Bilan lectures #50 – juillet 2021

Ce mois-ci est un peu plus satisfaisant… mais ça aurait quand même pu être mieux (jamais contente). J’espère que je lirai plus de choses en août… C’est que j’ai une PAL à rallonge et que j’aimerais bien avancer, figurez-vous.

Bon, j’arrête de râler et je vous présente mes lectures du mois de juillet !

Magic Knight Rayearth, tome 2, 3 et 4 (CLAMP)

Hé bien pour un « vieux » manga, il réussit à me surprendre. Je ne m’attendais pas forcément à ce qui s’est passé dans le tome 3… ni à ce que la continuité soit ainsi dans le tome 4. Cela apporte de nouveaux éléments et un regain d’intérêt pour une histoire qui semblait juste être classique, sans plus. Le dessin des CLAMP, vous prêchez une grande convertie, pas besoin d’en dire plus.

Lire la suite

Scum Manifesto, de Valerie Solanas – les livres féministes #28

Je pense que les féministes en ont tou·te·s entendu plus ou moins parler : ce manifeste, sorti en 1968, est connu de par sa misandrie assumée et d’un projet qui va même au-delà de ça : renverser le patriarcat, quitte à tuer des hommes.

Valerie Solanas est passée pour une « folle » à l’époque, et beaucoup d’hommes, de femmes (et même de féministes !) ont fait en sorte que ça soit le cas. La postface de Lauren Bastide en parle bien. Seulement, comme cette dernière, je ne pense pas qu’il y ait matière à rire de ce livre ou à s’en moquer. Cette souffrance que j’ai entrevu dans les lignes de son manifeste, à travers la colère et la grossièreté, ce n’est pas drôle. Et je pense qu’il n’y a qu’une femme pour comprendre, même si elle désapprouve sa stratégie. Oui, désolée les alliés cis mecs, je pense que ça va être très difficile pour vous de prendre du recul sur ses propos, et pour les autres hommes, n’en parlons même pas. Ils sortiraient le briquet pour faire un feu de camp avec.

Les quatre premières pages m’ont un peu déplu mais la suite a été géniale. Je rejette tout le regard essentialiste qu’elle pose sur les hommes (et même les femmes, en renversant le paradigme négatif à notre encontre) mais si on analyse ses propos en remplaçant ce caractère fataliste par ce qu’on connaît de la construction sociale genrée, bah… Elle a raison en fait.

Lire la suite

TAG – Est-ce que j’ai ce livre ?

Le TAG de l’été ! Non, je déconne, c’est juste que l’été est assez propice aux TAGs, je trouve.

Celui-ci pose des questions pour savoir si je possède tel livre selon tel critère. Je me suis bien amusée à le faire. Je le trouve vraiment intéressant, il fait appel à notre mémoire, mais pas que, il faut fouiller dans sa bibliothèque pour pouvoir répondre à certaines (ou sur Livraddict, on est feignasse ou on ne l’est pas).

Bref, un petit article pas prise de tête !

Est-ce que je possède un livre avec les pages “rognées”/ »irrégulières » ?

J’ai fait la grossière erreur de commander en occasion (oui, je dis « grossière » parce que ce n’est pas la première fois que je commande d’occasion en ligne et que j’ai des problèmes, votre dieu Momox, là…) La permaculture de 1978 à nos jours de Christophe Gatineau. La couverture est rognée légèrement sur le haut… « Très bon état », qu’ils disaient…

Est-ce que je possède un livre avec trois personnes ou plus sur la couverture ?

Germinal d’Émile Zola. On voit une bande de joyeux lurons qui gambadent sur la couverture. On peut dire que c’est aussi un résumé du livre… Non, je déconne. Voici ma chronique et allez le lire, oubliez ce que je viens de dire.

Est-ce que je possède un livre basé sur une autre fiction ?

Meursault contre-enquête de Kamel Daoud, basé sur mon livre préféré, L’Étranger d’Albert Camus. Un roman intéressant où l’auteur laisse la place au frère de « l’Arabe » que Meursault a tué, où il lui donne un nom alors qu’il était anonyme, où il remet en question et dénonce le paradigme colonialiste qu’a pu avoir Camus dans ce roman, n’en déplaise à ce dernier.

Lire la suite