Mes « unpopular opinions »

J’ai longuement hésité à faire cet article. J’ai confié quelques-unes de mes potentielles bombes polémiques à quelqu’un qui m’a dit « Ouiii, vas-y, fais-le » et, dubitative par cette réaction, j’ai fait un sondage sur Twitter et Instagram pour savoir si je le faisais et la réponse était globalement oui.

unpopular-opinions

Si vous le regrettez, vous ne pourrez donc ne vous en prendre qu’à vous-mêmes car je n’y vais pas avec le dos de la cuillère (je dirais même que je suis assez intransigeante et un peu… désagréable ?). Généralement, je trouve que les unpopular opinions que j’ai vu jusqu’à maintenant ne prennent pas trop de risques, ou alors, même si elles le sont quand même au sein de la société, c’est relativement plutôt accepté et partagé par la communauté du Youtubeur ou du blogueur. Vous risquez peut-être de partager certaines de mes opinions… ou de vous récrier sur d’autres. Pour une fois, je ne suis pas pressée de voir vos commentaires. /pan/

Allez, c’est parti, qu’on en finisse !

unpopular-opinions-1Les hommes devraient prendre la pilule contraceptive masculine, même si elle a les mêmes effets secondaires que la pilule féminine. Marre que les femmes soient encore et toujours les seules à mettre leur santé en danger, surtout pour quelque chose qui concerne les deux sexes dans une relation hétérosexuelle. Je sais que ça ne vous (les hommes) donne pas envie de prendre quelque chose de mauvais pour votre santé, et je le comprends car… les femmes aussi ? On connaît bien plus que vous les conséquences de cette prise. Donc en attendant qu’on trouve une solution pour pas qu’il y ait trop d’effets secondaires sur vous, c’est encore et toujours à nous les femmes de prendre ce fardeau sur les épaules. Je trouve ça profondément injuste. Vu tout ce qu’on doit déjà subir, les hommes pourraient prendre cette part avec nous aussi. (je crois que c’est ma pire unpopular opinion, celle-là)

unpopular-opinions-2Je pense que l’homéopathie peut marcher. (et vos esclaffements glissent sur moi) Pas pour tout, bien évidemment, je ne crois pas au père Noël, alors pour les maladies graves, c’est mort. Mais pour des petits trucs de la vie, comme un rhume, une conjonctivite, pourquoi crier au loup ? Bien sûr qu’il y a des charlatans, mais en allopathie aussi, et avec des produits qui sont même carrément dangereux (je n’ai pas besoin de vous faire la liste des innombrables scandales, si ?). Pourtant, ça ne vous fait pas remettre en cause la légitimité de vos docteurs. Donc ça me paraît souvent être de la grosse hypocrisie : soit il y a les charlatans qui disent que ça marche pour tout, soit il y a ceux qui disent que ça ne marche pour rien. Le juste milieu, non ? La nuance, tout ça ? Et puis votre effet placebo, là… (d’ailleurs, cet effet-là existe dans nos médicaments habituels) Je me questionnais sur les bébés et les animaux, Martin Winckler dit que ça marche aussi pour eux parce qu’ils ressentent le soin que tu veux leur procurer (l’effet placebo est psychologique et compte pas mal là-dessus), mais je me pose d’autres questions. Ça marche sur les animaux d’élevage et vous ne me ferez pas croire que c’est la même chose pour eux. Et puis chaque bille d’homéopathie soigne quelque chose de différent, on ne peut pas fourguer tout au hasard… Si c’était que l’effet placebo, qu’importe, après tout ? Les gens qui se font un auto-diagnostic et qui se trompent d’homéopathie… Ben alors, et l’effet placebo ? Et avec un autre, ça va marcher ? Coïncidence ? J’ai déjà été soignée avec de l’homéopathie, je ne peux pas certifier que dans mon cas, ce n’était pas l’effet placebo (mais vous non plus), mais en attendant, ça a marché. Je pense juste qu’il faut savoir s’en servir, se faire ses propres expériences (tout ne marche pas pour tout le monde) et savoir faire le tri. Trop de questions auxquelles il n’y a pas de réponse pour croire aveuglément la multitude d’articles qui disent non catégoriquement à l’homéopathie.

unpopular-opinions-3Je pense que les personnes qui disent qu’elles ont rien à foutre des conditions de vie des animaux qu’ils mangent et de la torture et de la terreur qu’ils vivent avant d’être tués sont des connards finis et qu’il faut le dire haut et fort. Je ne parle pas des carnistes dans leur ensemble, vous pouvez manger de la viande et être touchés par ce qui arrive dans les abattoirs par exemple. Mais disons qu’il y a des gens qui assument très clairement ce genre de positions égoïstes et non, on ne devrait pas laisser faire ça, ce n’est pas acceptable dans notre société. La personne en face s’en fiche qu’on la considère comme une connasse ? Parfait alors, ce sera plus facile de terminer la conversation. Cette opinion ne sera pas considérée comme « impopulaire » par les végétariens et les vegans, mais je sais aussi que beaucoup de gens vont essayer de leur chercher des excuses alors qu’il n’y en a pas. Certains ont été traumatisés par des vegans extrémistes ? Ohé, ça va, vous êtes assez grands pour faire la part des choses. S’il ne suffit que de ça pour remettre en cause un éventuel engagement pour les animaux, c’est que vous n’étiez de toute façon pas prêts à arrêter d’être égoïstes et toute excuse est bonne à prendre pour ne pas agir. Cette critique peut d’ailleurs s’appliquer au féminisme. Personnellement, il y a des choses que je n’apprécie pas dans ces deux mouvements mais ça ne me repousse pas, je fais mon propre chemin parce que je suis consciente des problèmes et au pire, je ne suis pas obligée de tout prendre. Faîtes-en de même, vous verrez, ça vous fera du bien.

unpopular-opinions-4Personne n’utilise le mot « bien-pensance » comme il faut. C’est même une complète incompréhension de ma part quand je vois quelqu’un utiliser cette « insulte » dans un contexte donné. Voici la définition de Wikipédia (qui est la même que de nombreux autres sites) : « La bien-pensance désigne l’opinion et le comportement des personnes bien-pensantes, « dont les idées sont conformistes » et soumises au politiquement correct ». Généralement, ce terme est utilisé pour dénigrer des idées conformistes, qui seraient l’apanage des féministes, des antispécistes, des anti-validistes, etc (terme surtout utilisé par l’extrême-droite, tiens donc…). Désolée de vous l’apprendre, les gars, mais vos idées (« les Arabes sont des voleurs », « on ne devrait pas accepter les migrants », « les femmes sont vénales », etc) … sont admises par l’ensemble de la société, de façon assumée ou non ! (que ce soit ceux qui soutiennent Macron ou les gilets jaunes, même combat) C’est vous les conformistes en fait ! De plus, les militants doivent se battre pour ces idées et on peut voir dans l’histoire qu’elles étaient loin d’être conformistes. Et certains qui ne sont pas de ce bord politique et qui reprennent ce terme pour disqualifier des militants qui ne leur plaisent pas… A partir de maintenant, je vais faire quelque chose, et je vous le conseille aussi : traiter les autres, ceux qui sont antiféministes, racistes, etc, de bien-pensants. Même s’ils ne vont pas comprendre, ça va leur faire bizarre. (on m’a aussi dit que c’est par rapport aux médias qui corrigent les propos oppressifs et qui font tout un scandale pour les clics mais personnellement, je pense plutôt à l’utilisation de cette « insulte » lors de débats entre gens lambda, dîtes-moi ce que vous en pensez)

unpopular-opinions-5Est-ce que le bodypositive est plus facile pour certaines ? Ma réponse est oui. (ne m’envoyez pas la vidéo d’Antastesia à ce sujet, pour une fois, je suis en désaccord avec elle). Bien sûr que toutes les femmes subissent ces mêmes pressions : maquillage, épilation, coiffure, habillement, etc. (sans oublier la forme du corps, la grossophobie n’est pas hyperprésente pour rien) Mais on ne le vit pas pareil. Donc si vous cessez de vous maquiller, de vous épiler, mais que d’une certaine manière, vous correspondez naturellement aux critères de beauté, on vous dira que c’est dommage, que vous êtes moins belle… et c’est tout. Étant considérée comme « laide » (mon visage ne correspond pas aux critères de beauté, je vous épargne le pire qu’on m’a dit à ce sujet), je peux vous dire que dans ce cas-là, ça ne s’arrête pas là. On te dira que t’es encore plus moche que d’habitude, que tu ne peux pas te « permettre » de ne pas te maquiller et pendant les entretiens d’embauche, tu n’as pas d’autre choix que de te plier à cette règle si tu veux avoir l’infime chance d’être embauchée. Oh, et c’est sans compter que personne ne t’écoute, que ton opinion est considérée comme étant au bas de l’échelle. Si vous osez hausser un petit peu le ton, je ne vous raconte pas comment on va vous regarder et ce qu’on va vous dire (et le traitement qu’on vous infligera par la suite)… On peut même carrément remettre en cause votre statut de femme. Si vous êtes « belle », même si on vous renvoie balader, ce ne sera jamais de la même manière qu’une fille « moche ». J’ai observé la différence, je ne suis pas stupide (vu qu’on ne t’écoute pas, tu observes). Bien sûr qu’il faut qu’on soit toutes solidaires, qu’on fasse chacune notre part… mais ça n’aura pas le même impact psychologique selon comment tu es considérée. Je ne cherche pas d’excuse (je ne me maquille pas de toute façon, croyez-moi, personne ne m’en cherche), mais c’est un fait. Le nier  ou le minimiser pour encourager la sororité, c’est violent dans un sens. Faîtes attention à ça.

unpopular-opinions-6Je déteste le fameux « Chacun fait ce qu’il veut ». Ça ne s’applique pas à tout, si vous ne faîtes du mal à personne (genre l’homosexualité), je ne vois pas le problème. Sinon… On a des responsabilités et on ne fait pas ce qu’on veut, les gens ont tendance à l’oublier opportunément et à mettre leur envies au premier plan. Ça sort trop souvent pour tout et n’importe quoi, je trouve ça vraiment toxique, il n’y a pas de recul. Tu ne vas pas faire « ce que tu veux » devant une personne opprimée…

unpopular-opinions-7Je pense qu’il y a des limites au slogan « mon corps, mon choix » que brandissent les pro-avortement. Je suis pour l’avortement (l’IVG, à ne pas confondre avec l’IMG), pas comme les anti-choix qui aimeraient pouvoir avoir un petit acquis pour demander ensuite l’interdiction globale de l’avortement. Mais je pense qu’il y a des limites et qu’on ne peut pas faire n’importe quoi. Durant le 3ème mois de grossesse, l’embryon devient fœtus, ce qui ne me perturbe pas plus que ça. Par contre, c’est la formation du système nerveux qui m’interroge : quand est-ce que le fœtus va ressentir la douleur ? Les réponses divergent à trois-quatre semaines près, mais d’après ce que j’en ai vu, on peut pousser le délai d’avortement jusqu’à 4 mois à peu près (je dis peut-être des conneries, je ne suis pas scientifique, c’est l’impression que j’ai). Par contre, au-delà, rien n’est moins sûr à ce niveau-là, et de plus, il y a un autre élément qui me perturbe. Comme vous le savez peut-être, le délai est fixé à 6 mois au Royaume-Uni. Seulement, en plus que tout ne soit pas encore très clair au niveau de la douleur, des polémiques ont émergé sur un autre point : tu peux connaître le sexe du bébé vers 5 mois environ. (on peut le connaître avant, mais c’est moins bien déterminé à coup sûr) Des couples ont donc avorté en sachant qu’ils auraient une fille… Sérieusement ? C’est mort, je ne peux pas cautionner ça. 4 mois de délai, oui (et encore, je ne suis pas scientifique, ce n’est que mon avis perso), mais pas au-delà, on ne fait pas n’importe quoi, que ce soit à ce niveau-là ou à celui de la douleur. Je sais que mon opinion peut faire polémique pour les jusqu’au-boutistes qui voudraient qu’on puisse avorter n’importe quand, mais pour moi, ce n’est pas possible.

unpopular-opinions-8Je ne pense pas qu’on devrait lire tous les grands classiques parce que ce sont des livres qu’on devrait soi-disant lire une fois dans notre vie. Si ça ne nous intéresse pas, pourquoi se forcer absolument ? Par exemple, je n’ai pas envie de lire Madame Bovary de Gustave Flaubert, mais genre, vraiment pas. Est-ce un drame d’ailleurs ? Non, il y a tellement d’autres livres que ça ne risque pas de me pénaliser. Je ne suis pas en études littéraires, je ne dois rien à personne.


Bon, voilà, c’est ce qui s’appelle jeter un pavé dans la mare.

Bien évidemment, je ne demande pas à ce qu’on soit d’accord avec moi mais je suis ouverte à la discussion, surtout qu’il y a bien une-deux opinions qui ont dû vous faire grincer des dents. Je demande juste la politesse, la mesure (même si vous avez peut-être envie de me casser la gueule) et par contre, rien ne garantit que je changerai d’opinion non plus, alors si vous comptez commenter dans cette optique, ça ne sera guère efficace, j’en ai bien peur.

Maintenant, c’est fait, j’ai assumé ma merde. (j’ai probablement d’autres unpopular opinions, mais là, comme ça, je n’y pense pas)

Publicités

41 réflexions sur “Mes « unpopular opinions »

  1. Pour « mon corps, mon choix », c’est avant tout parce qu’il y a pas mal de lieux où les médecins tentent de faire en sorte que la patiente choisisse de garder le fœtus (en montrant des images par exemple). Après, je suis d’accord, six mois c’est juste pas possible, je trouve ça dingue ! Enfin sauf pour problèmes médicaux évidemment. Un sujet bien délicat.

    Aimé par 2 personnes

    • Ah d’accord, comme j’en ai vu une utilisation pour un petit tout et n’importe quoi, je n’avais pas envisagé une telle raison, mais dans ce cas-là, c’est compréhensible : mon corps, mon choix !
      (pour les problèmes médicaux, ça me paraît aussi évident)

      Aimé par 1 personne

  2. Le problème de l’avortement se pose aussi en question morale et d’éthique, c’est tellement un sujet compliqué et complexe puisqu’il faut prendre en compte le poins de vu de la mère et de l’enfant à naître, surtout quand il a six mois, il a eu le temps de se développer. Arrivé au troisième trimestre, le bébé entend déjà la voix de sa mère et il peut interagir avec elle. Alors évidemment c’est très triste de se faire avorter à cette période là. Mais entre le déni de grossesse, la pression qu’on fait peser sur toi etc, si la femme ne se sent pas d’avoir un enfant autant l’enlever. Je pars du principe drastique que si la mère ne peut pas s’occuper de son enfant, qu’elle le rendra malheureux, autant se faire avorter. Parce qu’il y a déjà trop de gosses sur la planète qui grandissent mal, qui ne sont là que par la pression sociale que leur impose une société qui se bat avec ses signes de natalité.

    Aimé par 2 personnes

    • Ah oui, je vois. Je ne rejoins pas totalement ton avis, mais je le comprends. Surtout que les anti-avortements ne se soucient absolument pas du devenir du bébé après la naissance… Mais bon, vu leur mentalité, il ne vaut mieux pas ! De toute façon, je pense que même si on n’est pas tout à fait d’accord, on l’est pour en découdre avec eux 😛

      J'aime

  3. Je trouve tes « avis impopulaires » finalement… Doux, haha. Je suis même d’accord avec tout, sauf la bien-pensance où là je n’ai aucun positionnement en fait.
    Pour l’avortement, 6 mois : non. Sauf comme le dit le commentaire précédent dans des cas particuliers ( la dernière écho’ étant à 7 mois, tu peux détecter des maladies très rares qu’à ce moment là qui mettent en risque la vie de l’enfant et de la mère parfois, alors la question peut se poser… mais c’est épineux.) Des cas très, très rares de préma se font à 5 mois déjà, alors t’imagines toi, avorter au bout de 6 mois, là c’est avoir une mort sur la conscience. Ma nièce étant née au bout de 7 mois, forcément que me dire qu’un mois en moins, certains parents auraient pu songer à avorté… Arg, non.
    Bref, sinon j’ai trouvé ceci sur le développement du cerveau de l’enfant : http://cervenad.blogspot.com/2015/11/developpement-cerebral-du-ftus.html.
    Pour ce qui est des classiques, je trouve que même en étant étudiant.e en lettres, ça ne devrait pas être une obligation. On va me dire que dans le cas des profs, blablabla : mouairf. Un.e prof, ça reste un être humain et pas une machine qui peut tout lire, et je pense de toute manière que pas mal (quoi qu’on en dise) d’entre eux non pas lus les « grands » classiques mais se sont contentés d’étudier des passages. Pour reprendre le cas de Madame Bovary tu as des chapitres types que tu analyses, certains qui font la synthèse de l’oeuvre, d’autres qui sont « juste » des scènes clés et hyper connues. Parfois, se réduire à ces extraits suffit en étant prof (ce que personnellement je trouve dommage, mais bon, je peux comprendre et concevoir pourquoi) puisque ce sont les textes d’études. Je me perds un peu dans ce que j’essaie de dire, j’espère que tu comprends haha.

    Aimé par 1 personne

    • Dans ma vie irl, ça peut être assez impopulaire comme idées, d’où ma crainte à la base.
      Pour l’IVG, je suis d’accord qu’il y a des cas très particuliers qui rentrent dans le cas de la mise en danger de la mère où si le bébé est gravement malade, c’est ce qu’on appelle l’IMG (tu as des renseignements ici : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1101), je suis totalement pour, le premier que je vois qui est contre se prend une baffe direct, ça ne mérite même pas un argument tellement c’est évident.
      Merci pour ton site, ça rejoint ce que j’avais trouvé sur le sujet (je me demande si je ne suis pas tombée dessus, aha).
      Pour les classiques, au niveau des études en lettres, je ne savais pas trop quoi en penser : ne t’accuserais-t-on pas de mauvaise volonté si tu ne voulais pas en lire certains ? Du coup, les extraits rattrapent aussi le fait que tu veuilles pas en lire, aha. C’est pas si mal, en fait.

      Aimé par 1 personne

      • Oui c’est vrai qu’IRL, ça pose plus de soucis souvent… Surtout dans nos coins perdus fermés d’esprits !
        Merci pour le lien, et pas de quoi pour celui que je t’ai passé, tu l’as sans doute vu si, c’était un des premiers liens haha. Je n’ai pas cherché bien loin, je reconnais !

        Probablement pour les classiques qu’on t’accuserais de ne pas vouloir y mettre du tiens, etc, mais.. Tu vois, je ne suis pas sûre que tous les profs ont lus la Recherche de Proust par exemple. (Pour te donner une idée, dans le secondaire, on ne m’en a jamais parlé en cours, donc je pense que ça n’a pas été une nécessité pour les profs de secondaires de lire cette oeuvre monumentale…) Quand tu vois le nombre de profs qui se limitent aux extraits hyper classiques, ceux que tu connais sans même avoir lu le livre, des fois je me demande si on ne se limite pas trop aux extraits qu’à la lecture de l’oeuvre tu vois…

        Aimé par 1 personne

      • Tu as tout compris 😀
        Moi non plus, j’ai pas cherché bien loin xD

        Tu prends l’exemple le plus hardos aussi xD. Oui, et puis les profs ont peut-être d’autres lectures personnelles ?

        J'aime

  4. Coucou, je ne pense pas que te unpopular opinions soient si dérangeantes que ça.
    Je mange de la viande, mais je ne pensais pas qu’il y avait des gens qui se moquaient totalement des conditions de vie des animaux (je suis une petite fille naïve).

    Concernant le « bodypositive », je suis d’accord avec toi. J’ai commencé à l’adopter, mais il faut faire tout un travail sur soi, déjà, et pour ça, chacun son rythme. Et puis, ça dépend aussi des jours.

    Je suis pro-« chacun fait ce qu’il veut », mais effectivement, dans les limites du raisonnable… Si ce que tu veux est contraire à la loi, ou a des conséquences néfastes sur certaines personnes/choses, bah non, là, tu fais pas ce que tu veux. Par contre, tes choix de vie, ce sont tes choix, même s’ils ne conviennent pas aux autres.

    Concernant l’avortement, j’ai une position nuancée. Je ne suis absolument pas contre, mais pour ma part, je n’y aurais pas recours, à moins d’un gros problème. J’ai travaillé sur le sujet à l’école il y a quelques années, et la prof m’a montré une vidéo qu’à faite un médecin pour montrer comment ça se passait, et j’ai été traumatisée. Alors chacune femme choisit en son âme et conscience, mais quand j’entends que certaines ne font juste pas gaffe et avortent chaque fois qu’elle tombent enceinte, ça me met en rogne (une ancienne copine avait avorté 3 fois parce qu’elle n’utilisait aucun moyen contraceptif). Alors pourquoi ne pas utiliser la pilule contraceptive masculine, effectivement. Peut-être que le futur nous apportera de nouveaux moyens de contraception avec moins d’effets secondaires…

    Et puis, en ce qui concerne les classiques, je suis tout à fait d’accord. De manière générale, si un livre ne nous intéresse pas, pourquoi nous forcer ?

    Aimé par 1 personne

    • T’es pas la première à me le dire, mais certaines de mes idées sont carrément impopulaires dans mon entourage ! (d’où le fait que je les considère comme tel)
      Si, je te jure, et dit avec aplomb en plus, j’en ai discuté avec d’autres végés et vegans, on est un peu désemparé, je te l’avoue. :/ Pour moi, c’est le pire de la société qui se met en place comme un « argument ».

      Oui, voilà, tout dépend de ce que tu appliquais dans ta vie à la base, de comment tu es, on n’est pas tous logé à la même enseigne, et comme tu le dis, chacun son rythme !

      Oui, voilà, je pense surtout qu’il faut réfléchir aux conséquences de ses actes. Pour ce que tu dis, bien sûr qu’on fait ce qu’on veut ! Je regrette juste que ce soit utilisé pour un peu tout. Il faut savoir être juste avec soi-même et le reste du monde, dans la mesure du possible 🙂

      Je dis oui aux moyens de contraception avec moins d’effets secondaires ! C’est une véritable galère aujourd’hui, en plus d’être source de stress.
      Je t’avoue que l’avortement médicamenteux et chirurgical, aucun des deux ne me fait rêver, mais genre pas du tout x). A part le cas que tu expliques, on est sûrement nombreuses à vouloir l’éviter. Mais qui sont ces filles qui se font avorter comme ça ? L’avortement ne cause pas de problème de fertilité, mais je me demande si, à force… Bon, pas mon problème, hein.

      Tout à fait ! Et ça devrait concerner n’importe quel livre !

      Aimé par 1 personne

  5. Comme d’autres avant moi, je ne trouve pas tes opinions si impopulaires que cela, pas sujettes à consensus pour la plupart certes, mais pas fondamentalement choquantes (en même temps, tu dois commencer à me connaître et à savoir que je suis quelqu’un d’assez « tranché » ;p)
    Je te réponds en mode speedy d’ici ce soir.

    Aimé par 1 personne

    • Bon, je crois que pour vous, c’est pas des « unpopular opinions », j’ai compris 😛
      Aha, c’est vrai, mais t’aurais pu être fondamentalement en désaccord, on sait jamais. (notamment le sujet de l’homéopathie qui est un « gros » sujet sur Internet)

      J'aime

      • Je t’avoue que ton opinion sur l’homéopathie me fait ricaner 😉 mais ça ne me dérange pas que des gens y croient. Par contre, quand tu avais fait le sondage sur Twitter, j’avais dû être la seule personne à ne pas t’encourager à publier un tel billet car je me méfie d’Internet, du déchaînement des passions que permet l’anonymat et je craignais un peu que tu prennes cher (mais je ne me rendais pas compte que tu restais une fille gentille ;p Je publierais un billet avec mes « unpopular opinions », je me ferais massacrer :D).

        Aimé par 1 personne

      • Aha, il n’y a pas que toi que ça fait rire ! C’est juste que j’ai ds doutes là-dessus par rapport à ce que j’ai pu observer, et pour le coup, je n’ai pas un avis tranché.
        Aaaah, c’était donc toi ! J’ai « accusé » quelqu’un d’autre à la base et il m’a dit « j’ai voté, fais-le », ah ben mince, loupé xD. Oui, je m’en méfiais aussi, surtout que je trouve que les deux premières ne peuvent vraiment pas être appréciées du tout, mais finalement, même si on peut être en désaccord avec moi pour l’homéopathie (sur Twitter), je n’ai pas eu de problème. J’ai un lectorat bienveillant, je suis contente ! (tant que ça ? Si ça se trouve, y en a qui seraient d’accord avec toi 😛 )

        Aimé par 1 personne

  6. Ah ben ça va, je m’attendais à bien pire! Pour moi dans ce que tu énonces, les deux seuls points qui font débat sont celui sur la bien-pensance et l’avortement.
    Pour la bien-pensance, je pense que ça se joue au niveau de la définition: si ce terme est supposé représenter ce qui est « conformiste » et « politiquement correct », il ne peut pas concerner des idées racistes, sexistes, etc. Celles-ci sont peut-être conformistes (et encore, je trouve que ça se discute) mais pas politiquement correctes. Et je pense que c’est surtout comme un synonyme péjoratif de « politiquement correct » qu’il est utilisé. Donc peut-être qu’il faudrait dissocier la notion de conformisme et celle de politiquement correct…
    Pour l’avortement, c’est très délicat. C’est sûr qu’à partir d’un certain niveau de développement, c’est plus compliqué. D’un autre côté, pour moi obliger une femme à terminer une grossesse qu’elle n’a pas souhaitée c’est d’une extrême violence, donc… Mais je comprends tes arguments.
    En fait, ce qui me choque le plus dans ton article, c’est de lire qu’apparemment il y a des gens qui te considèrent comme laide et ne se gênent pas pour le dire, c’est aussi injustifié que méchant!

    Aimé par 1 personne

    • Pour la bien-pensance, je comprends ce que tu veux dire… et tu as même probablement raison ! C’est vrai qu’en prenant plus le terme « politiquement correct », ça me fait réfléchir, en effet, ces idées ne peuvent pas être racistes, homophobes, etc. C’est le « conformisme » qui m’a incité à penser ça. Comme tu dis, ça se débat 😛 , mais peut-être que ça dépend de notre environnement politique ? Selon si t’as un environnement plutôt de gauche ou de droite, certaines idées seront conformistes à ton milieu, et d’autres pas du tout.
      Pour l’avortement, tu rejoins l’avis d’un autre commentaire… que je ne partage pas, même si je le comprends. Je comprends votre avis, mais à partir d’un certain stade, ce n’est plus seulement la femme qui est en jeu, on va dire. Cet argument rejoint les anti-avortements, mais ce n’est pas le sens de mon propos, surtout que ces gens peuvent aller se faire cuire le cul.
      Oui, jusqu’à un certain âge, et comme les mecs ne font plus vraiment partie de mon entourage amical, ça fait un moment que je n’ai pas entendu des choses pareilles. (les filles les remplaceront de toute façon, pas de crainte là-dessus) Bon, du coup, pas mal de problèmes de confiance en moi, mais j’ai une psy, ça va aller 😉

      J'aime

      • Je pense que tu as raison et que le conformisme, c’est beaucoup fonction de l’entourage direct. Pour moi les exemples que tu donnes ne me paraissent pas du tout conformistes, mais c’est sûrement parce que je suis dans un environnement bobo citadin;) Clairement ça serait assez différent si j’étais restée dans la campagne où j’ai grandi et où tout le monde vote anti-immigration dès que l’occasion se présente. D’ailleurs il me semble que les réactions à ton article illustrent bien le phénomène, visiblement tes opinions ultra-impopulaires dans ton entourage IRL sont plutôt bien acceptées par ton entourage virtuel;-)

        Aimé par 1 personne

      • Au vu des réponses, j’ai l’impression que vous êtes toutes ouvertes d’esprit ! (ça me fait bizarre xD)
        Dès que l’occasion se présente ? Tout le temps alors 😛

        J'aime

  7. Ca ne devrait même pas être impopulaire ce genre d’opinions. Au début, je pensais que ça ne concernait que les livres mais tu me donnes une bonne idée d’article. La littérature classique… dans mon entourage, il y a quelqu’un qui me croit inculte parce que je ne m’intéresse pas à Michel Houellebecq. Le « politiquement correcte » me rappel la polémique de Bastien Vives qui a publié une BD pédopornographique (dans une collection érotique) et lorsque des gens se sont insurgés, ses fans ont tous chialé car « bouhh le politiquement correcte détruit la liberté d’expression et l’art ». C’est effectivement ce qui est balancé pour qu’on se la ferme… mais on continuera de l’ouvrir de toute façon lol.

    Aimé par 1 personne

    • Inculte parce que tu ne t’intéresses pas à Houellebecq ? Mais lol, j’aurais même jamais pensé à ça. (c’est parce que c’est le seul auteur qu’il connaît ? /pan/)
      Oui, pour le « politiquement correct », ça peut dépendre de la situation, mais dans celle que tu évoques, clairement, osef, heureusement qu’il est là le « politiquement correct »… C’est tellement scandaleux d’entendre des choses pareilles.

      Aimé par 1 personne

  8. Je suis globalement d’accord avec toi sur tout en fait ! Sauf quand je n’ai pas vraiment d’avis… En tout cas, je te rejoins totalement sur la pilule contraceptive masculine, la bien-pensance, le bodypositive !

    Je ne savais pas tout ça, pour l’avortement, au Royaume-Uni : 6 mois, c’est quand même tard dans la grossesse ! Ça pose quand même question à ce stade !

    Pour l’homéopathie, je n’ai pas vraiment d’avis, tout simplement parce que je n’y connais rien. J’ai rarement besoin de médicaments et je marche essentiellement au paracétamol (et quand on me dis que ça n’a aucun effet, je m’en fous, perso, à peine avalé, j’ai déjà moins mal donc vive le pouvoir d’auto persuasion).

    Et pour les animaux, j’avoue que même moi, je ne suis pas à l’aise moi-même avec ma position (tu remues un peu le couteau dans la plaie ^^). Je suis contre les souffrances animales (je n’ai clairement pas « rien à foutre » des conditions de vie des animaux), je mange très très peu de viande et il y a de plus en plus de trucs que je n’aime pas, mais je ne suis pas totalement végétarienne (disons que je mange encore du poulet et du jambon une fois de temps en temps). Du coup, même dans ma tête, ce n’est pas très clair et je culpabilise pas mal.

    Et pour Madame Bovary, je comprends totalement : un livre que j’ai abandonné et auquel je ne pense pas redonner sa chance un jour ! (J’ai réessayé Flaubert avec Salammbô que j’ai péniblement terminé, mais ça me suffit pour décider que lui et moi ne sommes pas copains et qu’il y a trop d’autres livres qui me font envie !)

    Aimé par 1 personne

    • Oui, je trouve aussi, l’avortement est un droit fondamental, n’en déplaise à certains, mais ça ne nous empêche pas d’y réfléchir, je pense.

      Oh, c’était pas du tout pour te remuer le couteau dans la plaie ! 😦 Tu n’as rien à voir avec ces personnes-là, vraiment, en plus t’as diminué ta consommation de viande, si seulement tout le monde pouvait faire pareil ! (rien que ça, c’est un scandale pour certains) Fais-le à ton rythme, perso je suis juste végétarienne (et donc, un suppôt de Satan – pardon).

      Tu m’as convaincue de ne jamais lui donner sa chance ! (c’était pas dur xD)

      Aimé par 1 personne

      • L’avortement est un sujet complexe. Je trouve que les arguments d’Ambroisie sont plutôt justes, mais dans le même sens, ce que disait Une vie des livres sur les avortements par des personnes refusant d’utiliser des contraceptifs fait réfléchir aussi. Les situations peuvent être tellement différentes… Donc même en étant pour, on peut parfois nuancer cette conviction.

        Ahah, je ne te vois pas comme un suppôt de Satan, je te rassure ! Tant que tu ne viens me jeter du faux sang à la figure en me traitant d’assassin, ça ira. ^^
        Mais c’est comme pour tellement de choses, si tout le monde pouvait diminuer un peu sa consommation (de viande, de plastique, de carburant…), ce serait un début. Mais bon, ça n’arrivera pas tant qu’il y aura des ressources dans les supermarchés (oui, je fais partie des gens positifs quant à l’avenir de l’humanité).

        Aimé par 1 personne

      • Oui, tout à fait, je comprends les deux points de vue. Et je trouve que parfois, certains arguments partent dans l’extrême, d’un côté comme de l’autre.

        C’est plutôt certains vegans qui me voient comme tel xD, mais après, je me suis déjà fait traiter d’extrémiste par des mangeurs de viande… C’est pour ça que je disais à un moment qu’il fallait faire son chemin, personne ne sera jamais content de ce que tu fais. Oui, tout à fait d’accord avec toi, tant que ce sera disponible facilement, les gens continueront !

        Aimé par 1 personne

      • Pas tous, hein, mais ils ont tendance à mettre les végétariens dans le même panier alors qu’il y a ceux qui pensent que c’est suffisant et s’arrêtent là et les autres pour qui c’est une étape avant le végétaLisme… Mais bon, dans les deux cas, ils ont rien à dire.

        Aimé par 1 personne

  9. Je crois que comme beaucoup, je te rejoins sur la majorité des points que tu soulèves ^^ C’était d’ailleurs très intéressant de les lire !
    Je pense aussi que les hommes devraient prendre la pilule contraceptive. Merci les lobby pharmaceutiques qui estiment que la pilule féminine est plus rentable.
    Je te rejoins également concernant le mouvement bodypositive. C’est plus facile pour certain.e.s que pour d’autres quand on rentre déjà dans les cases de la société. C’est quelque chose sur lequel j’ai encore du mal à me positionner, c’est délicat.
    En tout cas je trouve ça chouette que tu exprimes ce que tu penses comme ça !

    Aimé par 1 personne

    • Aha, merci ! Bon, cet article porte décidément bien mal son nom…
      Je pensais justement que j’allais me faire taper sur les doigts pour la pilule masculine, je suis surprise. (mais aucun mec n’ait venu me dire qu’il n’était pas d’accord, alors que si ça se trouve…)
      Disons que pour le bodypositive, ça va dépendre donc de ton statut physique on va dire… et de l’entourage ! J’ai pas assez de soutiens irl, surtout que je vis dans une ville assez conservatrice.

      Aimé par 1 personne

      • Tu mets quand même les deux pieds dans le plat, et c’est plutôt chouette que beaucoup de gens soient d’accord avec toi ^^
        Haha je pense qu’effectivement les mecs ne seraient pas enchantés par l’idée d’une pilule masculine.
        Et ben ça c’est moche… même si le mouvement bodypositive prend de l’ampleur sur les réseaux sociaux, c’est important que la même bienveillance soit appliquée dans la vraie vie…

        Aimé par 1 personne

      • C’est un peu rassurant, oui !
        Non, ils ne le seraient pas… J’ai pas eu de remarque mais ils n’en pensent peut-être pas moins 😛
        Oui, c’est principalement ça le problème, les femmes qui correspondent aux critères de beauté volontairement (je pense à des actes comme le maquillage et l’épilation) ne devraient pas juger les autres qui ne souhaitent pas faire de même…

        Aimé par 1 personne

      • Alors me voilà 🙂 ! Donc comme je te disais, j’ai vraiment trouvé ton article très intéressant, et je vais rejoindre les commentaires précédents en te disant que je n’ai pas été choquée par tes opinions.
        En fait, quand bien même certaines me concernent plus que d’autres, je trouve tous les points que tu évoques plutôt sains et même logiques pour la plupart^^.

        – Concernant la pilule contraceptive masculine : je suis TOTALEMENT d’accord avec toi sur le fait que les hommes devraient participer plus activement dans la contraception en dehors du préservatif. Marre en effet que ce soit à nous de prendre tous les risques à savoir : soit absorber tout un tas d’hormones qui ne nous font pas spécialement du bien (et encore moi je m’estime chanceuse de n’avoir été que sous pilule très très peu dosée et de n’avoir ressenti aucun changement notable sur mon organisme) (mais bon ça se trouve je suis gangrainée hein), soit prendre le risque de ne fier qu’à la capote et prendre le risque d’une grossesse non-désirée. Il y a vraiment une énorme hypocrisie autour de la contraception que je trouve vraiment inacceptable. Mais bon, c’est dans la continuité des autres joyeusetés comme la taxe rose. BREF^^

        – Pour l’homéopathie j’avoue que je n’ai pas vraiment d’avis mais d’un autre côté, moi qui prend le moins possible de médocs, je ne serai pas contre avoir recours à ces petites billes. Comme tu le dis, on critique cette médecine douce alors que pourtant on encenserait presque l’effet placebo. Je me souviens d’ailleurs avoir lu un truc par rapport à ça quand j’étais plus jeune, dans Sciences et vie Junior, c’était hyper intéressant. De mon côté je pense que les pouvoirs de l’esprit sur le corps sont sous-estimés alors que l’on devrait vraiment aller de ce côté-là à mon sens. Evidemment l’idée n’est pas d’être jusqu’auboutiste non plus (par exemple, je ne comprends pas que des parents – même si je ne suis pas moi-même mère – ne vaccinent pas leurs enfants. OK c’est un débat à ouvrir, OK il y a des choses à changer surement, mais franchement ce sont des choses qui sont censées te sauver la vie normalement non ?)

        – Pour ce qui est de la revendication de certaines personnes de leur mépris face à la condition de vie et de mort animale, je trouve ta position totalement légitime. Pour ma part, j’aime manger de la viande à l’occasion, je ne pense pas devenir végé ou vegan un jour, mais ça ne m’empêche pas d’être absolument révoltée par tout ce qu’on peut voir remonter concernant les « élevages » (peut-on vraiment employer ce mot quand on voit les conditions de vie des animaux ?) et les abattoirs. A mon niveau, j’essaie d’avoir une consommation responsable et raisonnable, et pour moi le réel problème n’est pas de manger de la viande (comme il semble en être question depuis quelques temps), mais plutôt tout le circuit qu’il y a avant que la viande n’arrive dans notre assiette. Responsabiliser les consommateurs est une chose, mais si ça déconne toujours autant chez les producteurs et les vendeurs quel intérêt ?

        – Pour ce qui est de la bien-pensance (ou en tout cas, du terme en lui même), je trouve ta réflexion assez intéressante, je ne l’avais d’ailleurs jamais envisagé sous cet angle ! Du coup merci^^

        – Pour le bodypositive, je suis (encore une fois) complètement d’accord. Je trouve ce mouvement très chouette mais je pense qu’il faut quand même pouvoir entrer dans certaines cases, malgré tout, pour pouvoir se l’approprier. Et d’un autre côté, c’est le genre de chose qui est assez contreproductif avec moi en fait. Dans le sens où c’est une injonction de plus à être quelque chose. Je veux dire, perso, ma seule volonté est d’arriver enfin, un jour, à me sentir totalement bien avec moi-même. Mais pour cela, je n’ai pas envie qu’une tripotée de nana me montre à quel point c’est cool d’être elles, quand bien même elles seraient « plus ceci » ou « moins cela » que moi. C’est un cheminement que j’aimerai faire pépouze dans mon coin, sans être cernée par des affiches de nanas surréalistes en bikini ultra bien foutues d’un côté, et de l’autre des nanas censées plus me ressembler mais qui ne se sont toujours pas moi.

        – Pour le « chacun fait ce qu’il veut » je suis à nouveau totalement d’accord et n’ai pas grand chose de plus à rajouter ^^

        – Concernant l’IVG, tu m’as appris un truc par rapport aux 6 mois du Royaume-Uni. Ca me permet tellement énorme ! Et quand tu vois, par contraste, la situation en Irlande il y a encore très peu de temps.. ce serait drôle si ça n’était pas si dramatique. Je n’ai jamais été confrontée à cette situation moi-même, donc je ne sais pas du tout quelle réaction je pourrais avoir, mais je sais que le fait de savoir que je pourrai avoir le choix, c’est un sentiment très précieux. Un couple de mon entourage y a eu recours à un stade très avancé de la grossesse parce qu’ils ont découvert que leur fille était très malade, qu’elle ne vivrait que peu de temps et surtout que sa courte vie ne serait synonyme que d’hôpitaux et de souffrance. Ca a été une décision très dure pour eux mais ils ont décidé de ne pas faire souffrir leur petite fille et j’ai trouvé cette décision très courageuse et nourrie d’un amour profond. Bref c’est un énorme et délicat débat, mais c’est un droit précieux aussi.
        (Surtout qu’on parle beaucoup de l’égoïsme des femmes qui avortent, mais jamais de l’égoïsme que c’est de « vouloir » un enfant hein…)

        – Et pour ton dernier point : MERCIIII ! Et je te dis ça vraiment sincèrement, d’autant que pour bosser dans le milieu culturel, ce n’est parfois pas simple de dire qu’on n’a pas lu tel ou tel bouquin.

        Désolée pour le pavé, mais bon, comme je te l’avais dit, c’était très intéressant de te lire^^ !

        Aimé par 1 personne

      • Ah, merci beaucoup pour ton retour ! Je vais commenter point par point aussi :

        – Pour la pilule contraceptive masculine, bizarrement, aucun mec n’est venu me dire quoi que ce soit. C’est leurs réactions que je craignais. Tu prends toujours la pilule ? Je la prends pour mes problèmes d’acné…

        – Pour l’homéopathie, cet avis tranché du « ça sert à rien » me perturbe un peu, c’est pour ça que je réagissais. Et pour les vaccins, je te rejoins ! Ceux qui sont obligatoires ne sont pas aussi craignos que d’autres… (j’ai fait, il y a longtemps, celui contre le cancer du col de l’utérus et il a fait polémique) Là aussi, je trouve que ça part dans un extrême de la part des anti-vaccins, et pouf, leurs enfants attrapent une maladie qui était devenue rare mais qui est toujours aussi redoutable, en plus de mettre les autres en danger à cause de la contagion.

        – T’entends quoi par « consommation responsable et raisonnable » ? Sinon, t’imagines bien que mon avis va plus loin que le tien, j’estime surtout qu’en plus, ne plus consommer de viande, c’est ne plus donner d’argent, et donc ne pas cautionner leurs actes… L’argent est le nerf de la guerre, tout ça. T’inquiètes que ça va les responsabiliser, ça 😉

        – Pour la bien-pensance, tout le monde n’est pas d’accord avec moi, il y a un commentaire en ce sens si tu veux fouiller.

        – Oui, c’était mon propos, des meufs qui s’épilent pas et tout le tralala, mais qui sont quand même considérées comme des bonnasses naturellement, elles ne sont pas un exemple pour moi parce qu’elles peuvent se le permettre. Tu as bien raison, foute-nous la paix un peu ! Il y a déjà assez d’injonctions sur le physique, pas la peine d’en rajouter.

        – Pour le couple d’amis, ils ont eu droit à l’IMG ! Rien que de plus normal d’ailleurs. Sinon, oui, je ne sais pas ce que je ferai non plus, mais avoir le choix est précieux, comme tu dis. Si on ne l’avait pas, on le ferait illégalement de toute façon et au péril de notre vie. Vu certains commentaires dégueulasses que j’ai vu, si on ose tuer un enfant, c’est qu’on est des meurtrières et qu’on mérite donc de mourir… On a deviné qu’ils étaient pour le rétablissement de la peine de mort, hein.

        – De rien ! Tu bosses dans quoi si ce n’est pas indiscret ?

        Et merci encore 🙂

        Aimé par 1 personne

      • Oui je prends la pilule, et même si elle me convient toujours pour le moment je me tâte de plus en plus à aller vers un stérilet.
        J’ai eu la discussion avec certains mecs de mon entourage, et même si ils sont plutôt ouverts sur la question, force est tout de même de constater qu’il y a encore du boulot pour faire avancer les esprits. Après tout, eux n’ont toujours eut « qu’à penser » au préservatif. Nous dès qu’on a nos règles on nous fait tout de suite comprendre qu’il n’y a pas de déconne possible.

        J’avais fait aussi le vaccin contre le cancer du col de l’utérus (Gardasil je crois ?). J’ai effectivement vu qu’il y avait eu toute une polémique récemment. Après j’avoue que n’ayant pas eu de problème, je ne me suis pas particulièrement rencardée sur le sujet. Je devrais tiens.

        Par consommation « raisonnable et responsable » j’entends consommer de temps en temps et acheter la viande hors des réseaux de supermarchés. Ce n’est peut-être pas idéal non plus mais je me dis que c’est déjà un premier pas.
        Je pense que c’est important de sensibiliser et responsabiliser les consommateurs sur ce qu’ils ont dans leurs assiettes (et ça vaut pour tout bien sûr). Et la question de l’argent est malheureusement un gros problème de toute façon. L’argent que ce font ces mecs-là déjà, qui nous produisent de la merde et qui entretiennent la maltraitance animale. Et de l’autre côté l’argent que n’ont pas une grande partie des consommateurs justement et qui contribuent à engraisser ces grosses boîtes en achetant leurs merdes « éco + » avec le steak à 72 centimes (et les conditions de vie et de mort animale qui vont avec).
        Après très clairement je ne suis pas aussi renseignée et investie que toi sur la question je pense donc …

        J’irai zieuté le commentaire sur la bien-pensance alors 😉

        Je bosse dans un EPCC en faveur de l’image et du livre (et moi je suis sur la partie livre).

        Bonne journée ! 🙂

        Aimé par 1 personne

      • Oui, je te comprends, si je n’avais pas mon acné hormonal, je ne prendrais rien…
        T’oublies de dire « quand les mecs pensent au préservatif » ! Perso, ça m’est jamais arrivé, mais entre filles… On parle…

        Oui, c’est Gardasil. Je connais pas trop la polémique non plus, mais j’estime que les problèmes soulevés sont assez graves (affections neurologiques).

        J’ai l’impression quand même que tu sais certaines choses, tu n’es pas naïve sur le sujet. Merci pour la réponse en tout cas 🙂

        Je suis allée voir ce qu’est un EPCC, je me coucherai moins conne ce soir !

        Bonne soirée du coup !

        Aimé par 1 personne

  10. Pingback: Mes découvertes de la semaine #mercilablogo, septième édition | bold readings

Répondre à abookandacup Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s