Carnet de lecture #3 – tout doucement, mais sûrement…

Hé oui, ça faisait un moment que vous n’aviez pas eu un article du genre ! J’avoue que 2020 n’était clairement pas l’année idéale pour ça et puis ça a permis d’avoir deux ans de recul au lieu d’un, c’est tout bénef’.

Ceci dit, l’évolution n’est pas non plus flagrante, ni pour vous, ni pour moi. Je pense que j’ai pris un rythme de croisière, même si je dois admettre que mes problèmes personnels et de concentration m’empêchent de m’occuper pleinement de ce blog, et pire, de lire comme je le voudrais.

Le format de cet article sera différent des deux précédents : je vais faire du point par point mais sans catégoriser. Ne comptez donc plus sur les « En tant que lectrice », « En tant que blogueuse » parce que tout sera pêle-mêle. Moins de choses à dire, ce qui signifie que le contenu sera moins long.

1- La priorité dans mes lectures : les essais

Une évolution que tout le monde a vu venir ! (et que tout le monde a vu tout court) Bon, 2021 est une année un peu particulière et je n’ai pas autant lu d’essais que vous ne le croyez. Mais en 2020, c’était flagrant, il suffit de voir le bilan lectures de cette année-là.

Bon, vous savez quels en sont les thèmes : les problèmes sociaux, le féminisme, l’écologie. Que des sujets « déprimants » en somme (ça dépend quels livres). Je suis avide de connaissances sur ces sujets, tout en étant consciente des obstacles qui vont m’empêcher en partie de mener à bien mes lectures. La frustration est difficile à gérer…

2- Du mal à me plonger dans les romans

Même si j’ai très clairement une volonté de privilégier les essais, j’aimerais pouvoir lire des romans mais à part de rares fois où ça m’a clairement fait du bien, j’ai du mal à m’y lancer alors que je le veux. Ma vie ne se résume pas qu’à lire des mangas, des essais et des livres pratiques, tout de même !

En plus, dans ma PAL, j’ai vraiment de super romans que j’ai toujours envie de lire. Mais ce début d’année, ce n’est pas ça du tout (ça ne l’était déjà pas en 2020 mais il y a des limites). Mon challenge sur les autrices, je peux déjà me le mettre au fion, je pense.

3- Je me remets aux mangas !

Sûrement le seul point positif parmi tout ce que je vais dire. Durant la fin de mon adolescence et le début de ma vie d’adulte, j’étais une férue de mangas et j’ai arrêté temporairement d’en lire pour manque d’argent, de temps… J’aurais pu vous dire « de place » mais ça ne m’arrête pas (encore) aujourd’hui.

Je me mets beaucoup moins la pression que ce que certains voudraient. Oui, je sais, quelqu’un qui aime les mangas, c’est sa seule passion, il ne fait que ça (avec les jeux vidéo, on est geek ou on ne l’est pas), il consacre sa vie à ça. Ma période où j’étais un peu comme ça (sans les jeux vidéo sauf Pokemon) est terminée. J’ai repris plus assidûment mes lectures mais j’avoue que ce sont surtout des rééditions… Rien de nouveau sous le soleil. Mais ça me fait plaisir. Du balai, l’élitisme contraignant.

4- Trop fatiguée pour chroniquer

C’était déjà le cas en 2020 mais ça s’est intensifié cette année. Je peux aussi rajouter le manque de temps par moments… Ça m’agace beaucoup car j’ai l’impression qu’en faisant des efforts pour « revenir » dans la société, socialiser, et peut-être pouvoir trouver un travail, ça me demande des ressources qui ne peuvent plus être allouées à la lecture (ou au visionnage de certaines choses aussi) et encore moins à la rédaction.

Bref, je me suis bien accommodée de ma vie de sans-emploi… Pas loin de me faire traiter de glandeuse… Ah non, c’est déjà fait, ça… (ouais bah j’ai développé mon esprit critique à la place de votre jugement mesquin, ok ?)

J’ai déjà pas beaucoup d’idées pour d’autres articles que des chroniques, alors si j’ai même pas les capacités pour écrire les rares que j’ai en tête…

5- Je papillonne… encore plus

Dans le choix de mes lectures, ça devient vraiment n’importe quoi. Je change d’avis en une heure maintenant… Il n’y a rien de crédible dans mes réponses à la question « Tu vas lire quoi après ? ». Je vais vous dire ça mais dans la même journée, je vais avoir une autre idée. Et ça dépend en plus de mon état de forme… Bref, rien de bien constant.

Le pire, c’est quand je n’arrive pas à me décider… Il y a deux mois, je me suis retrouvée avec quatre lectures en même temps ! J’ai fini par ne plus savoir où donner de la tête… et ne plus lire (brillant, ça). Je me suis donc contrainte à en lire deux, puis les deux autres… Quand ça dépasse le nombre de deux lectures dans le même temps, je suis perdue. Je ne sais pas comment font les gens avec 6 ou 7 lectures en même temps… Votre cerveau m’intéresse.

6- Je n’avais pas peur de ma PAL… Maintenant, si !

Ça y est, je me sens enfin débordée par ma PAL. A force de faire n’importe quoi aussi… Incapable de rentrer dans une librairie sans acheter un livre. Et même si je me limite en y allant qu’une fois par mois (ce qui est énorme pour la plupart mais chut, je ne vous demande pas votre avis), le gros craquage n’est jamais loin, réduisant ainsi mes efforts à néant.

Financièrement, je devrais déjà me calmer… mais le pire, c’est la place ! Tes livres ne sont pas là pour subir le poids de piles d’autres livres que tu n’auras pas pu ranger, Ada !

Sans compter que je sens une sorte de pression (que je me mets toute seule, bien aidée par leur existence qui se déploie sous mes yeux) de devoir me bouger les fesses pour les lire. Faudra aussi que je m’explique à moi-même pourquoi j’ai des bouquins de philo (sauf celui de Camus parce que… enfin, vous savez).


Je vous avais dit que ce serait plus court ! (et moins structuré, ça, c’est certain) J’espère que la fatigue sera moins présente dans les prochaines périodes (pas les plus proches, je suis une loque en période de canicule, ne comptez plus sur moi cet été) mais pas forcément pour ce blog, au moins que je puisse lire ce que j’ai à lire, zut. Que je ne revienne pas dans deux ans pour vous dire « oh bah rien n’a changé ».

J’arrête pas de râler, j’espère revenir avec du positif quand même.

Carnet de lecture #1#2

19 réflexions sur “Carnet de lecture #3 – tout doucement, mais sûrement…

  1. Je me retrouve dans le fait de ne pas arriver à lire des romans je suis plus essai féministes et biographie politique en ce moment. C’est une phase et il faut lire ce qui nous fait envie. Ma PAL reste énorme mais je suis contente d’avoir fait sortir des titres que je ne lirais jamais. Je vais faire cela désormais du tri régulier et surtout depuis quelques années maintenant à chaque livre fini je me pose la question de pourquoi il devrait être sur mes étagères, si je vais le relire, le prêter, si il a un intérêt pour moi. Cela m’aide à faire de la place. J’aime beaucoup ce type d’article qui donne le portrait d’un lecteur en temps réel

    Aimé par 2 personnes

    • Merci ! Tu as sûrement raison, faut lire ce qui nous fait envie, mon challenge, c’est mort par contre 🙃 J’ai lu un des bouquins en six mois… Sinon, pour le tri, je pense que je vais faire comme toi, sinon ça va être compliqué…

      J'aime

      • Même technique que ci-dessus : je n’ai jamais eu aussi peu de livres et je n’ai jamais aussi bien cohabitée avec eux. Cela m’enlève beaucoup de poids mental (et physique en cas de déménagement). En outre, nous vivons une époque où les livres sont faciles à trouver et à se procurer. En près de quinze ans, je n’ai racheté qu’un seul livre que je n’avais pas jugé utile de conserver. En fait, on se fait beaucoup de films donc sauf à vouloir stocker pour étaler sa culture ou avoir un semblant de personnalité, la plupart du temps, il n’est pas vraiment utile de conserver tant de bouquins. Pour le reste, je ne peux que t’inviter à ne pas te mettre la pression (mais je te l’ai déjà dit 😉 ).

        Aimé par 1 personne

      • Oui, en effet, je pense faire un nouveau tri plus tard (j’en ai déjà fait un mais bon, pfuahaha…). Tu as raison, ça allège l’esprit (et les cartons en cas de déménagement 😁).

        Aimé par 1 personne

  2. Des essais ? Ah bon ? Alors là, je suis drôlement surprise… ^^
    Aïe aïe aïe, pour les romans, c’est d’autant plus frustrant quand on a envie de quelque chose sans parvenir à le concrétiser ! J’espère que tu arriveras à débloquer cette situation…
    Et pour la PAL, j’ai aussi connu ce moment, cette bascule entre « ça m’est égal, j’aime bien cette profusion, ce choix, c’est vertigineux et enthousiasmant » à « je me sens tellement coupable de lire autre chose, j’en ai trop, ça m’oppresse ». Ça commence à aller mieux mais ce n’est pas encore ça. Alors bon courage avec ça !
    Comme je te comprends pour la canicule. C’est déjà l’horreur pour moi actuellement…
    C’est chouette d’avoir fait ce bilan malgré tout ! Et le fait qu’il soit moins structuré n’est franchement pas un problème !

    Aimé par 1 personne

  3. Très sympa cet idée d’article, même si on sent que c’est pas toujours facile, à la fois dans les lectures, et en règle générale (franchement, la vie de sans emploi me manque aussi, et je ne trouve pas qu’on puisse blâmer quelqu’un et le traiter de glandeur pour ça, personnellement bosser toute ma vie n’est pas vraiment mon idéal et je ne travaille que parce que j’y suis contraint, quand bien même j’apprécie mon boulot).

    Bref ! J’espère que tu vas t’en sortir, surtout avec la dramatique PAL, de mon côté je l’avais explosée lors du premier confinement, mais mon quotidien de privilégié qui reçoit plein de mangas des éditeurs fait qu’elle est en train de se refaire. Je lis en priorité ce qu’on m’envoie, mais du coup ce que j’achète traîne et ça commence à faire !

    Aimé par 1 personne

    • En plus, vu le type de lectures que je peux avoir, c’est très frustrant de ne pas pouvoir en lire autant car c’est une nourriture pour l’âme (même ce qui est juste « divertissant », si ça fait du bien…) et j’en suis privée, c’est très frustrant (c’est le but du monde du travail, tu me diras…).

      Oui, j’avais compris que ça commençait à t’agacer, ça. Ils te demandent la permission pour les envois ? Ça permet un certain tri mais si c’est pas le cas…

      J'aime

  4. Si, les éditeurs m’envoient chaque mois la liste des sorties, et je fais un choix. Mais j’ai du mal à me restreindre et parfois j’abuse un peu. C’est de ma faute du coup.
    Mais il y a parfois des cas où un éditeur envoie des ouvrages sans prévenir, on sait même pas ce que c’est. La semaine dernière j’ai reçu un tome que j’avais déjà acheté. Donc j’ai prévenu l’éditeur, aucune réponse… Ça par contre c’est relou.
    Mais c’est vraiment juste un éditeur qui fonctionne comme ça, pour tous les autres, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même et mon appétit d’ogre en terme de lectures^^’

    Aimé par 1 personne

      • Oui, et ce qui m’embête, c’est qu’en plus d’envoyer sans prévenir, il répond pas aux mails non plus (ce qui veut dire que je risque de recevoir encore des mangas sans savoir de quoi il va s’agir ^^’).

        Mais fort heureusement, pour tous les autres, je sélectionne et ils m’envoient ce qu’ils peuvent, et le contact est très bon (sans ça, ce serait pas possible pour moi je pense).

        Aimé par 1 personne

  5. Comme je te comprends! C’est dur de maintenir le rythme, autant point de vue lecture que blog, quand on a beaucoup d’autres préoccupations et activités. J’ai un peu retrouvé le temps de lire, mais quant à écrire des chroniques et tout le boulot annexe (photos, publications etc.) j’avoue que ça reste très compliqué pour moi aussi…
    Après franchement, ne te prends pas la tête. Lis ce qui te botte sur le moment. Les romans ne vont pas disparaître, les mangas supporteront bien que tu les lises avec un peu de décalage… Et tant pis pour les gens qui estiment qu’il n’y a qu’une seule « bonne » manière de vivre son intérêt pour la lecture ou pour un genre!
    Bon courage à toi, pour tes lectures, pour l’été, le boulot et tout ça. J’espère que tu vas réussir à retrouver davantage d’équilibre!

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai, tu as complètement raison ! Pour les mangas, je le fais déjà : avant, je les dévorais très peu de temps après les avoir acheté. Là, il m’en reste un à lire, et même les autres, je ne me suis pas précipitée… J’attends le bon moment. Ce qui m’embête, c’est de m’être lancée dans un challenge de lecture que je ne vais pas respecter…
      Merci beaucoup, et à toi aussi, je te souhaite le meilleur pour cet été !

      J'aime

  6. C’est marrant ce que tu dis sur le fait que tu lis surtout des essais et que tu as du mal à lire des romans. Moi c’est plutôt le contraire, je lis souvent pour me détendre ou m’évader, et donc je privilégie la fiction, et une lecture que j’associe plus aux loisirs. Du coup, je procrastine beaucoup avec les essais, qui prennent la poussière chez moi alors que les thèmes m’intéressent !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s