Bilan lectures #38 – mai 2020

Ca y est, on est déconfinés ! Ça vous angoisse ? Moi, oui, bien que je sois en zone verte. J’ai repris le cours de ma vie et égoïstement, ça fait du bien.

Le bilan de ce mois est plutôt pas mal il me semble, certaines lectures m’ont fait plaisir. Je vous laisse le constater !

bilan-lectures-mai

abolition-de-la-prison-coverL’abolition de la prison (Jacques Lesage de la Haye)

Personnellement, je fais partie des personnes qui n’y connaissaient rien sur le sujet, tout en ayant quelques doutes. En ayant marre de me ramasser des « Ta gueule, t’y connais rien » de la part des pro-prison (qui sont très nombreux) et voulant en avoir le cœur net, j’ai décidé de lire ce petit livre d’introduction sur le sujet. Cet essai écrit par un ex-tolard est très bien construit. Chaque chapitre est très bien structuré, les sujets s’enchaînent de manière fluide et cohérente (après, vous me direz qu’il en est pas à son premier livre). Il a su expliquer ce qu’était la prison, à quoi elle était supposée servir, ce qui ne va pas avec cette institution. Plein de choses : le taux de récidives dont la moyenne au premier emprisonnement est de 50%, le fait que les 3/4 des peines soient des délits, commis souvent par des personnes pauvres ou précaires, la destruction physique et psychologique des détenus, l’incohérence de la « punition » utilisée comme moyen de prévention (inefficace), le manque d’affection et de sexe qui peuvent amener justement à des désordres psychologiques. L’auteur aborde aussi deux chapitres sur les alternatives. J’avais deux questionnements en commençant ce livre. Le premier : qu’est-ce qu’on fait des criminels multirécidivistes ? Le deuxième : les violences envers les personnes habituellement opprimées (les femmes, les personnes racisées, les personnes transgenres, les personnes qui ne sont pas hétérosexuelles, etc) ne vont pas s’arrêter d’un coup, leurs assassinats non plus. On fait quoi de ces criminels ? Ai-je été convaincue par les réponses ? Moyennement, disons que cela reste théorique à mes yeux. Et de toute façon, ce livre, qui reste donc une introduction comme je l’ai dit, doit être complété par d’autres lectures. Il parle d’autres ouvrages dans le livre, je pense que vous avez l’embarras du choix. En tout cas, cette lecture était très intéressante et ça fait vraiment réfléchir sur notre société ! (si ce n’était pas déjà le cas…)

Lire la suite