Les 5 ans du blog : incroyable ! + FAQ

Mon blog a donc atteint ses 5 ans… Comme je le disais auparavant, c’est assez incroyable quand on sait comment je suis : je termine rarement quelque chose. Là, ce n’est pas une question de fin mais je pensais en commençant ce blog que ça ne durerait que quelques mois. On voit le chemin parcouru depuis ! (c’est moi ou je dis ça à chaque article de l’anniversaire de mon blog ?)

Mais le truc qui est vraiment encore plus incroyable, c’est que je n’ai pas envie d’arrêter… En tout cas, à l’instant T. Peut-être que je changerai d’avis dans quelques mois. Mes goûts littéraires n’ont pas tellement changé depuis ce que j’avais dit la dernière fois (quelques romans, mangas, essais sur le féminisme, l’écologie, des problématiques sociales, des livres pratiques…), pas grand-chose à vous annoncer de plus de ce côté-là. Par contre, je peux dire qu’un truc a évolué, et pas dans le bon sens : mon rythme de lecture ! Alors que je n’étais certes pas trop rapide mais le rythme restait correct, ce dernier a diminué ! On dirait une tortue ! Et du coup, ça s’en ressent forcément sur ma rédaction d’articles pour le blog.

Je ne sais pas trop quoi dire à part que je remercie les personnes qui sont encore là pour me suivre, ça me fait très plaisir. D’autres ne sont plus là pour différentes raisons personnelles mais ce n’est pas grave ! Merci aux personnes qui restent de me faire encore confiance malgré ma baisse de rythme.

Dans le bilan lectures de septembre, j’ai organisé une FAQ. J’ai aussi demandé votre participation sur Twitter et Instagram et je vous en remercie. Voici mes réponses à vos questions ! (si certaines questions se ressemblaient, je les ai fusionnées)


Est-ce que ton blog a changé quelque chose dans ta manière de lire ?

Oui et non. Oui, dans le sens où je me sens plus frustrée de ne pas pouvoir lire pour une raison x ou y et donc, je ne peux pas vous offrir de contenu. Je vous avoue que ça m’agace pas mal (c’est aussi lié à un manque de temps et d’énergie en ce moment). Non, dans celui où ce que je lis a évolué mais pas vers ce qui rapporte des vues, aha. Les essais, ça reste de niche… Je fais ce que je peux pour montrer qu’il y a de tout. Si ça marche, tant mieux, sinon, bah… Au moins, si quelqu’un recherche quelque chose, il trouvera peut-être mon blog.

Qu’est-ce que tu préfères dans le fait de tenir un blog, qu’est-ce que ça t’a apporté de mieux ?

A la base, j’avais créé ce blog parce que c’était la grosse déprime et que je m’ennuyais. En plus de ça, il n’y avait personne avec qui je pouvais parler de lectures dans ma vie irl. Et même si ce n’est plus totalement le cas, on n’est pas sur la même longueur d’ondes du tout, que ce soit au niveau lectures, pratiques, etc. Ce blog me permet donc de parler de mes lectures mais aussi de voir celles des autres ! Même si ce que vous lisez ne sera peut-être jamais lu par moi, c’est pas grave, je peux faire genre que je connais un peu quand quelqu’un irl me parle de tel livre : « Ah, t’es pas la seule à penser ça », « J’ai entendu dire qu’il n’était pas si bien que ça », « Je connais des gens qui l’ont adoré ». Merci pour ma culture littéraire, hein !

Pour revenir à mon blog, il me permet de continuer à travailler mon écriture (qui a été majoritairement non-fictionnelle, ça ne bouge pas), mon expression aussi. C’est un médium sur lequel je me sens à l’aise, une sorte de refuge face à l’omniprésence de l’oral irl et à l’outil de domination qu’il représente pour certains, que ce soit dans le domaine de l’élitisme littéraire ou ailleurs. Ça permet de s’affirmer un peu !

Quel est le livre que tu as pris le plus de plaisir à chroniquer ? Est-ce qu’il y a un livre dont tu as eu du mal à parler ?

Le livre que j’ai pris le plus de plaisir à chroniquer, c’est Libérées ! de Titiou Lecoq. Ça se voit au début de la chronique que je me marre sûrement comme une baleine (Titiou Lecoq a un certain humour et en y repensant, je n’ai pas pu m’empêcher d’être contaminée par ça). Ceci dit, comme le sujet reste sérieux pour une féministe, je ne me suis pas fendue la poire très longtemps non plus. J’ai pris du plaisir à en parler et j’ai traversé plusieurs émotions en rédigeant l’article, c’est resté dans ma mémoire.

Le livre dont j’ai eu du mal à parler, bah… On pourrait croire que c’est un livre dont j’ai eu un avis négatif : je réfléchis à comment aborder certains points sans péter un câble (soyons diplomates). Mais il ne fait pas partie de ceux-là. Non, le livre dont j’ai eu le plus de mal à parler, c’est mon livre préféré ! L’Étranger d’Albert Camus. Je me suis mis une pression énorme pour celui-là tellement je l’adore. Et je ne suis pas complètement satisfaite de ma chronique avec du recul : je n’ai pas spoilé, donc j’ai respecté mon objectif, mais ça part clairement dans tous les sens… Je laisse ma chronique en l’état car il faut savoir assumer ses erreurs mais c’est dur…

Chroniques-tu toutes tes lectures ? Si ce n’est pas le cas, comment choisis-tu les livres dont tu vas nous parler ?

Question intéressante car non, je ne chronique pas toutes mes lectures (elles sont toutes dans le bilan mensuel, ceci dit). Comment je les choisis ? Je vous avoue que ça reste hasardeux comme processus mais je mentirai si je disais que c’était totalement dû au hasard. C’est un mélange entre le fait d’avoir des choses à dire dessus et est-ce que ça peut plaire à un grand nombre de lecteurices sur mon blog. Bien sûr, il faut que j’ai envie d’en parler mais je vais y penser après ces deux autres critères. C’est hasardeux dans le sens où c’est très subjectif, personne ne peut deviner à ma place ce que je vais faire.

Est-ce que tu as remarqué depuis que tu blogues un changement dans l’audience de ton blog par rapport à l’audience sur les réseaux sociaux, et est-ce que ça impacte ta façon de parler des ouvrages que tu lis ?

J’ai remarqué un changement dans l’audience de mon blog mais si c’est pour que je parle plus de bouquins sur Twitter et Instagram, c’est mort, aha (je partage plus souvent des contenus engagés). Je pense que c’est dû au fait qu’il y a probablement plus de lectures chroniquées qui parlent moins à certaines personnes, et aussi le fait que je n’y suis plus aussi présente. C’est dommage et je ne vais pas dire que ça ne m’a pas fait chier quand je l’ai remarqué, mais tant pis, rappelez-vous de pourquoi j’ai commencé mon blog à la base et vous comprendrez pourquoi je ne suis pas si inquiète que ça, héhé. Je ne suis pas très ambitieuse, ça joue sûrement aussi dans ma réaction… Et puis l’évolution positive de mon blog apporte aussi des conversations sur des lectures ou autres ! C’est quand même cool, c’est ce qui me plaît le plus je crois, je ne me plains donc pas trop ! Bon, je reste une grosse solitaire donc les interactions sont limitées, mais ça me suffit.

Et du coup, ça n’impacte pas ma façon de parler des livres, en tout cas je ne pense pas. Vous avez remarqué quelque chose, vous ?

Quel est le livre chroniqué sur ton blog qui t’a le plus marquée ou le livre que tu aimerais mettre en avant ?

Les raisins de la colère de John Steinbeck ! Ce n’est pas le livre qui m’a le plus marqué, mais c’est un de ceux-là, clairement. Je sais qu’il peut faire peur de par sa taille (sauf si on aime les gros livres) mais l’écriture est fluide, les réflexions apportées sont foisonnantes. Je n’ai jamais eu envie de prendre un autre livre pour le lire ni même penser à un autre livre de ma PAL, juste comme ça… J’étais à fond dans l’histoire ! J’espère que vous lui donnerez une chance et que ce sera votre cas à vous aussi.

Pourquoi est-ce que tu ne cherches pas à avoir des services presse ?

Je ne dis pas que j’en ai jamais eu. J’ai bien eu Crevel Cénotaphe de Marc Verlynde et Les Enchaînés de Franck Chanloup. Bon, ok, ce sont respectivement les blogueurs de La Viduité et Franck’s books, et comme je les aime beaucoup, il y a du favoritisme dans cette histoire. Il y a aussi une blogueuse qui a travaillé un temps aux éditions Libre qui m’a envoyé en SP Comment la non-violence protège l’Etat de Peter Gelderloos et une autre qui m’a envoyé Cause animale, luttes sociales. Vous voyez que j’ai des SPs, parfois !

… Bon, ok, je me fous un peu de la gueule du monde avec ce début de réponse. Il est vrai que généralement, je fais en sorte de ne pas en recevoir. C’est pour échapper à une forme de pression et avoir la liberté de parler de ce que je veux. Et puis quand les maisons d’édition disent qu’elles acceptent les critiques négatives, je ricane un peu. Dans le fond, je sais très bien qu’iels espèrent secrètement une chronique positive. J’ai horreur de ça : ce n’est pas elleux qui vont te foutre la pression, tes scrupules sont là pour ça ! Et même si tu oses parler du SP de façon négative, il y a moins de possibilités d’être aussi franc.he qu’on le voudrait, et la franchise, ne l’oublions pas, c’est ma spécialité. Je ne vais pas tirer un trait dessus pour des bouquins gratos. Il y a aussi le temps imparti : c’est pareil que pour le reste, qu’iels t’indiquent une date ou pas ne change rien. C’est toi qui va monter les blancs d’œuf en neige ! (magnifique métaphore, admettez-le) Cette façon de compter sur nos cerveaux pour qu’on se prenne la tête et se dédouaner de la responsabilité en disant « Ah bah j’ai rien dit », c’est mesquin, que ce soit conscient de leur part ou non (plutôt inconscient je dirais, mais bon, je suis au courant de l’aspect psychologique en tant que grande anxieuse). Et puis j’ai pas le temps et l’énergie pour ces conneries non plus. Il y en a qui se débrouillent bien avec ça mais ce ne sera pas mon cas.

Quel est ton réseau social préféré et pourquoi ?

Difficile de répondre à cette question. Je dirais que je n’en ai pas. Je ne fais pas les mêmes choses sur Twitter et Instagram (non, je n’ai pas Facebook pour le blog, ni aucun autre). Il y a plus de chances que je parle de livres sur Instagram mais je trouve que la discussion se fait plus facilement sur Twitter, que ce soit à propos des livres ou de sujets plus politiques. En fait, ça dépend de mon humeur. Twitter est un réseau social qui peut être vraiment pesant malgré ses qualités, donc pour me reposer un peu, je vais parfois plus sur Instagram. Certaines personnes diront que ça peut être tendu sur ce réseau social aussi et je suis d’accord. Mais je trouve qu’il est plus facile de compartimenter et cloisonner les choses dessus, donc je suis parfois plus en paix. Et puis je n’y lis pas souvent les commentaires (regardez-moi péter un plomb intérieurement sur Twitter parce que je les lis là-bas). Perso, les deux me conviennent.

[par rapport à Instagram] Quel contenu tu réserves à l’un ou à l’autre, pourquoi, est-ce que tu as l’impression que le blogging s’essouffle face aux réseaux sociaux, etc.

Oui, très clairement, le format s’essouffle face aux réseaux sociaux, sûrement en raison de leur praticité (les chroniques, bien que plus courtes, sont toutes réunies à un endroit qu’on va souvent visiter) et du visuel. On ne va pas se mentir, quand ça semble beau pour les yeux, c’est plus attirant (je suis sûre que certain.e.s ne lisent pas les textes qui accompagnent les photos sur Instagram). Donc l’audience dessus y est bien plus forte (on n’abordera pas le sujet de l’algorithme bien qu’il y aurait beaucoup à dire), je comprend qu’on puisse privilégier ce média. Mais malgré mon nombre de vues en baisse, je continue le blogging ! On est quand même plus libre d’y écrire ce qu’on veut, aussi long qu’on veut.

La différence entre Instagram et ici ? Très clairement, je ne parle pas de toutes mes lectures sur ce réseau social (ni même sur Twitter), donc si vous voulez un topo actualisé et complet, c’est sur mon blog que ça se passe. Et concernant les posts sur Instagram, c’est majoritairement quand j’ai une idée de photo, c’est-à-dire pas souvent. Bonjour la visibilité, j’imagine… (je n’ai pas les stats dessus) Et même quand j’ai une idée de photo, faut que j’ai envie de parler du livre… Pas facile à concilier, tout ça.


Qu’est-ce qui te donne envie de lire un livre, de choisir celui-là plutôt qu’un autre ?

S’il s’agit de choisir un livre dans ma PAL, c’est tellement aléatoire et je change d’avis tellement souvent que je vais éviter de donner une réponse qui sera forcément fausse et nulle. S’il s’agit d’acheter un livre, ce que je vois sur les réseaux sociaux peut pas mal m’influencer, tant que ça reste dans mes thèmes de prédilection concernant les essais (féminisme, oppressions, écologie, problèmes sociaux) et j’avoue me renseigner un peu sur les ouvrages en question. Pareil pour les romans sans l’aspect thématique abordé précédemment pour les essais. Les BDs, j’y connais rien, je me fie aussi à vos avis. Les mangas, je me fie plus à moi-même, aha, et aussi à mon compte bancaire… Oui, les choses qui fâchent. Mais bon, malgré tout, il y a aussi une dose de hasard sur le choix final. Et encore, je ne vous ai pas parlé de mes craquages en librairie.

Dans un roman, qu’est-ce qui compte le plus pour toi: style, thèmes, intrigue, personnages, autre ?

Je fais partie de ces gens chiants qui chipotent sur tout. Je sais que certaines personnes favorisent l’écriture, ou alors le scénario, les personnages, etc. Ce n’est pas mon cas : il faut que je considère qu’il y a un équilibre. Même si, par exemple, les personnages principaux sont bofs, voire insupportables, le scénario peut compenser. C’est le cas de La Chute d’Albert Camus : Jean-Baptiste Clamence, le personnage principal, est imbuvable, mais ce sont les réflexions tout autour qui font qu’on peut dépasser ça. Si un scénario et ses personnages sont super cools mais que l’écriture est moyenne, croyez-moi que ça va jouer aussi dans mon appréciation. Bon, désolée si la réponse est finalement un peu décevante.

J’ai cru comprendre que tu aimais particulièrement les lectures traitant de thèmes forts, je me demandais si (en fiction en particulier), tu pouvais apprécier un ouvrage idéologiquement à l’opposé de ta vision des choses ?

De moins en moins. Je vois plus les défauts qu’avant en plus, je suis plus critique (même sur des ouvrages censés partager mon point de vue). Je m’agace donc très facilement quand j’estime que les propos tenus sont faux ou largement à nuancer. Mais tout dépend de l’époque à laquelle ça a été publié et j’avoue être plus indulgente pour la fiction. Selon le moment où le livre a été rédigé, je vais passer outre. Ceci dit, si je considère que c’est trop proche de nous, je vais râler ! (Alexis Zorba, crotte, on n’a pas à se taper un truc aussi misogyne parce qu’il date de la fin des années 40)

Est-ce que tu prends des notes en cours de lecture, pour les essais par exemple?

Il faudrait, surtout avec ce que je lis, mais je ne le fais pas. J’ai une concentration de merde, ça me couperait trop dans ma lecture de prendre des notes. J’avancerais comme une tortue dans ma lecture parce que je mets trois plombes à me concentrer à nouveau… pour ensuite me couper à nouveau ? Aha, c’est hors de question. Je préfère prendre le risque d’oublier des éléments. J’appose parfois des post-it mais je le fais uniquement avec les essais, et même là, les élus sont rares (c’est quand même bien pratique pour les citations).

Le livre que tu ne reliras jamais, même perdue sur une île déserte avec seulement lui ?

Aha, j’adore cette question. Il y a quelques livres que je n’aimerais pas relire, même sur une île déserte (y observer la faune et la flore serait toujours plus intéressant à faire). Mais bon, faut faire un choix ! Et le voici : Absolument dé-bor-dée ! de Zoé Shepard. Excusez-moi mais les râleries d’une femme égocentrée à propos du métier de fonctionnaire sur une île déserte, je ne vois pas l’intérêt. (j’aurais pu choisir Cinquante nuances de Grey mais c’était trop facile)


Les articles précédents pour :


N’hésitez pas à en poser d’autres en commentaire !

24 réflexions sur “Les 5 ans du blog : incroyable ! + FAQ

  1. Encore félicitations pour tes 5 ans et merci de t’être prêtée au jeu des questions/réponses 🙂
    J’ai trouvé ça super intéressant d’en apprendre plus sur toi, ton rapport à la lecture, au blog, aux réseaux sociaux…
    L’une de tes réponses m’a rappelée qu’il fallait absolument que je lise Les raisins de la colère..
    Quant à l’essoufflement des blogs par rapport à Instagram et compagnie, je t’avoue que je le regrette vraiment. Parce que pour moi, c’est le seul support qui permet d’avoir des avis étayés et nuancés.
    Pour les SP, j’ai diminué le rythmé pour cette question des délais que tu soulignes, mais j’ai eu la chance de tomber sur des maisons d’édition qui acceptent sans sourciller les avis négatifs, à partir du moment où ils sont argumentés…
    Ne me reste plus qu’à te souhaiter de belles lectures et de beaux échanges 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Merci, et de rien ! Pour l’essoufflement des blogs face aux réseaux sociaux, je partage ton avis. Certaines personnes se débrouillent pas trop mal mais je reste souvent sur ma faim… Les blogs, c’est mieux.
      Si t’arrives à gérer les SP comme ça, c’est bien. Je sais que je me fous trop la pression pour ça…

      Aimé par 1 personne

  2. Bon anniversaire (le mien atteindra 3 ans dans quelques semaines).
    J’apprécie les Services Presse mais je me suis mise des limites, pour éviter la pression d’abord et ensuite pour laisser la place à mes propres envies de lecture. Et puis c’est vrai que j’essaie de les choisir avec soin, parce que descendre un livre reçu gratuitement, je ne trouve pas ça cool.
    Bonne continuation et à bientôt pour l’anniversaire des 6 ans.
    Catherine

    Aimé par 1 personne

  3. Bientôt les 5 ans de mon blog aussi, c’est marrant qu’on ait commencé presque en même temps tiens !
    J’aime beaucoup te suivre, parce que tu lis des choses parfois bien différentes de moi et que ça me permet de découvrir. J’y repensais justement hier : j’admire la façon dont tu réussis à lire tant d’essais. J’aimerais beaucoup m’y mettre.
    Pour ton rythme, franchement, ça m’importe peu.
    Pour L’Étranger, je dirais que je trouve aussi très difficile de parler des livres que je préfère. Forcément, j’ai envie de leur consacrer une chronique, mais en même temps, je peine à trouver quoi dire alors que je les adore. Au moins je vois que je ne suis pas seule sur ce coup !
    Et puis j’apprécie de pouvoir échanger avec toi sur les différents réseaux aussi.
    Bon bloganniversaire ! (juste après le tien en plus !)

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup ! C’est vrai que je connais ton blog depuis quasi le début.
      Oh, merci ! (pour les essais, ce n’est pas venu d’un coup, tu sais) Et pour le rythme… Tant mieux, il ne me reste plus qu’à voir ça avec ma frustration.
      Oui, c’est pas évident, on aimerait être à la hauteur de nos livres préférés, mais bon… Limite, vaudrait mieux les chroniquer sur l’instant (je pense à « Martin Eden » ou « Les raisins de la colère » dans mon cas).
      Pareillement, je trouve nos échanges très spontanées, un mélange de sérieux et de « superficialité », c’est cool.
      C’est quand ton bloganniversaire ?

      Aimé par 1 personne

  4. Depuis que j’ai lu Des souris et des hommes cet été, Les raisins de la colère sont clairement dans ma PAL. Pour l’instant j’ai des lectures trop hachées pour un roman pareil, mais je suis quasiment certaine que je vais adorer. J’attends le bon moment, celui où je pourrai lire des heures et rester plongée dans le récit.
    Très chouette en tout cas, ces questions réponses. Certaines questions étaient particulièrement bien trouvées et tes réponses fort intéressantes.
    Même si les blogs sont parfois (souvent ?) désertés au profit des réseaux sociaux, je suis bien contente que des gens continuent à bloguer. Je préfère ce format et leurs chroniques plus approfondies. (Et puis je ne suis pas vraiment sur les réseaux sociaux donc forcément…)
    Félicitations pour tes cinq ans et au plaisir de te lire, que ce soit demain ou dans deux mois !

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup ! (dans deux mois, j’espère pas quand même TT)
      « Des souris et des hommes » sera immanquablement le prochain que je lirai de cet auteur. On finira par se rejoindre, héhé ! (je comprends que tu veuilles choisir un meilleur moment, je fais pareil)
      Oui, je trouve aussi pour les réseaux sociaux. Sur Instagram, il y a une limite de caractères pour un post, j’ai horreur de ça. Puis, comme tu dis, les chroniques sont plus approfondies sur un blog…

      Aimé par 1 personne

  5. Félicitations pour les cinq ans !!! Je t’envie, de mon côté je suis un peu nostalgique de cette époque où j’avais beaucoup de temps à investir dans le blog et aujourd’hui j’ai beaucoup de mal à me motiver à faire des chroniques détaillées.. Au moins je continue de le maintenir à petit feu avec les bilans mensuels, en espérant que ça reprenne un jour ^^ Merci pour tes réponses, c’était très intéressant comme toujours !

    Aimé par 1 personne

  6. Bon anniversaire, et merci pour tes réponses!
    J’ai décidé d’arrêter les SP pour exactement les raisons que tu mentionnes. Sans compter que bon, déjà que je n’ai pas le temps de lire le quart de ce que j’aimerais lire, si en plus je dois ajouter des SP, ça va devenir chaud…
    Et alors je suis épatée que tu arrives à écrire des chroniques aussi complètes sans prendre de notes! Alors que moi je ne me souviens pas de la moitié des trucs auxquels j’ai pensé même en lisant un roman, si je ne note pas (et même là…). Je dois vraiment avoir une cervelle de poisson rouge!
    Je partage ton constat pour le transfert de l’audience et des réactions des blogs aux réseaux sociaux. Mais je continue à préférer le blog, à la fois comme support d’écriture et de lecture si je veux vraiment connaître un avis détaillé (oui je fais partie de ces gens qui ne regardent que les photos sur Insta et ne lisent que rarement le texte…).
    Bonne continuation, et longue vie à ton blog!

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup ! C’est vrai que notre PAL sans SP est déjà un très bon argument…
      Parfois, ça m’arrive quand même de parcourir le livre avant de chroniquer pour être sûre. Sinon, on doit être deux à avoir une passoire à la place du cerveau car je ne me souviens clairement pas de toutes mes lectures ! Ca me fait culpabiliser parfois…
      Ah ben bravo, tu lis pas ce que je marque sur Insta ! T’es la preuve qu’il vaut mieux écrire sur un blog, aha.
      Et encore merci !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s