Bilan lectures #43 – octobre/novembre 2020

Double bilan cette fois-ci car le mois d’octobre a été nul, nul, nul. Est-ce que le mois de novembre a été mieux ? Absolument pas. Mais le mélange des deux fait qu’il y a quand même quelque chose à rendre compte.

Les Esprits (Albert Camus)

Pièce de théâtre du XVIème siècle dont Camus a fait une adaptation plus moderne. Pas grand-chose à dire dessus, à part que c’était bien agréable à lire et qu’apparemment, elle aurait servi d’inspiration pour L’Avare de Molière ? (à vérifier) Parfois, j’ai dû vérifier qui était qui.

Actuelles II (Albert Camus)

Comme d’habitude (oui oui oui), l’auteur nous fait part à travers des articles, des textes de conférences, des réponses à d’autres, de son avis sur certains sujets très souvent de l’actualité de l’époque mais qui peuvent encore avoir une certaine résonance pour nous. On y trouve aussi la fameuse réponse à Sart… euh, à Jeanson.

20th Century Boys Perfect Edition, tome 1 et 2 (Naoki Urasawa)

Quelle intrigue haletante ! Certes, ce n’est que le début mais waouh. Au début, on croit que ça va être compliqué car on part sur plusieurs périodes temporelles mais en fait, c’est très limpide. Je ne sais pas trop comment commencer à vous raconter le début de l’histoire mais grosso modo : Kenji est le gérant d’un konbini. Un jour, des policiers vont venir l’interroger sur la disparition d’un homme, qui est en fait un client qu’il livre. Intriguante disparition mais bon, il a d’autres chats à fouetter, surtout qu’il a sa nièce sur les bras maintenant, sa soeur lui ayant confié sa fille et étant on ne sait où. Seulement, un symbole sur la scène du crime le perturbe un peu. Par la suite, Donkey, un ami d’enfance, meurt assassiné. Celui-ci avait envoyé une lettre à Kenji (arrivée trop tard) lui demandant s’il reconnaissait le fameux symbole, le même que celui aperçu sur la scène du crime : ça a fait tilt, c’est un signe de son enfance ! Mais quel est le rapport avec une étrange secte qui semble faire des adeptes, qui a ce symbole comme représentation et dont le dirigeant se fait appeler « Ami » ? Celle-ci semble avoir du pouvoir dans les plus grands cercles politiques, d’autorité… Et a des agissements louches, voire carrément meurtriers. C’est mystérieux, hein ? (que dalle, j’ai tout sauf envie de lire ce manga en me relisant) Mention spéciale au personnage de Shôgun… Les lecteurs du manga comprendront, héhé. En tout cas, j’espère que la fin ne me décevra pas. Oui, parce que je compte bien continuer !

Le génie lesbien (Alice Coffin)

Je vous avoue que celui-là, j’aimerais bien en faire une chronique, raison pour laquelle je vais très peu en dire maintenant. En tout cas, j’ai beaucoup aimé ma lecture, je m’y suis reconnue tout en apprenant des choses (surtout sur les oppression LGBTQI).

Teintes d’automne (Henry David Thoreau)

Il me semble que, comme d’hab, je n’ai pas été en accord sur quelque chose avec l’auteur. N’empêche, je crois que vous avez deviné de quoi va parler l’auteur. Il va bien parler de l’automne, mais surtout de ce changement de couleur des feuilles de certaines plantes. Et malgré sa connaissance scientifique de cet environnement, ça n’empêche absolument pas la poésie, l’émerveillement. Comme pour l’objet du livre suivant, il va appeler à reconnaître un peu plus la beauté de ce qui nous entoure et d’arrêter d’être blasé et de passer notre chemin (la définition de moi-même il y a quelques années). Un livre très plaisant à lire.

Les pommes sauvages (Henry David Thoreau)

Le philosophe parle des pommes sauvages, remplacées de plus en plus par les pommes conventionnelles sélectionnées par la main humaine. Il en prédit la disparition… et il avait malheureusement raison (sauf si vous me dîtes le contraire). Il admire les pommes sauvages et parfois, leurs difformités, ce que les agriculteurs ne sont plus capables de faire selon lui. Un livre intéressant mais qui ne m’a pas passionné.

Asadora !, tome 3 (Naoki Urasawa)

La suite tant attendue des deux premiers tomes de cette série ! En plus, la frustration était élevée chez moi, je voyais tout le monde l’avoir acheté et lu et pas moi (un mois après sa sortie me concernant). C’est un manga où il y a beaucoup de choses qui font monter le suspense, alors le fait que les autres sachent et pas moi… Les choses se développent un peu, Asa est sur le point de devenir adulte dans quelques années dans le récit, je me demande ce qu’il va se passer. Mais ce qui est certain, c’est qu’il va y avoir de l’action.

Manifeste du Tiers paysage (Gilles Clément)

Un livre très intéressant qui m’a montré l’intérêt de nombreux paysages qu’on a tendance à oublier, d’autres qu’on surestime, les dangers de croire que se laisser développer tel paysage est une bonne chose, etc. Il y a aussi des dessins que j’ai bien apprécié et qui peuvent permettre, au cas où on ne comprendrait pas bien, de mieux visualiser de quoi parle l’auteur. Bien évidemment, malheureusement, un livre écolo a trop souvent ce genre de points faible : dire que la surpopulation humaine est un problème, sans contextualiser, rien. Un peu agaçant, ça.

Cravirola (Jérémie Lefranc)

Comme le livre d’Alice Coffin, vous en saurez plus dans une chronique (et il ne sera pas tout seul). Grosso modo : l’auteur a participé à la coopérative Cravirola qui a décidé de revenir à un mode de vie plus simple, plus rural. J’ai bien aimé ma lecture, j’y reviendrai donc bientôt, ainsi que sur les critiques.

Fullmetal Alchemist Perfect Edition, tome 5 (Hiromu Arakawa)

Izumi Curtis est en couverture de ce tome et ce n’est pas très étonnant ! On la voit redoutable (les hommes la ramènent mais pas longtemps en général), c’est elle que tout le monde redoute. Sinon, j’apprécie toujours, rien à redire (aurais-je quelque chose à critiquer un jour ?).

Atchoum ! (Naoki Urasawa)

Ceci est un recueil de petites nouvelles dessinées par ce grand mangaka. Elles sont toutes franchement sympathiques, même celles où il parle du monde de la musique qu’il a parfois pu fréquenter. J’avoue avoir eu peur sur ces passages-là d’être complètement larguée, mais non, c’était appréciable et intéressant. Les autres nouvelles, j’ai rien à dire non plus. Même si ça reste parfois basique, j’ai passé un bon moment à les lire, sans me dire que je m’ennuyais ou quoi (y en a même une où j’ai eu les larmes aux yeux). Bref, si vous êtes un.e fan de l’auteur, ça peut être intéressant pour vous de voir ce qu’il peut donner en-dehors de ses thématiques habituelles.


Pas grand-chose à se mettre sous la dent, comme vous le voyez… Les mangas sont assez rapides à lire (et heureusement, la frustration est grande).

Très franchement, je ne pense pas faire mieux en décembre. J’avais prévu un mois relecture ce mois-là mais je ferai surtout de mon mieux… Il y aura sûrement un peu de tout. Je ne me mets pas la pression à me dire « relecture, relecture » ou « nouvelle lecture, nouvelle lecture ». Vu mon état de fatigue, on va y aller mollo. J’aimerais me reposer un peu dans la solitude, la vraie solitude… (je crois que cette phrase est très démonstrative de mon état mental)

Je vous promets rien, et je ne me promets rien non plus. Au mois prochain !

10 réflexions sur “Bilan lectures #43 – octobre/novembre 2020

  1. Un double mois avec trois titres d’Urasawa c’est quand même pas mal déjà !

    Je te rejoins complètement concernant Shogun dans 20th CB, c’est clairement le personnage qui m’a le plus touché pour le moment.

    Il est quand même fort le bougre pour rendre ses titres ultra haletants d’emblée !

    Aimé par 1 personne

    • Merci ! J’aurais pas cru, je suis pas douée pour les résumés. Et oui, FMA, absolument 😤 L’animé Brotherhood pourra te combler en attendant si tu ne peux pas le lire pour le moment ! (pas le premier animé, je précise bien, Brotherhood, oui)

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s