Bilan lectures #33 – novembre 2019

Encore un mois où j’aurais finalement peu lu mais je vais objectivement mieux, même s’il y a eu des moments de moins bien.

bilan-lectures-novembre

J’espère tout de même accélérer un chouïa le mois prochain. Malgré un bilan court, je suis satisfaite car j’ai eu un coup de coeur, qui plus est un roman !

La mère de toutes les questions (Rebecca Solnit) Lire la chronique

Avec Ces hommes qui m’expliquent la vie, je vous ai récapitulé dans un article l’intérêt de ces deux recueils d’articles et comment ils montrent avec brio la violence envers les femmes et comment elle est légitimée grâce au silence.

dracula-coverDracula (Bram Stoker)

Une très bonne surprise ! Inutile que je vous fasse un topo de ce que peut être l’histoire, vous la connaissez peut-être, et sûrement mieux que moi avant de commencer ce livre. Et c’est justement ma quasi-ignorance qui a joué dans mon appréciation du roman. Je connaissais un peu l’histoire dans le château en Transylvanie… et je me suis rendue compte qu’à part ça, je ne savais rien ! A part un passage que j’ai trouvé ennuyeux mais qui sert surtout de transition, j’ai trouvé la suite passionnante et je n’ai pas rechigné à reprendre ma lecture quand je pouvais me poser. C’était trépidant et un peu angoissant (mais juste ce qu’il fallait pour la personne angoissée que je suis). Je confirme que c’est pas mal comme lecture pour Halloween, même si je suis grave en retard du coup… Les personnages sont sympathiques et intéressants, note spéciale pour le docteur Van Helsing dont la moindre des paroles me fascinait. J’ai trouvé ce roman très bien construit, probablement une de mes meilleures lectures de l’année. Si j’avais eu un peu plus la foi de rédiger des articles, je vous en aurais fait une chronique… L’auteur écrivait vraiment bien, c’est même surprenamment fluide je trouve. Il y a quand même un passage dont je ne comprends pas vraiment l’intérêt, alors que je trouvais ça très intéressant de base… Bref, malgré ce défaut, vous pouvez tenter le coup !

dire-non-ne-suffit-plus-coverDire non ne suffit plus (Naomi Klein)

Cet essai est assez court (par rapport aux habituels pavés de l’autrice, je veux dire), je me suis donc lancée rapidement dans cette lecture. Naomi Klein l’a écrit frénétiquement après l’élection de Donald Trump aux États-Unis. Elle réalise déjà une analyse (négative) de ce qu’il a pu faire dès le début, comment est-ce qu’il a gravi les échelons (pour être encore plus haut qu’il ne l’était déjà de naissance) en analysant tout ceci avec des éléments de No Logo et de La stratégie du choc. En cela, il pourra sembler assez redondant. Personnellement, je n’ai lu que La stratégie du choc et des éléments abordés ne m’ont guère surprise. Le capitalisme et ses sbires sont pointés du doigt (il y a de quoi) et ce livre est terrifiant dans le sens où, même si on le sait, cet essai nous rappelle implacablement la dangerosité de ces personnes, de ce système pour nous, pour l’écosystème, pour l’environnement. Concernant Trump, si vous suivez un minimum ce qu’il fabrique aux commandes de l’Etat américain, ça risque aussi de vous ennuyer quelque peu. Naomi Klein part dans la bonne direction dans son analyse qui est juste et qui rappelle l’importance de créer des communautés solidaires, même s’il lui est arrivée de pêcher par naïveté quand elle a abordé certaines des solutions. Je n’ai pas trouvé ce livre exceptionnel mais il a le mérite d’être intéressant et de pouvoir être un bon révélateur pour les personnes qui sont moins au courant des problématiques abordées (écologie, politique, guerres, et le concept de stratégie du choc).

éloge-du-suffisant-coverEloge du suffisant (André Gorz)

Je m’attendais à ce qu’il y ait peut-être plus d’écologie dans cet essai. C’est ce qui a apparemment été reproché à Gorz dans l’analyse qu’il y avait après son texte à la fin du livre. Ceci dit, ça y est quand même lié, malgré une vision qui peut sembler anthropocentrée. Son texte est assez compliqué à résumer pour moi mais grosso modo, l’auteur dit que produire selon nos réels besoins (pas ceux créés par le capitalisme) est nécessaire mais sera aussi compliqué du fait que notre rapport au travail a été modelé par ce système capitaliste, pire : nos vies sont régies par lui. Un texte qui m’a rappelé Métamorphoses du travail sur certains aspects. (je ne dis rien de plus pour pas raconter de bêtises)


J’ai aussi écrit un petit article sur les 3 ans de mon blog. Rien de spécial, mais il fallait bien marquer le coup.

J’ai aussi rédigé une chronique sur un essai lu le mois dernier, Braves bêtes – animaux et handicapés, même combat ? de Sunaura Taylor.

J’espère pouvoir lire un peu plus le mois prochain (ok, je l’ai déjà dit). Si j’ai eu des lectures intéressantes, je reste sur ma faim car je me sens vorace de lectures en ce moment. Et puis j’ai soif de connaissances…

Au mois prochain pour plus de lectures, je l’espère !

17 réflexions sur “Bilan lectures #33 – novembre 2019

  1. Je n’ai pas accroché malheureusement à Dracula… Il avait tout pour me plaire pourtant et je suis passée totalement à côté ! Le plus frustrant c’est que je reconnais les qualités du récit, je vois bien que c’est bien écrit, mais non… Cela n’a pas suffit.

    Aimé par 1 personne

  2. Ton blog n’a que trois ans ?! J’ai l’impression que tu es là depuis beaucoup plus longtemps !
    J’avais adoré Dracula quand je l’avais lu ado ! Idem pour Frenkenstein qui m’avait d’autant plus emportée que je n’étais pas particulièrement enthousiaste au début. Depuis que je suis la blogo, j’ai vu des chroniques plus mitigées, notamment sur le personnage de Mina, mais ton avis me donne envie de tenter une relecture avec confiance !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s