Bilan lectures #24 – février 2019

Bonjour ! Heureuse de revenir ici car j’ai été assez ralentie par une migraine inexplicable qui a duré (dure depuis ?) quelques jours… Donc les écrans n’ont pas été ma priorité, ce qui explique aussi mon absence des blogs que je suis habituellement.

bilan-lectures-février

Ce mois-ci, j’ai terminé ma lecture du challenge 12 mois, 12 amis, 12 livres, du… mois de janvier et j’ai aussi lu celle de février.

Globalement, j’ai lu un peu de tout comme vous allez le voir. A part cette fin de mois qui aura été difficile pour moi, j’ai réussi à faire quelques lectures.

les-somnambules-coverLes Somnambules (Hermann Broch) Lire la chronique

Un livre intriguant, très intelligent mais qui m’aura pas mal pris la tête (j’ai cru pendant un moment être une petite merde). Mais je pense que ce livre est aussi l’apprentissage de l’acceptation de la non-compréhension de l’histoire à certains moments quand on lit un livre, ce que j’ai eu du mal à digérer. Lu pour le challenge 12 mois, 12 amis, 12 livres.

Lire la suite

Le Gang de la clef à molette, d’Edward Abbey

gang-de-la-clef-à-molette-coverQuatrième de couverture

Révoltés de voir le somptueux désert de l’Ouest défiguré par les grandes firmes industrielles, quatre insoumis décident d’entrer en lutte contre la  » Machine « .

Un vétéran du Vietnam accroc à la bière et aux armes à feu, un chirurgien incendiaire entre deux âges, sa superbe maîtresse et un mormon, nostalgique et polygame commencent à détruire ponts, routes et voies ferrées qui balafrent le désert. Armés de simples clefs à molettes -et de dynamite- nos héros écologistes vont devoir affronter les représentants de l’ordre et de la morale lancés à leur poursuite.

Commence alors une longue traque dans le désert.
Dénonciation cinglante du monde industriel moderne, hommage appuyé à la nature sauvage et hymne à la désobéissance civile, ce livre subversif à la verve tragi-comique sans égale est le grand roman épique de l’Ouest américain.

Critique

Allez hop, premier coup de cœur de l’année côté romans.

Ce livre n’est pas exempt de défauts, mais j’ai adoré le lire. Comme vous l’avez compris, nous sommes dans le Sud-Ouest américain sauvage… J’ai dit « sauvage » ? Pas vraiment, les industriels se sont déjà pointés : ponts, routes, barrages en veux-tu en voilà. Le voilà le principal problème et qui va faire bouger nos quatre protagonistes. Ces derniers sont contre la destruction de la nature et voudraient empêcher ça de continuer inlassablement.

Lire la suite

Les Somnambules, de Hermann Broch

les-somnambules-coverQuatrième de couverture

Les Somnambules est le premier tome d’une trilogie romanesque qui conduit le lecteur de l’Allemagne impériale à l’effondrement de 1918. L’écroulement des valeurs qui avaient soutenu la société allemande tout au long du XIXe siècle est décrit par le menu dans ses trois volets, étapes de cette dégradation. « L’Histoire a détruit l’Europe centrale. Le grand roman de l’Europe centrale a détrôné l’Histoire. » Milan Kundera.

Critique

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge 12 mois, 12 amis, 12 livres.

Je… n’ai pas tout compris.

Ce roman comporte trois histoires, dans lesquelles l’auteur nous parle de la dégradation des valeurs en comparant trois époques différentes : Pasenow ou le romantisme (1888), Esch ou l’anarchie (1903) et Huguenau ou le réalisme (1918). Il m’a fallu atteindre la troisième histoire pour commencer à voir où l’auteur voulait en venir, donc armez-vous de patience durant cette lecture. D’ailleurs, je ne conseille pas cette dernière à tout le monde, j’y reviendrai plus tard en détails.

Lire la suite

Mes « unpopular opinions »

J’ai longuement hésité à faire cet article. J’ai confié quelques-unes de mes potentielles bombes polémiques à quelqu’un qui m’a dit « Ouiii, vas-y, fais-le » et, dubitative par cette réaction, j’ai fait un sondage sur Twitter et Instagram pour savoir si je le faisais et la réponse était globalement oui.

unpopular-opinions

Si vous le regrettez, vous ne pourrez donc ne vous en prendre qu’à vous-mêmes car je n’y vais pas avec le dos de la cuillère (je dirais même que je suis assez intransigeante et un peu… désagréable ?). Généralement, je trouve que les unpopular opinions que j’ai vu jusqu’à maintenant ne prennent pas trop de risques, ou alors, même si elles le sont quand même au sein de la société, c’est relativement plutôt accepté et partagé par la communauté du Youtubeur ou du blogueur. Vous risquez peut-être de partager certaines de mes opinions… ou de vous récrier sur d’autres. Pour une fois, je ne suis pas pressée de voir vos commentaires. /pan/

Allez, c’est parti, qu’on en finisse !

Lire la suite