Carnet de lecture #2 – un an après

carnet-de-lecture-2Me revoilà avec un carnet de lecture un an après le premier ! Certaines choses n’ont pas des masses changer… D’autres sont apparues quasi soudainement. Ce sera plus court car ça ne fait qu’un an depuis le premier carnet de lecture. Allez, c’est parti !


En tant que lectrice

reading-gif

Toujours aussi exigeante

Parfois, je m’étranglerais. Il y a pas mal de livres que je trouve sympa au niveau de la fiction… et c’est tout ! Les coups de coeur se font toujours de plus en plus rare, comme je le disais déjà il y a un an.

De plus, je lis des livres qui me sortent de ma zone de confort grâce au challenge 12 mois, 12 amis, 12 livres, et… Ben voilà, j’aime bien (à l’exception d’un) mais ils ne vont pas rester dans mes annales. Ça me fait chier car même auprès de moi-même, je passe pour une grincheuse. Ce n’est même pas comme si je n’aimais pas les livres en question, hein, j’ai juste l’impression de ne pas les aimer assez, de ne pas les honorer assez, surtout qu’on me les a donné à lire avec enthousiasme… Bref, j’ai envie de me foutre des baffes.

J’avoue aussi que je ne suis pas très fiction en ce moment… (cf. point suivant)

Envie d’essais

Envie d’essais… mais pas sur n’importe quoi. Mes essais actuels se concentrent surtout sur l’écologie, la nature, le travail, les inégalités sociales… Ok, j’avoue tout, comme d’habitude, il y a aussi des essais féministes dans ma PAL. On ne se refait pas.

J’ai une envie assez grosse d’en découvrir toujours plus sur les sujets qui m’intéressent et qui me paraissent être porteurs d’une certaine urgence (est-ce que vous vous rendez compte qu’on est en 2019 ?). Après avoir lu Aux origines de la décroissance qui m’a foutu une claque assez immense, j’ai réellement réalisé dans quelle situation on se trouvait et j’ai commencé à vouloir me renseigner sur l’écologie et sur d’autres sujets en rapport avec la décroissance (le travail). Du coup, il y a pas mal de choses dans ma PAL qui sont en rapport avec ça.

Et je suis toujours dans la même optique à l’heure actuelle…

Je pars dans tous les sens

Par contre, je papillonne un peu trop ce qui fait que je ne me concentre jamais sur un sujet en particulier jusqu’à plus soif. C’était déjà le cas avant, mais là, ça m’embête un peu plus du fait de mes nouvelles obsessions.

Et j’en arrive à ne pas lire un essai (ou même un roman) parce que mon attention va se porter sur un autre livre. C’était déjà le cas avant, donc, mais là, je trouve que ce manque de concentration se renforce. Si j’essaie juste vaguement de prévoir quelque chose, une thématique ou quoi (même pas un livre en particulier !), vous pouvez être sûr que je vais lire autre chose (ou que je vais avoir du mal à tenir ma résolution, ce qui me rend grincheuse).

Je ne sais même pas d’où ça vient (enfin si, je me doute) et je m’énerve encore plus à ne rien pouvoir faire pour y remédier (et même ce dont je me doute est impossible à influencer pour le moment). J’envie les personnes un minimum constantes.

La romance

Cette obsession négative un peu nulle n’est pas terminée et ne risque pas de l’être pendant un moment. Ne vous inquiétez pas, ma soeur s’occupe de me rappeler que quand même, j’abuse à voir de la romance partout et à bouder pour tout et n’importe quoi.

J’aimerais vous dire que je travaille à changer d’avis, à faire disparaître mes préjugés sur le sujet, mais… On va attendre un peu.


En tant que blogueuse

typing-computer-gif

Hésitation sur les sujets

J’ai eu un coup de stress par rapport à mes statistiques il y a quelques temps car je notais une baisse des vues sur mes articles. Baisse toujours d’actualité d’ailleurs… et qui concerne surtout les chroniques. Elles ne doivent pas être du goût de tout le monde, j’imagine. Du coup, j’y réfléchis toujours : dois-je faire moins de chroniques pour écrire autre chose ?

Ai-je des idées ? Non. Ce n’est pas comme si j’étais une spécialiste dans le domaine littéraire, je ne peux pas vraiment développer un sujet comme ça. Et ça requiert un sacré boulot. J’ai déjà râlé sur le mépris littéraire qui entache pas mal de monde, mais c’est tout ce que j’avais à dire, je crois, aha.

Régularité

Probablement moins régulière (le mois d’avril en est un exemple flagrant), mais je n’ai pas la culpabilité habituelle qui accompagne ce rythme. Non, je suis plus sereine vis-à-vis de ça. Même si je n’ai pas un rythme soutenu, ce n’est pas non plus catastrophique.

C’est dingue, quand on a une certaine « longévité » en tant que blogueuse, ça nous passe par-dessus complètement au bout d’un moment. Le seul truc sur lequel je tiens, c’est de publier le bilan lectures le 31 du mois. C’est tout.

Les articles thématiques

Je parle de la série sur les livres féministes et les artistes de musique. J’essayais de faire ça régulièrement aussi, mais je le fais quand je peux, et quand je veux aussi. Je suis arrivée au bout des livres féministes que j’ai lu (vu que mon éducation à ce niveau s’est faite principalement sur Internet, c’est pas étonnant) et il faudrait que j’en lise d’autres pour vous les présenter. Sauf que… Je ne prends pas le temps d’en lire ! Pourtant, quand je vois que c’est très couillo-centré dans les nouveaux domaines qui m’intéressent (je pense surtout à l’écologie, mais comme ça peut parfois se diviser en sous-catégories…), je me dis que c’est nécessaire.

Quant à la musique… J’essaie de retrouver l’envie !


Après tout ça, j’avoue que ma plus grande peur est mon exigence de plus en plus grandissante… Que celle-ci me fasse aimer de moins en moins de livres. Bref, va falloir que je prenne du recul, peut-être ?

Et vous ? Vous avez noté quelque chose de particulier en tant que blogueur, en tant que lecteur chez vous ?

35 réflexions sur “Carnet de lecture #2 – un an après

  1. Je pense qu’il faut que tu te laisses porter et les commentaires viendront d’eux-même. J’ai l’impression que lorsque l’on publie assez régulièrement, qu’on va voir les autres blogs, etc. on se crée des liens qui se développent. J’ai un projet en tête pour essayer de crée ce lien, mais je ne sais pas si je le mènerai à terme un jour. (Je pense que posterai fort bientôt un article dessus…)
    Je pense que tu as dû changé en tant que lectrice et que tu n’as pas encore trouvé ce qui te plait maintenant ! J’ai eu une période comme ça, ce n’est vraiment pas drôle… ><

    Aimé par 1 personne

    • Ca, c’est vrai ! J’ai déjà rencontrée une blogueuse (elle habite à 1h d’autoroute, alors de temps en temps) et une fille qui me suit sur Twitter o/
      Oh, j’ai hâte de voir quel sera ton projet ! (tu as attisé ma curiosité)
      Oh, tu as peut-être raison ! Je ne suis peut-être pas trop au clair avec moi-même en tant que lectrice… Ca fait plus d’un an qu’elle dure cette période, snif.

      Aimé par 1 personne

  2. C’est très intéressant de découvrir ton expérience par rapport à tout ça. J’ai moi-même un carnet de lecture et c’est la troisième année que je m’en sers. Je marque juste les infos essentielles – au début je voulais noter trop de choses et ça me démotivait !
    J’ai très rarement des coups de cœur, cela dit j’apprécie bien plus de livres qu’avant car je les choisis mieux 😉
    Pour ce qui est de tes stats, ça va, ça vient. J’ai moi aussi des visites plutôt en baisse ces derniers temps et même si ça m’embête un peu, au fond, je m’en fiche et je continue mon blog sans rien changer ^^’
    Voilà ! Je te souhaite une bonne continuation et j’espère que tu trouveras ton équilibre, qui te permettra de ne plus avoir peur, de ne pas stresser 😘

    Aimé par 1 personne

    • Aha, je comprends, si je notais trop de choses, j’aurais l’impression que le job est fait, mais… quel job ? xD
      J’espère en arriver au même point que toi, mieux choisir mes livres.
      Tu m’aides à relativiser là-dessus, ça me donnait l’impression que j’ai moins de vues parce que je suis de plus en plus nulle.

      Merci beaucoup à toi, j’espère une bonne continuation pour toi aussi ! 😉

      Aimé par 1 personne

      • Ce n’est pas une question d’être nulle ; on lit les livres qui nous intéressent mais peut-être n’intéressent-ils pas tout le monde ? Et puis il faut échanger pas mal pour avoir des retours, etc. Il y a plein de raisons possibles 😉

        Aimé par 1 personne

      • Les essais, à part « Sorcières » de Mona Chollet et quelques exceptions du genre, les gens sont assez frileux (en même temps, c’est vrai que certains sont difficilement abordables mais bon, pas tous!).
        En tout cas, continue à lire des livres qui t’intéressent et à faire ce qui te plaît, c’est le plus important 😉

        Aimé par 1 personne

      • Oui, c’est pour ça que j’avais fait un article là-dessus, il faut les feuilleter pour voir si ça nous correspond… Parfois, je ne m’y risque pas, en effet 😉
        Je vais faire ça, oui ! Merci 😉

        Aimé par 1 personne

  3. Je crois que l’on peut résumer tes soucis par : « je me mets la pression » 😉 Honnêtement, tu devrais aborder tes lectures de façon plus détendue.
    Pourquoi te forcer à lire de la fiction si c’est la non-fiction qui te botte ? Et ce challenge ? Ne t’oblige-t-il pas à vouloir aimer des livres recommandés ? Quand on me dit : « je préfère ne pas prendre de SP pour ne pas me sentir d’obligations », ça me laisse toujours perplexe ; je me sens bien plus sous pression quand je lis un livre recommandé par quelqu’un que j’apprécie qu’en lisant un SP (froisser une attachée de presse ne m’empêchera jamais de dormir). Je ne critique pas ton approche, hein, juste que j’y vois la source de tes frustrations.
    Et puis on change et les périodes de transition sont toujours un peu douloureuses parce qu’on sait ce que l’on ne veut pas mais pas tout à fait ce que l’on veut. La bonne nouvelle : ça passe.
    Aujourd’hui, si j’aime la plupart de mes lectures, quelles qu’elles soient, c’est parce que je me connais, je sais ce dont j’ai envie, je m’écoute (avec l’inconvénient que lorsque je suis préoccupée, je ne « m’entends » plus, tout se brouille, mais c’est un autre problème).
    Demande-toi ce dont tu as vraiment envie, là, tout de suite, et lis ça, sans t’interroger, sans analyser. On a la chance de lire pour notre plaisir et non pour des raisons pros : profitons-en !

    Aimé par 1 personne

    • J’ai rigolé en lisant ta première phrase, on dirait ma psy. xD N’empêche que tu as probablement raison, surtout que ce sont principalement des lectures plaisir pour moi, dans le sens où je ne suis pas libraire ou autre.
      Pour le mois américain, ça ne me dérange pas, vu que les livres sont principalement dans ma PAL. Par contre, le challenge… Si je dois en refaire un autre, je choisirais probablement, je pense, sinon ce sont les moments les plus prises de tête du mois.
      Oh, tu sais que j’ai accepté un SP ? Mais pas n’importe lequel : c’est un livre d’un blogueur que j’apprécie beaucoup. Si tu sens moins la pression avec un SP, c’est que t’en as vraiment rien à péter de l’avis de l’attaché de presse. Je ne critique pas, au contraire, j’aimerais vivre ce détachement.
      Quand j’y réfléchis, je me demande si cette période de transition concernerait que les romans : j’ai pas de problème avec les essais. En tout cas, tu me rassures en disant que ça passe, c’est aussi ce qu’on m’a dit plus haut !
      Du coup, j’appliquerai ce principe en juillet. Et puis je ne veux pas abandonner le challenge (mais leçon apprise…), surtout que le mois prochain, c’est le livre choisi par ma soeur !

      J'aime

      • En même temps, tu te poses bien trop de questions (et c’est une personne qui s’en pose pas mal qui te dit ça ^^).

        Justement, le SP écrit par quelqu’un que je connais, ça me met la pression :S Mais pourquoi devrais-je me préoccuper de l’avis de l’attachée de presse ? O_o Si on m’en envoie c’est que l’on se « préoccupe » (c’est un grand mot) de mon avis en tant que blogueuse (j’écris ça en toute modestie). Et si mon avis ne plaît pas, au pire on ne m’en enverra plus : et alors ? Les SP représentent entre 10 et 15% de mes lectures ; si j’apprécie d’en recevoir, ce n’est pas non plus au centre de ma vie de lectrice.

        Pour ce qui est d’une idée de challenge, peut-être partir de ta PAL et/ou dresser une liste de livres qui te tentent et demander à ce qu’un panel de lecteurs en sélectionne pour toi à partir de cette liste. Tu prends moins de risque tout en gardant l’aspect participatif.

        Enfin, dans tous les cas, n’oublie pas le plaisir ! Sinon autant se mettre au macramé.

        Aimé par 1 personne

      • Je vais le dire à ma psy, je la vois demain, elle va me dire « Je n’arrête pas de vous le dire ! » xD. Mais en effet, je m’en pose beaucoup, et je ne sais pas comment arrêter ça…

        Ce SP ne me fait pas peur car son style d’écriture et de narration sont enchanteurs (j’adore son blog, alors je suis déjà vendue…). C’est pas faux ce que tu dis par rapport aux attachés de presse, c’est juste que j’ai peur de la confrontation à un moment. Je sais que je peux très mal le prendre, et soit répondre en étant une loque, soit en ayant le feu à la bouche… Aucune n’est une bonne idée dans tous les cas.

        C’est ce que je fais avec mes mois thématiques, qui ne sont pas des challenges à proprement parler, mais ils me permettent de vider ma PAL. Je pense que je vais continuer sur cette voie.

        D’acc ! Le macramé ? Mais… Y en a plein qui prennent du plaisir à ça, t’aurais pu choisir une autre comparaison xD

        Aimé par 1 personne

  4. ce n’est pas évident de tenir un carnet de lectures l’expérience me tente mais j’hésite …
    à une époque je faisais un bilan semestriel de mes lectures et j’ai lâché car il faut du temps!
    ne te met pas la pression un blog c’est fait pour parler avant tout des livres qui nous ont plu et pourquoi, pas pour se prendre le chou, nous ne sommes plus au bahut ou à la fac, plus rien à prouver, du plaisir avant tout:-)

    Aimé par 1 personne

    • C’est comme tu le sens, j’avais hésité à le refaire parce que j’avais moins de choses à dire.
      Oui, je vais essayer de me détendre un peu plus (c’est ce qui ressort des autres commentaires d’ailleurs). Je choisis le lycée, à la fac, je ne lisais pas grand chose xD

      Aimé par 1 personne

  5. Je ne pense pas que l’exigence soit quelque chose de fondamentalement mauvais, au contraire, je pense qu’être exigeant c’est assumer pleinement ses gouts et, par là, sa personnalité. Je sais que, dans l’année, il n’y aura eu que très peu d’oeuvres qui m’auront marquées. Maintenant je n’hésite plus à abandonner des livres qui ne répondent pas à mes attentes parce que j’ai tellement de beaux récits à lire que je ne peux m’encombrer de trucs que je n’aime pas. Il faut juste savoir faire la part des choses, savoir ce qui t’émeut aussi.

    Aimé par 2 personnes

    • Aha, je ne pense pas non plus qu’il y en aura beaucoup, d’oeuvres marquantes.
      Olala, j’essaie de me détendre pour abandonner un livre, mais ce n’est pas toujours facile, je t’avoue. Ma peur, c’est d’avoir des goûts élitistes et pas forcément pertinents : je vois beaucoup de gens qui ne valorise que l’écriture dans un roman, et même si j’aime une belle écriture, ça ne me suffit pas. Et parfois, un détail qui me semble limite (en ce moment, le livre que je lis a décrit l’exploitation des vaches laitières avec bienveillance, mais genre vraiment, sur plusieurs pages… ça m’a saoulée) peut me gâcher la lecture, je vais être plus sévère dans mon évaluation, etc. Suis-je trop intransigeante ? (je continue mon carnet de lecture après l’avoir publié, bien…)

      J'aime

      • Je me permets de me taper l’incruste (je vais me faire virer de ce blog je le sens :D).
        « Ma peur, c’est d’avoir des goûts élitistes et pas forcément pertinents  » : sérieusement Ada ! On s’en fout de ce que pense les autres ! On s’en fout de ce qui est pertinent pour les autres ! Et si quelqu’un te dit que ta vision n’est pas pertinente, tu l’emmerdes (même si cette personne a un doctorat en littérature). Peu importe que tu aies « raison » ou « tort » : c’est un billet de blog, un avis perso, pas une thèse. On peut débattre (respectueusement) bien sûr, on peut se rendre compte qu’on n’a rien compris au bouquin, mais on peut aussi ne pas aimer ce que la majorité a validé, on peut trouver un classique chiant, critiquer un style, une approche, sans pour autant prétendre détenir une vérité, etc. Ce qui me semble important, c’est d’expliquer pourquoi on pense ceci ou cela (en bien ou en mal) et basta.
        Moi aussi il m’arrive d’abandonner des bouquins pour un détail qui ne passe pas : tant pis (et peut-être que je le reprendrai dans dix ans et adorerai…)
        J’espère que dans un an, ton journal montrera que tu as appris à te détendre 🙂

        Aimé par 2 personnes

      • Mais non ! (en même temps, on peut virer quelqu’un d’un blog ?)
        Tu as raison… C’est juste que je vois tellement de personnes valoriser le style, les classiques, que ça me fout le doute. Ils auront beau dire qu’ils ne critiquent pas ce que lisent les autres, je trouve qu’il y a parfois des façons de dire les choses… M’enfin. (pour le classique chiant, tu m’as fait rire, j’ai pensé à « Guerre et Paix » de Tolstoï dont je n’hésite pas à crier ma haine régulièrement xD) En général, j’explique pourquoi j’aime ou pas un livre, j’ai juste eu ce doute par rapport à mes arguments en fait…
        Vous êtes tous tellement plus sévères que moi pour les abandons… J’ai encore du mal là-dessus. Encore un sujet sur lequel il faut que je m’améliore, même si je sais que je suis en progression 😛 (un livre abandonné l’année dernière)
        J’espère du coup… Merci pour tes commentaires !

        Aimé par 1 personne

      • Je ne pense pas que ça soit de l’intransigeance puisque tu te poses la question et prend le temps de prendre du recul. C’est normal d’avoir des goûts qui évoluent, tu prends de l’expérience avec tous les livres que tu lis. Ça joue beaucoup. Dans ces périodes de doute je fais confiance à mon instinct. 🙂

        Aimé par 1 personne

  6. Hello!

    Dans une certaine mesure, je pense que c’est normal quand on lit beaucoup et qu’on commente ses lectures de devenir plus exigeant, on affine notre esprit critique… Ça m’arrive aussi. Et puis si tu es plus attirée par la non-fiction, peut-être que tu ne devrais pas trop t’obliger à lire de la fiction?

    Sinon, je n’ai pas de baisse globale de mes stats par contre je constate que mes chroniques sont assez peu lues par rapport à d’autres articles plus généraux, comme ceux où je présente d’autres blogs (un comble…). Du coup, je me pose aussi des questions à ce sujet, si je dois écrire moins de chroniques et plus d’articles thématiques, ou si ce sont mes choix de livres, ou ma manière de chroniquer qui n’attirent pas trop… Je ne sais pas vraiment qu’en penser.

    Et comme toi j’ai une sacrée baisse de rythme en ce moment. C’est en grande partie dû au fait que j’ai été déçue par pas mal de mes lectures récentes et donc je n’ai pas spécialement envie d’en parler. J’essaie de ne pas me mettre la pression et c’est l’occasion de faire des choses un peu différentes, mais du coup j’ai peur que les gens qui cherchent avant tout des chroniques s’impatientent s’il n’y en a plus… Enfin, j’espère que ça va revenir!

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton commentaire !

      Oui, je pense que durant les vacances d’été, je vais plus m’atteler à mes essais, je continue mon mois américain en juin et mon challenge tout le long de l’année mais en-dehors de ça, je lirai comme ça me chante.

      Ah, mais pareil ! Baisse globale, mais si je dois dire quels sont les articles où ça a le plus diminué, ce sont les chroniques ! Je ne sais pas quoi te répondre car je continue comme avant…

      Oui, je comprends… Bon, en avril, j’ai pas été en forme non plus… Même si t’es moins régulière, tu postes des articles très intéressants je trouve !

      J'aime

  7. Merci c’est gentil! Je vais essayer de continuer alors;-)
    Bonne continuation avec le mois américain et le challenge, je dois dire qu’égoïstement je suis contente que tu poursuives car j’avais vu dedans plusieurs livres qui m’intéressaient!

    Aimé par 1 personne

  8. Je comprends l’exigence qu’il peut y avoir quand on te suggère ou donne un livre à lire, surtout quand la personne l’aime tout particulièrement. Mais après, chaque bouquin correspond différemment à certaines personnes, donc il n’y a pas à s’en vouloir. On cherche trop à trouver un-e responsable qui trop souvent correspond à nous-mêmes. ( Selon ma prof de français, ce serait par ego d’ailleurs, mais àa c’est la lecture de La Rochefoucault qui fait ça haha.) Enfin bref, soit tranquille, ce serait nul si t’aimais tout super facilement !
    Après, les essais me font toujours très envie. J’en ai emprunté un à la biblio, mais j’attends principalement de baisser ma PAL constituée à 95% de fiction avant de me dire que je vais lire des essais, puisque c’est un temps considérable, une concentration que je n’ai déjà pas pour la fiction… Chaque chose en son temps, même si le dit temps presse, malheureusement…
    Je pense que par rapport à tes chroniques, tu as moins de gens qui les lisent parce que les essais intéressent moins de monde ? Après tu m’as quand même l’air d’avoir ta communauté assez solide qui va commenter tes articles. Je comprends, en tout cas, ça peut démotiver (c’est un peu mon cas aussi avec mon activité plus que sporadique), mais pour y remédier, une des solutions peut être d’aller découvrir d’autres blogs, d’y laisser un commentaire, et une chaîne s’en suit. c:
    Bref, laisse faire les choses, lis comme tu peux et point barre. Tant pis de l’exigence, si elle est là, toute manière tout est fluctuant, c’est peut-être qu’une question de temps. L’important c’est que tu gardes du plaisir à faire les choses.

    Aimé par 1 personne

    • Si on considère que c’est notre faute, ce serait par ego ? 😮
      Ahaha, c’est pas faux, je suis loin de tout aimer de base de toute façon, bien que je me trouve à la fois indulgente et intransigeante.

      Pour les essais, c’est pour ça que je n’en donnerais pas à lire, chacun a un rapport différent à ça, et comme tu l’as dit, faut avoir une certaine ouverture d’esprit pour ça au moment T. Prends ton temps du coup, tu vas pas bousiller ta santé mentale parce que c’est soi-disant « urgent ».
      Oui, c’est ce qu’on m’a dit aussi, mais comme je chronique beaucouuup de fiction en ce moment, je me demande aussi si la fiction que je chronique n’est juste pas assez populaire. Et tu as raison, des gens continuent à me suivre et à commenter. Pour aller voir d’autres blogs, oui… quand la canicule sera terminée 😛
      Oui, merci ! Je commence à être moins « chiante », je reprends du plaisir à lire des livres qui ne sont pas des coups de coeur 🙂

      Aimé par 1 personne

      • En un sens oui, parce que c’est encore centrer la chose sur soi. Il n’y a pas toujours de « coupable » ou de raison, et quand on estime que c’est à cause de soi, c’est l’égo qui parle, qui se positionne pour tout et n’importe quoi (je schématise, mais la pensée était à peu près ça)
        Oui voilà, j’essaie autant que possible d’être indulgente envers moi-même, et j’accepte que les essais, ce n’est pas pour tout de suite. Déjà j’entamerai celuiq ue j’ai emprunté la semaine prochaine je pense, quand je rentrerai sur Limoges. Ca me fera une coupure un peu.
        C’est probable, les gens sont attirés par les fictions « récentes », qui viennent de sortir et qui font grand bruit, chose sur laquelle tu ne te penches pas forcément. Puis ç reste de la fiction assez engagée peut-être ? De toute manière dès que tu t’éloignes des sentiers battus habituel, ça ne plait pas trop…
        C’est chouette ça, je suis contente pour toi si tu reprends plaisir !

        Aimé par 1 personne

      • Ah oui, je vois ce que tu veux dire (va falloir que je calme xD).
        Oui, rien ni personne ne t’oblige à lire plusieurs essais d’affilée, ni même un d’ailleurs, tu lis ce que tu as envie ! Pas la peine de se foutre dans une panne de lecture non plus…
        Oui… (ça va peut-être poser problème à un endroit, hum) Effectivement, je vois beaucoup de nouveautés sur les blogs, alors que moi…
        Merciii, je suis très contente aussi !

        Aimé par 1 personne

  9. Je n’ai rien à ajouter, des personnes bien plus intelligentes que moi ont déjà tout dit, mais, égoïstement, j’espère que tu continueras à publier les trucs que tu aimes. Ce sont toujours des découvertes qui me font sortir de ma zone de confort (tant pour les essais – évident – que pour les romans qui sont presque toujours inconnus pour moi). Autant actuellement, vu que j’essaie de réduire ma PAL, je ne prends pas vraiment le temps de lire ce que je vois chez les autres, mais j’aimerais vraiment un jour pouvoir piocher quelques idées chez toi et enfin les lire. Tes articles sont toujours passionnants, fouillés, intelligents. Je trouve dommage que tu ne trouves pas davantage de public parce que tu le mérites, mais j’espère que tu ne te laisseras pas décourager par ça, dans la mesure où ça t’apporte toujours du plaisir.
    Et j’admire ton exigence. C’est très rare que je passe un mauvais moment avec un bouquin et j’en viens presque à me mépriser en mode « ma pauvre fille, tu gobes tout ce qu’on te donne, t’as vraiment autant de jugeote qu’une dinde » (pauvres dindes qui ne m’ont rien fait). Bon, après, je trouve ça aussi agréable vu que la lecture est l’un des très rares trucs qui me réconfortent, ça m’arrange que ça ne soit pas, ça aussi, de mauvais moments.
    Bref, reste comme tu es, avec tes goûts, tes critiques, tes envies, s’il te plaît !

    Aimé par 1 personne

    • Waouh, merci pour ton beau commentaire ! Juste une chose : des personnes plus intelligentes que toi ? J’ai ma jumelle sur le manque de confiance en soi, je crois. Tes chroniques sont toujours super bien construites et bien expliquées, t’as cru que si t’étais pas un minimum intelligente, tu pourrais les écrire ? Lol…
      En tout cas, merci beaucoup, ça me motive ce que tu dis ! Je pense que ceux qui lisent mon genre de lectures (et bien plus) ont une culture et une exigence qui les amène à lire des choses plus fouillés, mieux écrites, alors que je cherche à montrer à d’autres lecteurs un peu plus réticents que ce sont aussi des lectures faites pour eux. Du coup, baaaah…
      Aha, j’adore ta comparaison, en plus t’es pas une dinde, tu as du recul sur tes lectures je trouve. Et parfois, j’aimerais bien en être une, aha.
      Je vais continuer comme ça ! Merci pour tes encouragements !

      Aimé par 1 personne

      • On ne va pas faire un concours, mais effectivement, je ne pense pas que tu aies grand-chose à m’apprendre sur le manque de confiance en soi et l’auto-dépréciation. Je pourrais t’expliquer par A+B que je suis bête et compagnie, mais je vais t’épargner ça ! (Mais « un minimum intelligente », c’est exactement ça. Juste assez pour savoir aligner trois mots.)
        Oui, c’est peut-être ça… Tu es peut-être condamnée à devoir faire notre éducation, à nous pauvres esprits obtus et non éclairés par la lecture régulière d’essais en tous genres ! ^^

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s