Portrait d’une végétarienne qui n’aime pas les légumes

Titre étrange, vous vous dîtes ? Vous êtes encore loin du compte !

Tout d’abord, un petit rappel : comme vous l’avez compris, je suis végétarienne, ce qui signifie que je ne mange ni viande, ni poisson. Les végétaliens, en plus de ça, ne mange pas ce qui est produit par l’animal (le lait, les oeufs, le miel). Quant aux vegans, ils sont végétaliens, mais leurs principes ne s’arrêtent pas à l’alimentation : ils refusent de consommer, d’utiliser des choses qui ont été produites grâce à l’exploitation des animaux : le cuir, la laine, les produits (cosmétiques, pharmaceutiques) testés sur les animaux, etc. J’espère que c’est plus clair pour vous.

légumes-difficile-pic

Mais je suis sûre que votre esprit s’est arrêté plus ou moins sur le titre : une végétarienne qui n’aime pas les légumes ? N’est-ce pas un oxymore ? Avant de vous dire en quoi j’en suis venue au végétarisme, je pense qu’il va falloir impérativement aborder ce sujet qui régit beaucoup mon rapport à l’alimentation.

Qu’est-ce que tu manges en fait ? Tu manges au moins ?

(la dernière question de ce sous-titre m’a réellement été posée, à la fois avec de l’incrédulité et de la moquerie, et pas qu’une fois)

Oui, je mange ! Incroyable, mais vrai ! Le nombre de personnes perplexes face à mon alimentation sont nombreuses, et je dirais même que tout le monde y passe. Par contre, ne pensez pas qu’un végétarien ne mange que de la salade, j’ai déjà subi ce cliché à de nombreuses reprises. Véridique, au point que quand je réponds que je n’aime pas la salade, on me demande « Mais qu’est-ce que tu manges alors ? », genre on ne mange que ça. Ils nous prennent pour des tortues – sachant que les tortues ne se contentent pas de ça, bien au contraire.

Et quand je dis que je n’aime pas les légumes, on me regarde assez bizarrement. Là encore, les légumes ne sont pas uniques dans l’alimentation des végétariens. En tant que fille difficile, je n’en aime aucun. Et je suis vivante, miracle, non ? Plus sérieusement, je me nourris principalement de féculents, de légumineuses (petits pois, haricots blancs, pois chiches, tout ça), de fruits et de céréales et de gâteaux. Tout en n’aimant pas tout dans ces catégories. Ni n’importe comment. Par exemple, j’aime les pâtes avec de la sauce tomate mais surtout pas avec de la crème fraîche. Et ce n’est pas parce que j’aime la sauce tomate que j’aime les tomates pour autant… Vous commencez à le voir, le délire ?

Lire la suite

Publicités