Bilan lectures #16 – spécial polars/thrillers – avril 2018

Ne vous fiez pas au titre, il n’y a pas que des polars et des thrillers ! Mais ce bilan lectures me sert aussi de bilan pour mon mois polar/thriller, j’en ferai d’ailleurs une petite conclusion à la fin de l’article.

Globalement, ce mois-ci aura clairement été plus satisfaisant en terme de quantité de livres lus. Mais quantité ne veut pas forcément dire qualité, comme on le sait déjà, et ce mois-ci aura encore bien reflété cette observation.

Je rajoute quelques lignes aux livres que j’ai chroniqué, mais sans développer, histoire de vous donner un petit aperçu si vous avez la flemme de les lire.

Carrie (Stephen King) Lire la chronique

Un bon livre qui paraissait prometteur pour l’auteur à l’époque, celui-ci étant son premier roman. C’est là qu’on voit que le monsieur sait y faire sur les ressorts psychologiques.

millenium-tome-1-coverMillenium, tome 1 : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes (Stieg Larsson)

Pour un polar renommé comme étant un des meilleurs de ce début de siècle, ce fut une franche déception ! Ça a même failli se terminer plus tôt que prévu. Tout le monde disait qu’il fallait passer le cap des 100 pages (ou les 200 premières pour les estimations les plus pessimistes) pour que l’auteur ait fini d’installer son intrigue, et il m’aura bien fallu atteindre les 300 pages avant de me dire que mon intérêt commençait enfin à s’éveiller. Mais j’ai failli abandonner avant, ce qui ne me ressemble pas. Bref, il n’a pas su gérer le rythme selon moi. Et la suite fut un peu plus intéressante, mais pas franchement à la hauteur de ce que j’en attendais. Le livre est féministe ? Le livre est très noir ? Bah, je m’attendais à mieux/pire… Et les 50 dernières pages se sont elles aussi révélées d’un ennui profond, sans compter que j’ai trouvé l’auteur assez prompt aux clichés à certains passages. L’association des deux personnages principaux était intéressante mais sans pour autant m’y accrocher plus que ça. Globalement, j’ai trouvé que le tout n’avait rien de révolutionnaire. J’ai le deuxième tome en ma possession mais je ne suis même pas sûre de le lire un jour… Je pense que je me suis fait avoir en partie par les critiques dithyrambiques sur ce livre (d’où ma sévérité ?), mais pas que. Je n’ai vraiment pas trouvé ce roman à la hauteur. Et non, ce ne sont pas les descriptions des questions économiques qui m’ont perdu, contrairement à certains sous-entendus que j’ai pu voir par-ci par-là. (j’ai eu des cours d’économie, alors je n’ai pas eu de mal à comprendre) Je lui ai bien évidemment trouvé des qualités (notamment le personnage de Lisbeth Salander et la description des enjeux, très bien maîtrisée) mais ce fut loin de me satisfaire. Ça a trop traîné en longueur.

Lontano (Jean-Christophe Grangé) Lire la chronique

Un thriller/polar qui s’est dévoré en un clin d’oeil ! Malgré ses défauts, il m’a largement occupé l’esprit et ça faisait longtemps que je n’avais pas eu une lecture aussi prenante.

la-fille-du-train-coverLa Fille du train (Paula Hawkins)

Le deuxième livre que j’aurais abandonné dans ma vie ! Je n’aurais donc pas forcément grand-chose à en dire. Je me suis arrêtée à la moitié, et quand je l’ai repris, bah… Déjà qu’il n’y avait pas l’envie avant, c’était encore pire à ce moment-là. J’ai trouvé ça énormément stéréotypé, certains personnages sont insupportables, le style m’a pas mal rebutée aussi. Je comprends certains ressorts scénaristiques qui sont intéressants d’un point de vue objectif, mais ça m’a laissée totalement de marbre. Et comme je n’avais pas forcément envie de connaître le coupable absolument, j’ai eu l’impression de perdre mon temps.

vilaine-coverVilaine (Constance Briscoe)

On m’a prêté ce livre, autobiographie d’une femme qui a été détestée par sa mère durant son enfance et adolescence et qui a été durement maltraitée, psychologiquement comme physiquement. C’est une femme très forte, car elle est devenue avocate, puis juge (la première femme noire à atteindre ce poste au Royaume-Uni à l’époque), bien qu’il n’en soit pas question dans ce livre. Ça aurait pu être bien mieux que ça si l’écriture avait un tant soit peu de charme, ce qui était loin d’être le cas, ça restait très primaire. De plus, j’ai soulevé deux incohérences, ce n’était franchement pas bien expliqué par moments. C’est vraiment ça qui a gâché ce livre à mon sens car certains points étaient intéressants à observer (c’est incroyable l’inertie des adultes). Peut-être que cela vient de la traduction, mais je pense que la version originale n’offre pas grand-chose de plus de ce côté-là.

culottées-2-coverCulottées, tome 1 et 2 (Pénélope Bagieu)

Héhéhé, je les avais offert à ma soeur, du coup elle les avait pour que je les lise. Ce fut très intéressant de voir tous ces portraits de femmes fortes à différentes époques, surtout dans le deuxième tome que j’ai plus apprécié car les histoires étaient plus contemporaines, et j’admets plus apprécier les choses quand elles sont proches de moi temporellement. Ceci dit, j’ai du mal avec le style de dessin de Pénélope Bagieu (là encore, ce n’est qu’une question de goût). De plus, comme on trouve une dizaine de portraits dans chaque volume, les histoires ne sont pas tant développées que ça. Si vous cherchez quelque chose de plus étoffé, ça ne vous satisfera pas. Néanmoins, ça reste un bon aperçu des portraits de ces femmes injustement oubliées, ça les rend accessibles.

chaussette-coverChaussette (Loïc Clément et Anne Montel)

Ayant donc été chez ma soeur, la professionnelle de la littérature jeunesse (et ouaiiis, tu peux rien faire), elle m’a fait lire cette bd vraiment très sympathique. Il s’agit de l’histoire du quotidien de Chaussette, une vieille dame dont le train-train est raconté par un jeune voisin, accompagnée de son chien Dagobert. Si, en tant qu’adulte, la précipitation des évènements était attendue, ça n’a en rien gâché la qualité de cette bd. Les émotions étaient quand même là, renforcés par des planches absolument magnifiques. C’était simple mais beau, voilà.

De sang-froid (Truman Capote) Lire la chronique

Un roman qui m’aura offert pas mal de complications au niveau de l’écriture, mais qui aura révélé son potentiel… sur les 200 dernières pages. Et qui auront d’ailleurs bien rattrapé le coup.

ordre-du-jour-cover.jpgL’ordre du jour (Eric Vuillard)

Je ne suis pas aussi sévère que d’autres sur ce livre, tenant du prix Goncourt 2017, mais je comprends la vive déception et l’amertume qu’on put ressentir certains lecteurs. C’était pourtant prometteur : l’auteur explore, en reprenant seulement des faits véridiques et vérifiés par ses soins, l’avènement de la guerre grâce à la complicité des industriels et à la lâcheté de certains politiques, la plupart étrangers. Il y a eu des réflexions intéressantes, des passages assez bons à lire, mais globalement, j’ai trouvé qu’Eric Vuillard restait beaucoup en surface, que ce roman aurait gagné à être étoffé d’une bonne centaine de pages supplémentaires. Le propos aurait aussi pu être plus acéré, plus intelligent. Malheureusement, j’ai trouvé que le tout était assez superficiel et peut-être pas assez romancé, justement. J’ai parfois eu l’impression d’être face à un essai raté, ce qui n’est pas à son avantage. Seulement, je ne m’en tiens pas qu’à ce livre concernant cet auteur car je trouve qu’il a un certain potentiel : j’espère juste qu’à terme, il prouvera que j’ai raison.

La prochaine fois, le feu Retour dans l’oeil du cyclone (James Baldwin) – L’origine des autres (Toni Morrison)

Un article est prévu pour ces trois-là. 😉


Bilan de mon mois polar/thriller

Il aura été en demi-teinte ! J’ai eu deux bonnes lectures, une autre qui a failli mal se terminer, et deux autres qui ne m’ont absolument pas convaincu, et je dirai même que ça faisait longtemps que je n’avais pas eu des lectures aussi médiocres. J’ai l’air sévère mais ça ne m’a pas fait plaisir de les lire (et j’en ai tout simplement abandonné une), ce qui m’a passablement énervée et qui ne m’a pas forcément mise dans de bonnes dispositions pour être indulgente par la suite. Je le sens dans mes dernières lectures, même avec James Baldwin, c’est dire ! (mais lui, il me fait vite passer mon air bougon, alors ça va)

Oui, parce que je ne suis pas allée au bout de mon mois spécial polar/thriller ! Je voulais lire 1Q84 mais l’envie m’est passée, j’avais besoin d’autre chose. Alors j’ai lu d’autres types de livres, comme vous avez pu le constater dans ce bilan.


J’espère avoir de meilleures lectures le mois prochain de manière globale et aussi être plus active sur le blog. Étant dans un état psychologique toujours très instable, je ne promets rien, mais ça fait partie de mes projets, alors j’espère les réaliser.

Au plaisir de lire vos bilans lectures ! (et à ceux qui n’ont pas de blog, vous pouvez bien sûr en parler dans les commentaires)

Publicités

22 réflexions sur “Bilan lectures #16 – spécial polars/thrillers – avril 2018

  1. Je ne suis pas du tout surprise que tu aies eu du mal avec Millenium et La fille du train ! Les deux sont pas mal survendus si tu veux mon avis. J’ai trouvé Millenium sympa mais pas du tout aussi sombre et remuant que prévu (j’en ai lu de bien pires), et pour la Fille du train j’ai aimé le concept mais ça tire en longueur (avec une plume plutôt quelconque) et la fin est vraiment téléphonée, tu ne rates rien ^^
    Si tu veux continuer dans les polars, je te conseille d’aller voir du côté de Gillian Flynn 🙂
    Je te fais moult bises, je pense bien fort à toi !!

    Aimé par 1 personne

    • Ma soeur m’a dit aussi que Millenium était survendue (elle n’a pas aimé non plus), à croire qu’il aurait mieux fallu que je m’attende à ça ! Oui, la plume m’a pas mal dérangée dans La Fille du Train et si tu me dis en plus que je n’ai rien ratée sur la fin… Moi qui m’en foutait déjà 😀
      Beaucoup entendu parler de Gillian Flynn, je vais essayer du coup, mais quand, ça reste la question…

      Merci pour ton commentaire ! Ca me rassure ce que tu dis sur Millenium et La Fille du Train, j’avais l’impression d’être une sale pimbêche qui n’aime rien xD

      Aimé par 1 personne

      • Je suis de plus en plus méfiante avec les polars qu’on trouve partout dans les gares et les gros points de vente haha, j’ai lu tellement de polars que je commence à chercher de l’atypique et c’est rarement là qu’on le trouve 😉
        « Les lieux sombres » de Gillian Flynn est peut-être le thriller qui m’a le plus marquée (genre, EVER). Comme ça, je te le survends bien et je suis sûre que tu vas être déçue haha

        Aimé par 1 personne

  2. Bon bon moi j’ai adoré Millénium, comme je te l’ai dit. Je dois lire le deuxième tome bientôt. Je crois que je t’ai aussi déjà dit que j’avais bien aimé La fille du train sur le coup, mais que, maintenant, mon souvenir n’en est plus aussi bon.

    Concernant 1Q84, il faut dire qu’il est très lent. Au final, le côté thriller ne commence à se faire sentir que pendant le deuxième tome (il me reste le 3 à lire).

    Aimé par 1 personne

  3. Quel bilan !!! J’en ai plein les yeux !!!

    J’ai laissé tomber Millenium aussi, et il faut dire que j’ai tellement aimé l’adaptation suédoise que bon, je crois que je vais en rester là. Pour L’ordre du jour, je crois que je fais partie des moins sévères, j’ai beaucoup aimé, notamment parce que c’est court et incisif, je l’ai trouvé très efficace dans son propos.

    Je vois qu’une chronique de « La prochaine fois, le feu » va venir, j’en suis impatiente, je le termine aujourd’hui justement ! 🙂

    Merci pour ces beaux retours, avec une grande curiosité pour Chaussette ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Tu veux dire l’adaptation cinématographique ?
      Pour L’ordre du jour, ce sont justement les qualités qu’on m’a vanté, donc tant mieux si tu t’y es retrouvé avec. 🙂

      Oui ! (et pas que) Elle sortira la semaine prochaine, un peu du mal à m’y concentrer en ce moment.

      Chaussette est vraiment une bd pour enfants, elle ne s’adresse pas aux adultes, mais j’ai trouvé ça mignon. 🙂

      Merci pour ton gentil commentaire !

      Aimé par 1 personne

      • Oui, l’adaptation cinématographique suédoise de Millenium a été un tel coup de coeur que je crois que je vais rester dessus. ^^ Six heures de pur bonheur !

        J’ai terminé « La prochaine fois, le feu » et je confirme qu’il faut être hyper concentré, c’est juste dense ! Je l’ai trouvé assez complexe, mon cerveau n’a pas encore tout digéré…

        Merci à toi et très bonne journée ! 🙂

        Aimé par 1 personne

      • Six heures ? C’est en plusieurs films alors ?

        Ah, je croyais que tu l’avais déjà lu… Bon bah maintenant, c’est fait xD. Oui, un peu, j’ai dû me concentrer sur certains passages !

        Bonne journée 🙂

        Aimé par 1 personne

      • Oui, en trois volets (les trois premiers livres en fait). Vraiment, je ne sais pas si l’adaptation est bonne du coup, mais c’est vraiment prenant ! 🙂

        Je confirme, il y a des passages biens velus dans « La prochaine fois, le feu », mon cerveau a plusieurs fois été en retard sur mes yeux. ^^ Je le trouve difficile à chroniquer tellement c’est un condensé d’idées qui, elles, restent complexes. Tu as eu cette impression aussi ?

        Merci et bonne journée également ! 🙂

        Aimé par 1 personne

      • Concernant « La prochaine fois, le feu », je te rejoins. Pour la chronique, je vais rester assez vague, je pense, trop d’idées sont présentes, impossible de démêler tout ça. (il faudrait limite le relire, et même là, je ne pense pas qu’on en aurait fait le tour)

        Aimé par 1 personne

      • Je me sens moins seule ! XD Je ne sais pas si je vais réussir à en écrire quelque chose, je ne m’en sens pas capable pour le moment, mais tu as tout mon soutien pour le démêlage ! 🙂

        Aimé par 1 personne

  4. Aah la fille du train ! Avec tout le bruit que ça avait fait j’avais failli me laisser tenter mais au final j’avais commencé avec le film et même là je m’étais arrêté avant la fin… En effet, ça sentait le stérotype et le « livre phare du moment mais qui ne tiendrais pas sur la longueur » à plein nez. Pour Les culottées moi au contraire c’est justement l’aspect court des portraits qui m’a plu, pour en apprendre plus sur ces grandes femmes – et en découvrir – sans avoir besoin de se fader tout wikepedia ou des essais de 300 pages. Comme tu dis c’est une bonne mise en boiuche pour après éventuellement aller en chercher plus sur celles qui nous ont le plus marqué.

    J’ai hâte de lire ta chronique sur James Baldwin et Toni Morrison :). Il y a peu j’ai tenté un roman de Baldwin est étonnement j’ai pas réussi à rentrer dedans, contrairement à ses essais…

    Aimé par 1 personne

    • Hé bien… Je crois que t’as compris que je ne te le conseillais pas 😀

      Ah, ce ne sont que des essais que je présente justement de lui (enfin deux, dont un que t’as déjà lu, désolée…). C’est dommage pour ses romans (j’en ai lu qu’un, je ne peux pas trop me prononcer mais j’ai aimé le seul roman que j’ai lu de lui).

      J'aime

  5. J’avais adoré Millenium mais je n’ai jamais compris pourquoi le livre était qualifié de « féministe », bon il n’est pas sexiste et on a de très bon personnages féminins. J’ai bien aimé les dénonciations autour des tutelles, des abus de pouvoir. A l’époque, j’avais vraiment adoré cette trilogie.

    Aimé par 1 personne

    • Comme t’as pu le constater, Lisbeth a quand même fait partie de ce que j’ai considéré comme positif, c’est bien qu’il y a des choses qu’on ne peut pas nier 😀

      Je te le conseille, bien évidemment !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s