Bilan lectures #37 – avril 2020

Le confinement a continué ce mois-ci et mon humeur a pas mal oscillé. Ma concentration était légèrement meilleure qu’au début du confinement, ce qui n’empêche pas la lectrice exigeante en moi de râler parce qu’elle trouve qu’elle a peu lu. Je râle surtout parce que je trouve ma capacité de lecture à chier au point que ça m’a parfois gâché ce moment.

bilan-lectures-avril

Ceci dit, j’ai eu de très bonnes lectures. Vous pouvez d’ores et déjà accueillir Simone Weil dans ma liste d’auteurs et autrices préféré.e.s.

second-manifeste-convivialiste-coverSecond manifeste convivialiste

J’ai eu très vite l’impression que je n’allais pas être convaincue par ce livre et je ne me suis pas trompée. Dès l’introduction, des choses m’ont titillé. Et puis bon, un livre qui dit à un moment « Gaïa se venge », excusez-moi de ne pas y apporter trop de crédit. La personnification de la Terre est fausse et contreproductive. Heureusement, ils n’ont dit ça qu’une fois… Bref, ça partait mal à mes yeux. De plus, je trouvais que l’essai péchait de par sa naïveté et son manque de connaissances : le capitalisme n’est pas un problème depuis qu’il est devenu rentier et spéculatif dans les années 80. C’est un problème depuis le début de son existence. Et puis vouloir revenir à un niveau d’existence comme celui des années 70… C’est très occidentalo-centré comme vision alors qu’il y a des contributions du monde entier dans cet ouvrage. Tout le monde n’en bénéficiait pas et ce niveau de vie se basait en grande partie sur l’oppression d’autres populations… Merci mais non merci. Pourtant, il y a de bonnes idées. Ils ont plutôt bien décrit les raisons de la crise climatique, ce qui part d’habitude dans tous les sens. Leur appel à la solidarité et la justice, leur rappel qu’il y a des « inclus » et des « exclus », ça m’a bien plu. J’ai apprécié d’autres analyses, comme apprendre à contrôler ses pulsions égoïstes et individualistes, le fait que l’éthique manque dans notre monde actuel, etc. Parfois, la lecture était vraiment intéressante. Et à d’autres moments, elle m’agaçait énormément.

Lire la suite

Le capitalisme patriarcal, de Silvia Federici – les livres féministes #20

capitalisme-patriarcal-coverJe pense qu’avec le titre, vous avez compris ? Je vais juste rajouter quelques mots : l’autrice nous montre comment le capitalisme a utilisé les logiques patriarcales pour son propre bénéfice et les a renforcées.

Combien coûterait de rémunérer le travail domestique et social ? Il n’y a pas de réponse chiffrée à cette question (le montant serait trop énorme) mais l’autrice nous en donne une idée dans son essai. Elle nous indique surtout pourquoi il n’est pas rémunéré. Et quels bénéfices cela sert. Ce n’est jamais vraiment dit explicitement dans une phrase « voilà pourquoi… » mais vu ce qui est raconté dans son livre, je pense qu’elle peut nous faire confiance pour en tirer les bonnes conclusions.

J’avoue avoir été surprise par l’accessibilité de ses propos qui se trouve être assez limité (je m’attendais à mieux). Disons que je ne conseillerais clairement pas ce livre pour commencer. Il y a des parties où vous vous sentirez perdues, même s’il y en a d’autres qui seront douloureusement limpides. Le livre n’est pas bien épais mais j’ai passé du temps sur les deux premières parties, avant que ça coule tout seul.

Lire la suite

Mon évolution sur le sujet de l’écologie

Voici un sujet à ne pas prendre à la légère. Vous êtes paumés comme je l’étais au début ? Vous avez peur de faire des erreurs ? J’en ai fait, et je vais vous partager mon « expérience ».

photo article évolution écologie

La prise de conscience

Comment est-ce que ça a commencé ? Comme ça arrive très souvent : quand je ne m’y attendais pas. J’avais deux livres depuis un moment dans ma PAL sur la décroissance, ça traînait et puis un jour… je me suis décidée. Quelle claque je me suis prise !

J’étais dans un moment de ma vie très compliqué et je ne savais pas où donner de la tête sur ce sujet qui me plongeait encore plus dans le désespoir que je ne l’étais déjà. Heureusement pour moi, un livre de Cyril Dion, Petit manuel de résistance contemporaine, est sorti un mois après mes lectures sur la décroissance. Ça m’a bien aidé à mieux cerner les problèmes, ainsi que les solutions qu’on pouvait utiliser. Non, pas besoin de se flageller ! Mais de prendre ses responsabilités.

Lire la suite

Je vous présente 5 textes de Simone Weil !

(la philosophe, pas celle qui a défendu la loi sur l’IVG)

Si vous êtes sur le blog depuis assez longtemps, vous savez mon engouement pour le livre La Condition ouvrière de cette autrice. Depuis, je me suis dit que je voulais lire plus de choses d’elle.

photo-article-simone-weil

J’ai commencé petit avec 5 textes (les livres ne dépassent pas 80 pages chacun, à l’exception d’un qui en fait une petite centaine) sur des thématiques différentes, que ce soit la liberté, le travail, la politique, le colonialisme ou un thème plus philosophique que les autres et que vous découvrirez après.

Je tiens à tous vous les présenter si jamais ça vous intéresse de découvrir Simone Weil sans passer par un plus gros livre. Allez, c’est parti !

Lire la suite