Je me pose des questions sur mes articles de livres féministes

Hey ! Un petit article car je me pose des questions depuis un moment sur mes chroniques de livres féministes et je vais demander votre contribution plus tard dans l’article. Tout d’abord, je vais exprimer mes doutes.

Je ne sais plus vraiment quelle est la ligne de cette série d’articles, dans le sens où ce n’est pas forcément que des conseils. Par exemple, pour Clit Révolution : Manuel d’activisme féministe (Sarah Constantin et Elvire Duvelle-Charles), je critique clairement l’hypocrisie et l’indulgence des autrices, surtout par rapport à leurs (pas si anciennes ?) fréquentations islamophobes et transphobes, et pourtant, j’en ai bien rédigé une chronique (même si j’y ai exprimé mes doutes). Le mythe de la virilité (Olivia Gazalé), je ne le conseille pas forcément non plus : en lisant la chronique, je pense que vous avez compris que l’autrice nous la faisait un peu à l’envers quand elle saute rapidement à la conclusion qui l’arrange alors que la réalité est beaucoup plus compliquée que ça. J’ai aussi souligné sa transphobie (vous pouvez aussi rajouter son islamophobie et sa putophobie à la liste, dont je ne parle pas, ça fait un peu trop tout ça). Bref, je ne les conseille pas.

Ce n’est pas tout. J’ai aussi des hésitations sur d’autres livres, même si j’ai d’abord parlé des deux plus problématiques à mes yeux. Concernant l’essai Filles + Sciences = une équation insoluble ? (Marianne Blanchard, Sophie Orange et Arnaud Pierrel), j’espère avoir permis une prise de recul dessus (que je n’avais pas lors de ma première lecture) mais je regrette d’en avoir parlé pour le Feminibooks, un évènement organisée par la Booktubeuse Opalyne qui permettait de conseiller un livre féministe… Pas le meilleur choix selon moi.

Prise de recul mais pas pour tout, je pense : j’ai beaucoup acclamé Sorcières (Mona Chollet) alors que les avis qu’on peut trouver dessus sont plus mitigés (à relire apparemment). N’hésitez pas à lire d’autres opinions ailleurs.

Et enfin, je ne sais pas si j’ai vraiment retranscrit Reclaim, recueil de textes écoféministes (Émilie Hache) dans toute son essence. Est-ce que je l’ai bien défendu, etc ? Pas sûre de défendre d’autres textes écoféministes si je confirme ce qu’on m’en raconte pour certains. Mais comptez sur moi pour lire Françoise d’Eaubonne un jour.

Voici le moment où je vous pose des questions : qu’est-ce que vous en pensez, vous ? Est-ce que ça ne doit comporter que des conseils, cette série ? Après, si je trouve ça mauvais ou sans intérêt, je ne vous en parle pas, bien évidemment. Mais comme on l’a vu, surtout au début, il n’y a pas que du positif. Est-ce que je dois me restreindre à ne rédiger que des chroniques le plus souvent que positives ?

Et la question la plus importante : est-ce que le positionnement de cette série d’articles sur les livres féministes vous paraît clair ? Est-ce que vous savez ce que vous allez y trouver ? (si vous trouvez cette question peu claire, ne vous inquiétez pas, je suis tellement paumée que je vous pardonnerais aisément)

Voilà, j’en ai fini avec mes interrogations (sûrement un des articles les plus courts que j’ai écrit sur ce blog).

6 réflexions sur “Je me pose des questions sur mes articles de livres féministes

  1. J’ai pas l’impression qu’il y ai un autre fil directeur que le féminisme dans cette rubrique, mais c’est cool, ça permet de voir une certaine diversité dans les féminismes.
    Le fait de parler de livres dont tu n’es pas tout à fait du même avis mais en pointant tes désaccords est plutôt bien aussi je trouve, d’autant que si on suit ce que tu fais on est probablement d’un avis pas trés éloigné et donc ca permet de voir des livres qui nous aurait peut être pas attirés.
    Bref, j’aime bien comme tu fais actuellement, pas sur que ca t’aide.

    Aimé par 1 personne

    • D’accord, merci ! Ben si, ton commentaire m’aide, car, avec d’autres retours que j’ai eu sur les réseaux sociaux, ça me permet d’assembler les morceaux et d’en faire quelque chose 😉
      En plus, quelqu’un a rejoint ton avis, tu vois. Je ne vais pas modifier ce que je fais alors, bien que j’espère avoir plus de diversité dans mes lectures car ça fait très « féminisme blanc », tout ça.

      J’aime

  2. Personnellement, je ne trouve pas choquant que tu parles des livres qui ne t’ont pas convaincue. Quel que soit le sujet finalement. Avoir des avis négatifs, mitigés, n’allant pas forcément dans le sens de la majorité, permet d’avoir une vision plus nuancée d’un texte. Je n’ai peut-être pas très bien compris ton dilemme…
    (Et j’espère que je vais aimer Sorcières car il est dans ma PAL quasiment depuis sa sortie et que je compte vraiment le lire cette année.)

    Aimé par 1 personne

  3. Je ne m’attends pas forcément à trouver seulement des livres que tu valides et conseilles sur ton blog, que ce soit sur le féminisme ou d’autres sujets. Au contraire, je trouve bien aussi d’apporter un point de vue plus critique. Je pense que pour quelqu’un qui cherche à se renseigner sur le livre avant de décider de le lire, c’est intéressant, ça permet de s’en faire une idée plus nuancée et éventuellement d’y renoncer s’ iel estime que ça n’en vaudra pas la peine.
    Donc pour moi le seul critère dont tu devrais tenir compte, c’est si tu as envie de parler de tel ou tel livre ou pas, que ce soit en positif ou en négatif!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s