre m’a éreintée, il m’a secouée dans tous les sens, je n’en suis pas ressortie indemne mais la réalité d’une époque qu’on tente finalement d’effacer sur certains aspects est nécessaire. Je l’ai trouvé brillant, bravo à l’autrice d’avoir fait ce formidable travail de recherche et de récoltes de témoignages. Ce livre restera dans les annales, je ne verrai plus jamais ce pan de l’histoire de la même façon.

Ma deuxième claque (et ce fut sans réelle surprise) fut Le faste des morts de Kenzaburô Ôe. Je n’avais ni le temps, ni même l’envie de rédiger une chronique sur ce livre alors que je l’ai pourtant trouvé meilleur que Le jeu du siècle. En fait, je le trouve légèrement plus abordable que ce roman (oui, légèrement, ça reste cru et l’auteur n’y va pas par quatre chemins, ça n’a pas changé), peut-être dû au format. (ce sont des nouvelles) Je dois avouer que j’ai toujours autant de mal à expliciter ce qui me plaît chez cet auteur. (la marque d’un grand génie ?)

bookchallengenobel

J’ai fait la brillante découverte de Les lunes de Jupiter d’Alice Munro, autrice canadienne injustement méconnue, mais que j’ai trouvé pourtant formidable d’intelligence sur ce recueil de nouvelles. En fait, je ne me suis jamais sentie aussi concernée par les problématiques de personnages féminins que dans son livre, alors que je ne partage pas forcément quelque chose avec toutes. Et surtout, de tous les livres que j’ai lu pour ce challenge, c’est elle qui m’a le plus impressionnée par son écriture. (avec Toni Morrison, de mon point de vue, on peut à peine les départager) Cette autrice vaut, de mon humble avis, le détour.

Et le dernier, et pas des moindres, Love de Toni Morrison. Il y a une intensité dingue dans ce roman et une peinture assez noire de l’époque. (présent comme passé) Les personnages sont à la fois inquiétants et attendrissants, l’autrice a réussi à me faire tourner en bourrique vis-à-vis du personnage autour duquel tout tourne, même après sa mort. Je vous laisse donc deviner que le manichéisme n’est pas présent au sein de ces pages. J’ai même envie de le relire alors que je n’ai pas eu d’empathie particulière pour qui que ce soit et qu’à tous les coups, j’ai loupé un truc.


Ce fut donc un challenge assez fructueux, ça m’a apporté de jolies découvertes.

Je lirai sûrement d’autres livres de Svetlana Alexievitch, Toni Morrison, Alice Munro et Orhan Pamuk. Hermann Hesse, c’est toujours prévu au programme et je pense ne pas avoir à en rajouter sur Kenzaburô Ôe, c’est évident.

J’ai beaucoup aimé lire les opinions des autres participantes sur leurs lectures respectives : si on a lu des auteurs communs, ce n’était pas toujours le cas et ça fait découvrir des auteurs auxquels on n’aurait pas forcément songer. Encore un bon vivier d’inspirations !

Je ne pensais pas participer à un challenge de sitôt mais celui-ci a eu l’avantage d’avoir un délai assez long (un peu plus de quatre mois) et de faire déjà partie de mes objectifs sur le long terme. Ça m’aura permis de donner un coup d’accélérateur à ma résolution qui aurait pu traîner encore de longues années me connaissant.

Par contre, je pose un avertissement (dont je me doutais déjà) : prix Nobel ne veut pas forcément dire auteur intéressant, ni même prix mérité. (sur ce dernier point, ça dépendra des goûts et des opinions de chacun, c’est vrai) Ne foncez pas sur un prix Nobel en vous disant que c’est forcément une valeur sûre, ça risque de ne pas être le cas, en plus d’avoir des attentes beaucoup trop élevées envers le dit auteur.

Je ne sais pas si je participerai encore à un challenge de sitôt car c’était bien, mais dans un sens, c’est assez éprouvant, et je pense que j’aurais autre chose à faire en 2018, sans compter que j’ai aussi d’autres projets de lecture. 😉

Sachez en tout cas que je lirai vos chroniques sur des livres d’auteurs de prix Nobel avec encore plus d’attention à l’avenir.

Publicités

4 réflexions sur “Bilan du #BookChallengeNobel

  1. Ouuuui je suis trop contente que tu aies adoré Cent ans de solitude ♥ !
    Je file lire les chroniques des livres qui m’intéressent !
    Je suis déçue pour Aux Cinq Rues, Lima car je voulais lire le livre de cet auteur ;/
    On verra bien si je le lirai du coup ^^

    Tu peux être fière de toi pour ce challenge et en plus de ça en lisant l’article j’ai remarqué que tu t’es bien amusée donc ça fait toujours plaisir de voir ça lors d’un challenge ! 😀 ça donne envie de participer héhé

    Aimé par 1 personne

    • Je suppose que tu adores ce livre aussi 😛
      J’en avais déjà parlé dans les commentaires de ma chronique, mais peut-être n’est-ce pas le meilleur de Vargas Llosa, et je me demande si ses premiers ouvrages ne sont pas mieux… Tu peux tenter si tu le sens.

      Oui, je suis très contente d’avoir pu le faire jusqu’au bout ! Merci beaucoup de me suivre en tout cas 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s