Bilan lectures #36 – mars 2020

Bonjour en cette fin du mois de mars ! La situation est assez exceptionnelle avec ce confinement… Enfin, j’en reparlerai après. De plus, en-dehors de cette période, je serai plus prise par la suite, vous êtes prévenus. Enfin, on est loin d’y être, j’aurais le temps d’en reparler. Qui sait combien de temps ce confinement va encore réellement durer…

bilan-lectures-mars

J’ai pas lu tant que ça, explications à la fin de l’article !

les-hommes-lents-coverLes hommes lents (Laurent Vidal) Lire la chronique

Un livre qui retrace ce que représentait le mot « lent » il y a quelques siècles et l’évolution de sa signification, devenue très péjorative. Qui est-ce que ce qualificatif concernait ? Pour quelle raison ? Cet essai, qui arrive à utiliser des références littéraires avec brio, y répond, mais pas que.

aria-the-masterpiece-tome-1-2-coverAria – The Masterpiece, tome 1 et 2 (Kozue Amano)

La sceptique que je suis a hésité à acheter ce manga car je pensais que ça n’allait pas tant me plaire que ça, et vu le prix de chaque tome… Et pourtant, j’ai beaucoup aimé ! Aria – The Masterpiece est une réédition deluxe d’un manga qui n’était plus disponible à la vente depuis de nombreuses années. C’est l’histoire d’une jeune fille, Akari, dont l’objectif est de devenir une ondine (un batelier si vous préférez) sur la planète Néo-Venise, l’ancienne planète Mars terraformée pour que l’espère humaine puisse y vivre (bon, je vous laisse deviner que ça se déroule quelques siècles plus tard…). La particularité de cette planète étant qu’elle est composée à 90% d’eau ! Akari va donc entrer pour sa formation chez ARIA, une société avec Alicia, une des meilleures ondines de la ville et son directeur… un chat ! Ces deux premiers tomes respire le calme, la sérénité. C’est contemplatif à souhait et c’est ce qui fait le charme de cette histoire. Ça détend de lire l’avancement d’Akari, sa découverte de Néo-Venise, et surtout, l’appel à prendre son temps pour profiter du moment présent, pour contempler ce qui nous entoure. Un rappel bénéfique pour tout le monde ! Et un bonbon à savourer. (bon, on a compris que j’achèterai la suite)

fullmetal-alchemist-perfect-tome-1-2-coverFullmetal Alchemist – Perfect Edition, tome 1 et 2 (Hiromu Arakawa)

Je pense que je n’ai pas besoin de présenter ce manga culte mais je vais juste rédiger quelques lignes rapidement. Edward et Alphonse, tous les deux frères, sont des alchimistes. Le plus grand (mais aussi le plus petit en taille) sert l’Etat mais a surtout pour objectif de retrouver leurs corps, Edward ayant perdu un de ses bras et une de ses jambes et Alphonse ayant son âme rattachée à une armure imposante. Comment en sont-ils arrivés là ? Je ne pense pas spoiler mais au cas où, je me tais… Bien sûr, leur quête va finir par dévoiler des choses assez sombres, dangereuses et funestes… J’avais lu le début de ce manga il y a quelques années et j’ai vu l’animé Brotherhood. Je connais donc un peu l’histoire. Cela fait des années que j’attends qu’une édition deluxe de ce manga sorte (la fille accrochée à son rêve comme une moule à son rocher). Kurokawa (la maison d’édition) l’a enfin fait. C’est une merveille : couvertures superbes (avec une légère préférence pour celles de l’ancienne édition, j’avoue), pages couleurs, papier de qualité, format plus grand. Il y a aussi eu un travail sur la traduction mais je ne peux pas comparer et je n’en ai pas les compétences non plus. Si vous n’avez pas peur de vous faire spoiler ou que vous connaissez déjà bien le manga, je vous laisse avec la chronique de L’Apprenti Otaku.

silence-on-cogne-coverSilence, on cogne (Alizé Bernard et Sophie Boutboul) Lire la chronique

Un livre nécessaire sur les violences conjugales au sein des familles de gendarmes et de policiers. Alizé Bernard est une victime, ex-femme de gendarme, et raconte son vécu, son parcours hyper laborieux pour s’en sortir. Sophie Boutboul, quant à elle, a mené l’enquête, avec beaucoup de témoignages et ayant dû chercher certaines statistiques.

dix-questions-sur-l'anarchisme-coverDix questions sur l’anarchisme (Guillaume Davranche)

Vous croyez toujours que l’anarchisme, c’est le cHaaaOs ? Ce livre va vous faire changer d’avis, en plus de vous éclairer. J’avais déjà parlé dans un bilan lectures de l’année dernière d’un livre sur le sujet (L’ordre moins le pouvoir de Normand Baillargeon) mais il lui manquait un quelque chose que j’ai trouvé dans cet essai. L’auteur a répondu à mes questions intérieures sur la mise en application de l’anarchisme et est plus précis sur les différents mouvements en son sein qui ont composé son histoire. Si Guillaume Davranche nous fait bien un petit topo sur l’histoire de l’anarchisme, de sa provenance, il passe ensuite à des points plus ciblés sur l’écologie, l’antiracisme, le féminisme et sur un point qui me posait question : sa position par rapport aux religions. Le plus important pour moi, c’était de connaître leur mode d’organisation (qui diffère donc selon le mouvement) et ses modes d’action. Il m’a donc apporté des éléments supplémentaires qui remplacent les points d’interrogation dans mon cerveau et complète donc ma première lecture sur le sujet. (en plus, il n’est pas cher : 5€ !)

à-mes-frères-louise-michel-coverA mes frères (Louise Michel)

Ceci est un recueil de textes de Louise Michel, anarchiste (je reste dans la logique de ma lecture d’avant) de la fin du XIXe siècle. Elle a participé à la Commune de Paris de 1871 et s’est d’ailleurs fait un nom à partir de là. Il n’y a pas que des textes d’elle, mais aussi des lettres qui lui ont été adressées, ainsi que des poèmes. On y voit son fort engagement, sa hargne mais aussi sa grande compassion. Je ne sais plus où j’avais lu que tout ceci était un peu daté dans l’expression, et je confirme ! Que c’est vieux parfois, aha. J’ai eu un peu de mal à accrocher au début, sans compter que je suis loiiin de connaître les faits historiques de la Commune. J’étais donc un peu perdue. Par la suite, sont venus d’autres textes, d’autres sujets. Ce n’était pas la femme la plus féministe qui soit mais elle savait dire les choses aussi. Bref, je l’ai beaucoup aimé (elle en tant que personne, je veux dire), même si j’aimerais aussi avoir plus de connaissances historiques de cette période, et de ce qui s’est passé à la Commune en particulier.

albert-camus-pléiade-2-coverŒuvres complètes, tome 2 : 1944-1948 (Albert Camus)

Ne vous emballez pas, je n’ai pas tout lu d’un coup ! Il me restait une centaine de pages de ses carnets et j’en ai profité pour le finir. J’ai bien fait car ça me fait un bien fou de lire Camus. Même si je ne suis pas d’accord avec l’intégralité de ses propos, son écriture me ravit à chaque fois, ainsi que son ironie l’air de rien (ou pas, c’est parfois très clair), j’adore. Dans ce tome, vous pouvez trouver un classique tel que La Peste (certains diront que le contexte actuel rend la lecture de ce roman parfaite… si on omet sa dimension dénonciatrice du fascisme, oui) et Lettres à un ami allemand, que je vous conseille énormément. On y trouve aussi la pièce de théâtre L’État de siège ainsi que des articles, des conférences, et bien entendu, ses carnets. Je n’enchaînerai pas avec le troisième tome car je veux lire d’autres livres, mais à chaque fois que je lis Camus, il me rappelle que le lire est un bonheur, et dans ce cas-là, un soulagement.


Et voilà, c’est tout ! (oui, j’aurais dû lire plus que ça, zut)

Oui, ce confinement m’angoisse et ma concentration est proche de zéro, et paradoxalement, je vais sûrement lire plus d’essais le mois prochain. Je veux avoir plus de connaissances au niveau politique, social… Tout ce qui s’est passé avec le gouvernement dans ce pays est intolérable. Il faut que les choses soient dîtes.

J’avais prévu des lectures mais vu les circonstances, ce sera pour une autre fois.

Bref, attendez-vous à des chroniques d’essais en avril ! (comme ce mois-ci, vous me direz)

10 réflexions sur “Bilan lectures #36 – mars 2020

  1. Merci pour la mention qui fait toujours très plaisir !
    Entre FMA et Aria tu t’es fait plaisir sur de belles éditions en terme de manga !

    Je te souhaite un moins d’avril riche en belles lectures, même si il risque de falloir encore taper dans les PAL et le numérique !
    D’ailleurs Kazé manga a lâché les 3 premiers tomes de 12 séries gratuitement en numérique, je te conseille de jeter un œil sur leur site si tu as envie de mangas !

    Aimé par 1 personne

  2. J’aime chipoter sur les mots, mais la lecture n’est pas un devoir donc tu ne dois pas lire forcément plus. D’ailleurs, je trouve que c’est déjà très bien comme ça franchement.
    Je ne pensais pas me pencher sur Aria, mais le côté contemplatif m’intéresse pas mal. Ils ont changé le nom du manga, d’ailleurs, non ? J’ai regardé sur le site de la biblio, et ils ont Aqua (tome 1 et 2, alors je ne sais pas s’il y’en a d’autres et qu’ils ne les ont pas acquis ?) avec le même résumé. Enfin, déjà faudrait que je rattrape mon retard sur Arte, sur l’Atelier des sorciers (bon ça va, un retard d’un tome), sur Dead dead demon’s dedede-destruction.. Et ça c’est que les séries que je suis en emprunt, j’en ai trois autres que je suis en achat. Et je me tâte encore pour savoir si je m’offrirais pas la version deluxe FMA (comme ça, je laisse la classique chez ma soeur, et quand je serais à perpète dans mon chez moi j’aurais mes tomes propres, ça se questionne très fort), mais en gros je pourrais pas m’acheter Aria. Passion scans le retour je crois..

    Aimé par 1 personne

      • C’est pas parce qu’on a le temps qu’on est forcément disposé.e à lire. 😉
        Ok, merci ! Peut-être qu’il ne s’ahi que d’une question de temps pour que la bibli ait Aria alors.
        Un tome, oui, ç ava, mais pour Arte j’ai bien 2-3 tomes de retard, Dededemon j’ai lu que le premier sur les… Minimum 6 tomes sortis (je me demande si y’en a pas 8 même), etc, donc si j’en ai bien une dizaine haha.
        … FMA, direct. Déjà que je trouve ça cher haha, mais 15€ le manga, wah, non, déjà que j’ai pas acheté les tomes deluxe de l’Atelier des sorciers qui devaient être au même prix environ que les FMA…

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s