Bilan lectures #42 – septembre 2020

Bon, y aura pas eu grand-chose… Mais comme je suis satisfaite de mes lectures (voire plus), ça passe mieux.

Frère d’âme (David Diop)

Je sais que beaucoup ont été déçus par ce livre. Ils s’attendaient à plus et peut-être qu’avec l’avertissement en tête que ce ne serait pas le cas, je l’ai mieux apprécié. Une chose est sûre : je comprends pourquoi il a eu le prix Goncourt des lycéens. C’est typiquement le genre de roman que j’aurais adoré étant lycéenne. C’est l’histoire d’Alfa Ndiaye et de son ami mort dans les tranchées durant la Première Guerre mondiale, Mademba Diop, tirailleurs sénégalais tous les deux. On y croise la violence, celle du sang en particulier, l’amitié, les remords, les superstitions et la conséquence sociale qui en découle souvent. Il finit par effrayer ses camarades, noirs et blancs, pour une raison bien précise. Il est envoyé à l’Arrière quelques temps pour se « reposer » (comprendre : le mettre à l’écart) et on a le temps de voir défiler son passé dans son pays. Tout ceci prend la forme d’un conte. L’écriture de l’auteur a aussi ses défauts selon moi mais ça reste plaisant à lire. Ne vous attendez pas à en savoir plus sur les tirailleurs sénégalais, ce ne sera pas le cas. Mais à mon sens, ce n’est pas bien grave. Je pense au contraire qu’on a besoin de ce type de romans. Qu’il ne soit pas là pour apprendre aux personnes blanches ce qu’il y a à apprendre (y a des livres de non-fiction pour ça). David Diop, a, de mon avis, juste écrit l’histoire d’une personne dont aucun ne s’intéresse réellement à l’histoire des siens, à part pour écrire un essai. Il en fallait une. J’ai trouvé ce livre plutôt bien, sans plus. Et il a eu raison de l’écrire tel quel.

Aria the Masterpiece, tome 3 et 4 (Kozue Amano)

Ces lectures tombaient à pic ! Je les ai lus durant une période de migraine qui m’empêchaient de lire quoi que ce soit… ou presque. Ils ont eu un effet apaisant sur moi. C’est toujours aussi beau, doux et bienveillant. J’aime voir les saisons passer avec tout ce que ça implique de changement, de nouvelles aventures et découvertes. C’est un véritable baume au coeur, ce manga. De nouveaux personnages sont apparus qui m’ont enchanté.

Fullmetal Alchemist Perfect Edition, tome 4 (Hiromu Arakawa)

Je me sens trop bête à écrire quelque chose dessus. C’est un classique connu et reconnu après tout ! Une nouvelle fois, j’ai adoré ma lecture et la couverture est magnifique. J’adore découvrir celle qui nous attend pour la prochaine sortie d’ailleurs.

Le chat aux sept vies, tome 3 (Gin Shirakawa)

Troisième tome, et le dernier ! Une série courte, donc. Une lecture émouvante, même si les plus rationnels pourraient reprocher qu’on ne parle pas d’opération de stérilisation de chats errants dedans (oui, j’avoue que j’y ai pensé). En tout cas, j’ai aimé cette lecture qui met en avant la gentillesse et l’empathie dont peuvent être capable les humains envers les animaux. Je ne parle pas d’humanité car le pire peut en faire partie et on en voit une petite partie à un moment dans ce tome. Une lecture courte mais que je trouve néanmoins intéressante et apaisante, même s’il n’y a clairement pas que des évènements drôles, loin de là.

Les besoins artificiels (Razmig Keucheyan) Lire la chronique

Un livre qui a ses qualités mais aussi ses défauts. L’auteur y parle des besoins, de leur catégorisation, de leur création et apparition, du pourquoi du comment, de ce qui existe déjà comme luttes, etc. Un livre instructif mais de mon avis, il ne faut pas se contenter que de cette lecture.

Les raisins de la colère (John Steinbeck)

Chronique à venir le mois prochain. Un classique reconnu et adoré, ce n’est pas pour rien selon moi ! Je n’en dirai pas trop ici mais j’ai quand même une question : qui n’est pas devenu anti-capitaliste en lisant ce livre ? Ça fout le bourdon par moments mais on sent gronder la révolte aussi.


Un peu tristounet, ce mois-ci, si vous voulez mon avis… J’ai des problèmes personnels qui font que mes lectures sont moins nombreuses que prévu. Bon, ok, j’avoue que la luminosité de la météo (assez morose) joue beaucoup sur mon humeur.

J’ai quand même chroniqué un livre lu le mois dernier ! Le Manuel d’activisme féministe de Clit Revolution. J’ai fait un effort quand même.

Je ne vais rien promettre pour le mois prochain. Mes problèmes personnels ne sont pas terminés. J’espère quand même lire quelques livres intéressants. A la prochaine !

13 réflexions sur “Bilan lectures #42 – septembre 2020

  1. C’est marrant que tu te dise que tu te sens bête d’écrire sur FMA, je me dis un peu la même chose si bien que je n’ai toujours pas écrit sur les tomes 3 et 4, ce n’est pas l’envie qui manque mais je n’ai pas l’impression de pouvoir dire des choses pertinentes sur un titre si connu. On verra bien !

    En attendant je te souhaite un excellent mois d’octobre !

    Aimé par 1 personne

  2. Ah j’ai le premier tome de « Aria the Masterpiece » dans ma PAL, il va falloir que je m’y mette ! De même que FMA ; je les ai lus il y a longtemps mais ils n’étaient pas à moi, du coup je compte me faire ma propre collection et les relire ^^ En revanche, tu n’as nullement à te sentir bête, tu peux en parler à ta façon, tout le monde à le droit d’en parler après tout 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s