Bilan lectures #39 – juin 2020

A l’heure où vous me lisez, je pète un plomb à cause de la chaleur. Et ce n’est que le début. Je pense que vous avez remarqué mon inactivité sur le blog et j’aimerais bien vous promettre que ça va changer cet été mais… La chaleur me fait dire que ça peut potentiellement être pareil que ce mois-ci. Après, je vous avoue aussi que l’angoisse a joué le plus grand rôle…

bilan-lectures-juin

Énormément du mal à me concentrer pour lire… Ça allait mieux le mois dernier mais j’ai à nouveau des difficultés. J’ai quand même quelques lectures à vous présenter.

fma-barakamon-juin-cover

Fullmetal Alchemist, Perfect edition, tome 3 (Hiromu Arakawa) – Barakamon, tomes 3 et 4 (Satsuki Yoshino)

Je vous présente ces mangas ensemble car je ne suis pas comme les experts, je ne sais pas ne pas spoiler sur des suites. Fullmetal Alchemist, ce manga est fidèle à l’esprit que j’avais vu dans l’animé Brotherhood. Très contente de lire de l’action avec des émotions comme la colère, la joie, la tristesse. Hâte d’avoir la suite (qui était sensé sortir en juillet ! Puis ça a changé, snif snif). Pareil pour Barakamon, sans la colère cette fois-ci : ce manga est une grosse boule de bonne humeur quand même. J’ai la musique de l’animé dans la tête tant qu’on sera dans les moments adaptés en animé. Je me demande comment ce sera par la suite…

Lire la suite

Bilan lectures #38 – mai 2020

Ca y est, on est déconfinés ! Ça vous angoisse ? Moi, oui, bien que je sois en zone verte. J’ai repris le cours de ma vie et égoïstement, ça fait du bien.

Le bilan de ce mois est plutôt pas mal il me semble, certaines lectures m’ont fait plaisir. Je vous laisse le constater !

bilan-lectures-mai

abolition-de-la-prison-coverL’abolition de la prison (Jacques Lesage de la Haye)

Personnellement, je fais partie des personnes qui n’y connaissaient rien sur le sujet, tout en ayant quelques doutes. En ayant marre de me ramasser des « Ta gueule, t’y connais rien » de la part des pro-prison (qui sont très nombreux) et voulant en avoir le cœur net, j’ai décidé de lire ce petit livre d’introduction sur le sujet. Cet essai écrit par un ex-tolard est très bien construit. Chaque chapitre est très bien structuré, les sujets s’enchaînent de manière fluide et cohérente (après, vous me direz qu’il en est pas à son premier livre). Il a su expliquer ce qu’était la prison, à quoi elle était supposée servir, ce qui ne va pas avec cette institution. Plein de choses : le taux de récidives dont la moyenne au premier emprisonnement est de 50%, le fait que les 3/4 des peines soient des délits, commis souvent par des personnes pauvres ou précaires, la destruction physique et psychologique des détenus, l’incohérence de la « punition » utilisée comme moyen de prévention (inefficace), le manque d’affection et de sexe qui peuvent amener justement à des désordres psychologiques. L’auteur aborde aussi deux chapitres sur les alternatives. J’avais deux questionnements en commençant ce livre. Le premier : qu’est-ce qu’on fait des criminels multirécidivistes ? Le deuxième : les violences envers les personnes habituellement opprimées (les femmes, les personnes racisées, les personnes transgenres, les personnes qui ne sont pas hétérosexuelles, etc) ne vont pas s’arrêter d’un coup, leurs assassinats non plus. On fait quoi de ces criminels ? Ai-je été convaincue par les réponses ? Moyennement, disons que cela reste théorique à mes yeux. Et de toute façon, ce livre, qui reste donc une introduction comme je l’ai dit, doit être complété par d’autres lectures. Il parle d’autres ouvrages dans le livre, je pense que vous avez l’embarras du choix. En tout cas, cette lecture était très intéressante et ça fait vraiment réfléchir sur notre société ! (si ce n’était pas déjà le cas…)

Lire la suite

L’atlas des femmes, de Joni Seager – les livres féministes #21

atlas-des-femmes-coverCe livre n’a l’air de rien mais il a été très intéressant à lire ! Ce n’est pas de la théorie à lire ou autre, plus des graphiques et des statistiques, donc cet article sera un peu plus court que les autres. Mais il vaut le coup que je vous en parle, avec quelques petites remarques.

L’atlas des femmes compilent des statistiques sous forme de graphiques ou de diverses illustrations. Mais ça ne vous ai pas balancé au hasard, tout est très bien structuré en catégories, que voici :

  • les femmes dans le monde (inégalités homme-femme, espérance de vie, droits des lesbiennes…)
  • maintenir les femmes à leur place (crimes « d’honneur », violences domestiques, féminicides, chantages à la dot…)
  • reproduction (contraception, mortalité maternelle, IVG…)
  • politiques du corps (sport, beauté, excision, traite sexuelle…)
  • santé (cancer du sein, VIH, toilettes…)
  • travail (inégalités de rémunération, chômage, travail des enfants, accès à l’eau…)
  • éducation et connectivité (niveaux d’étude, alphabétisme, Internet et réseaux sociaux…)
  • propriété et pouvoir (propriété foncière, extrême pauvreté, inégalités de richesse, comptes bancaires…)
  • pouvoir (droit de vote, femmes politiques, forces armées…)

Lire la suite

Éloge de l’abeille… et du ver de terre !

On pourrait croire avec le titre que c’est un article que je vais écrire sur l’abeille et le ver de terre, mais non, il s’agit bien d’une chronique ! Je vais vous parler de deux livres et je vais commencer par celui sur l’abeille, dernier sorti et donc, dernier lu.

photo-article-éloge-ver-de-terre-abeille

Cet essai a été écrit par Sylvie Corré et Christophe Gatineau. Ces deux auteurs sont d’une simplicité rafraîchissante et honnête. Cela va jouer un rôle dans mon appréciation de ces deux livres, et peut-être dans la vôtre aussi.

Éloge de l’abeille, si vous vous attendez à une glorification de cet insecte comme on peut parfois le voir dans certains milieux écolo, vous vous trompez. Il ne s’agit pas non plus de dire qu’on s’en fout des abeilles. Non : les auteurs démontent des idées reçues.

Tout d’abord, il a été important de rappeler que nous connaissons assez mal les insectes et que nous ne les aimons pas vraiment. En tant que phobique des insectes, je n’ai rien à redire là-dessus, c’est vrai. Même sans parler d’une peur paralysante, les gens ont un irrespect total pour ces animaux et les écrasent dès que ça les dérange, c’est-à-dire dès qu’ils remarquent leurs existences et qu’elles dérangent leur environnement immaculé.

Lire la suite

TAG – Si je m’écoutais…

Bonjour ! Me revoici avec un TAG avant ce déconfinement des mes deux. Ça permet de se détendre un peu… J’ai vu ce TAG sur le blog de Rivages incertains, et Muffins and Books l’a créé. Merci pour ce TAG qui m’a beaucoup inspiré.

tag-si-je-mécoutais-pic

petit-manuel-de-discussions-politiques-coverSi je m’écoutais… quel livre j’achèterais immédiatement ?

Petit manuel de discussions politiques (Gaëlle Jeanmart, Cédric Leterme et Thierry Müller) chez les éditions du Commun (regardez leur catalogue, c’est très intéressant). La prise de parole en public me fait peur et j’ai horreur des stratégies de pouvoir qui se mettent en place dans des groupes pour imposer son opinion, à celui ou celle qui gueulera le plus fort, merci mais non merci. Bref, je me sens un peu démunie face à ça. Je n’espère pas que ce livre réussira à me faire vaincre mes peurs (c’est aussi à moi de régler ça, et aux autres à apprendre à se taire et à respecter les autres). J’en attends surtout qu’il m’aide à analyser une bonne discussion, les outils à mettre en place pour un débat serein… surtout sur ce genre de sujets !

Lire la suite

Les chansons qui font du bien – hors-série tout en musique #1

Bonjour tout le monde ! Ça faisait longtemps que je n’avais pas parlé de musique ici. J’ai perdu l’envie, je vous avoue, sans compter que je n’écoute quasiment plus de nouveaux artistes depuis 4 ans. Ma dépression m’avait fait balancer la table par terre, si vous voyez ce que je veux dire. Gros ras le bol, quoi, je me foutais la pression, et on voit où ça a mené tout ça.

les-chansons-qui-font-du-bien-pic

Comme je l’ai dit, j’ai un rapport assez particulier à la musique : pour que je l’écoute régulièrement, il faut que ce soit un coup de coeur (ou quelque chose que j’aime beaucoup), sinon au revoir. Il y a probablement beaucoup de vos artistes favoris auxquels je dirais « meh ». Mais ce n’est pas accepté, il faut connaître le plus de choses possible. Et ça passe par ne pas écouter qu’en boucle ce qu’on aime. Là, ça bloque. Donc je ne me mets pas trop la pression pour cette série d’articles. On verra bien.

Mais à la base, ce hors-série n’a rien à voir avec ça ! Les chansons que je vais vous présenter ont toutes leur histoire, elles sont hyper bien tombées.

Lire la suite

Bilan lectures #37 – avril 2020

Le confinement a continué ce mois-ci et mon humeur a pas mal oscillé. Ma concentration était légèrement meilleure qu’au début du confinement, ce qui n’empêche pas la lectrice exigeante en moi de râler parce qu’elle trouve qu’elle a peu lu. Je râle surtout parce que je trouve ma capacité de lecture à chier au point que ça m’a parfois gâché ce moment.

bilan-lectures-avril

Ceci dit, j’ai eu de très bonnes lectures. Vous pouvez d’ores et déjà accueillir Simone Weil dans ma liste d’auteurs et autrices préféré.e.s.

second-manifeste-convivialiste-coverSecond manifeste convivialiste

J’ai eu très vite l’impression que je n’allais pas être convaincue par ce livre et je ne me suis pas trompée. Dès l’introduction, des choses m’ont titillé. Et puis bon, un livre qui dit à un moment « Gaïa se venge », excusez-moi de ne pas y apporter trop de crédit. La personnification de la Terre est fausse et contreproductive. Heureusement, ils n’ont dit ça qu’une fois… Bref, ça partait mal à mes yeux. De plus, je trouvais que l’essai péchait de par sa naïveté et son manque de connaissances : le capitalisme n’est pas un problème depuis qu’il est devenu rentier et spéculatif dans les années 80. C’est un problème depuis le début de son existence. Et puis vouloir revenir à un niveau d’existence comme celui des années 70… C’est très occidentalo-centré comme vision alors qu’il y a des contributions du monde entier dans cet ouvrage. Tout le monde n’en bénéficiait pas et ce niveau de vie se basait en grande partie sur l’oppression d’autres populations… Merci mais non merci. Pourtant, il y a de bonnes idées. Ils ont plutôt bien décrit les raisons de la crise climatique, ce qui part d’habitude dans tous les sens. Leur appel à la solidarité et la justice, leur rappel qu’il y a des « inclus » et des « exclus », ça m’a bien plu. J’ai apprécié d’autres analyses, comme apprendre à contrôler ses pulsions égoïstes et individualistes, le fait que l’éthique manque dans notre monde actuel, etc. Parfois, la lecture était vraiment intéressante. Et à d’autres moments, elle m’agaçait énormément.

Lire la suite

Le capitalisme patriarcal, de Silvia Federici – les livres féministes #20

capitalisme-patriarcal-coverJe pense qu’avec le titre, vous avez compris ? Je vais juste rajouter quelques mots : l’autrice nous montre comment le capitalisme a utilisé les logiques patriarcales pour son propre bénéfice et les a renforcées.

Combien coûterait de rémunérer le travail domestique et social ? Il n’y a pas de réponse chiffrée à cette question (le montant serait trop énorme) mais l’autrice nous en donne une idée dans son essai. Elle nous indique surtout pourquoi il n’est pas rémunéré. Et quels bénéfices cela sert. Ce n’est jamais vraiment dit explicitement dans une phrase « voilà pourquoi… » mais vu ce qui est raconté dans son livre, je pense qu’elle peut nous faire confiance pour en tirer les bonnes conclusions.

J’avoue avoir été surprise par l’accessibilité de ses propos qui se trouve être assez limité (je m’attendais à mieux). Disons que je ne conseillerais clairement pas ce livre pour commencer. Il y a des parties où vous vous sentirez perdues, même s’il y en a d’autres qui seront douloureusement limpides. Le livre n’est pas bien épais mais j’ai passé du temps sur les deux premières parties, avant que ça coule tout seul.

Lire la suite

Mon évolution sur le sujet de l’écologie

Voici un sujet à ne pas prendre à la légère. Vous êtes paumés comme je l’étais au début ? Vous avez peur de faire des erreurs ? J’en ai fait, et je vais vous partager mon « expérience ».

photo article évolution écologie

La prise de conscience

Comment est-ce que ça a commencé ? Comme ça arrive très souvent : quand je ne m’y attendais pas. J’avais deux livres depuis un moment dans ma PAL sur la décroissance, ça traînait et puis un jour… je me suis décidée. Quelle claque je me suis prise !

J’étais dans un moment de ma vie très compliqué et je ne savais pas où donner de la tête sur ce sujet qui me plongeait encore plus dans le désespoir que je ne l’étais déjà. Heureusement pour moi, un livre de Cyril Dion, Petit manuel de résistance contemporaine, est sorti un mois après mes lectures sur la décroissance. Ça m’a bien aidé à mieux cerner les problèmes, ainsi que les solutions qu’on pouvait utiliser. Non, pas besoin de se flageller ! Mais de prendre ses responsabilités.

Lire la suite

Je vous présente 5 textes de Simone Weil !

(la philosophe, pas celle qui a défendu la loi sur l’IVG)

Si vous êtes sur le blog depuis assez longtemps, vous savez mon engouement pour le livre La Condition ouvrière de cette autrice. Depuis, je me suis dit que je voulais lire plus de choses d’elle.

photo-article-simone-weil

J’ai commencé petit avec 5 textes (les livres ne dépassent pas 80 pages chacun, à l’exception d’un qui en fait une petite centaine) sur des thématiques différentes, que ce soit la liberté, le travail, la politique, le colonialisme ou un thème plus philosophique que les autres et que vous découvrirez après.

Je tiens à tous vous les présenter si jamais ça vous intéresse de découvrir Simone Weil sans passer par un plus gros livre. Allez, c’est parti !

Lire la suite