Des livres sur le féminisme pour les novices – les livres féministes #2

Je me suis rendue compte que, certes, je possédais des livres sur le féminisme mais qu’ils n’étaient pas forcément accessibles au premier venu et que ma découverte s’était en grosse partie fait sur Internet. Mais j’ai découvert il n’y a pas longtemps deux bouquins qui sont à mon sens une porte d’entrée, quoique sous un format différent.

1. La BD : Le féminisme de la collection La petite bédéthèque des savoirs, de Anne-Charlotte Husson et Thomas Mathieu

le-feminisme-bedetheque-coverJe ne m’attendais pas à ce qu’une simple BD en contienne autant et explique aussi clairement et sérieusement le féminisme, ou plutôt, l’histoire du féminisme. Si vous ne les connaissez pas déjà, Anne-Charlotte Husson est une doctorante en sciences du langage mais est plutôt connue sur le web pour tenir le blog Genre !, une mine d’informations sur le féminisme et sur le genre. Quant à Thomas Mathieu, il s’est fait connaître grâce à son blog Projet Crocodiles, où il dessine les histoires de harcèlement dont des femmes lui envoient des témoignages avec la particularité de dessiner tous les hommes comme étant… des crocodiles.

C’est donc la collaboration de ces deux géniales personnes (on sent déjà l’objectivité de cet article) qui a amené à la création de cette bd très pédagogique. On y suit différents sujets à travers six slogans célèbres de la lutte féministe (par exemple « Le privé est politique » ou encore « On ne naît pas femme, on le devient ») et on en apprend autant sur l’histoire du féminisme que sur les différents mouvements actuels et leurs revendications.

Lire la suite

Publicités

Bienvenue !

Je refais la présentation du blog car c’était vraiment pourri, on sent que je l’avais fait à la va-vite parce qu’il me tardait surtout de publier une chronique.

Donc, en quelques mots : Ada (ce n’est pas mon vrai prénom, j’en expliquerai l’origine plus tard), 27 ans, actuellement en formation professionnelle.

Je n’ai pas lu pendant de nombreuses années, ce qui est à la fois une honte et un manque, alors je me reprends en main. J’aime bien parler de mes lectures, et je n’ai pas toujours des avis qui suivent la tendance, mais je ne le fais pas exprès si je n’aime pas votre livre préféré, je vous assure ! Paradoxalement, je peux aussi beaucoup aimer des auteurs dits « populaires ». (bon, n’exagérons rien, ça dépend lesquels, je l’admets) Je lis beaucoup de contemporains, des classiques (il faut bien que je rattrape une partie de mon inculture dans le domaine) et j’ai beaucoup, beaucoup de mal avec la romance. (notamment contemporaine)

Mon auteur préféré, c’est Albert Camus. (je n’ai même pas encore tout lu de lui) Vous allez sûrement le voir en long, en large et en travers lors de mes TAG, alors je n’en dis pas plus.

ada_bezariusPourquoi avoir choisi ce prénom, Ada ? Tout d’abord, je tenais un minimum à mon anonymat, sans compter que mon prénom est aussi celui de nombreuses blogueuses à travers le monde des blogs littéraires, donc quel intérêt si on n’arrête pas de me confondre avec elles ? Si j’ai choisi celui-là en particulier, c’est parce qu’il est le prénom d’un de mes personnages préférés dans Pandora Hearts (vous ai-je déjà dit que je lisais beaucoup de mangas durant une période ?) qui est très clairement sous-estimé, il s’agit d’Ada Bezarius. (oui oui, la version officielle, c’est Vessalius, mais entendons-nous bien, c’est laid) C’est la petite sœur du protagoniste principal, qui m’a complètement charmée par sa maladresse et son amour des chats (on est pareilles, je crois), mais aussi par sa gentillesse à toute épreuve. Bref, je l’aime beaucoup, et je sors les griffes dès que quelqu’un dit que c’est une potiche sans intérêt.

Je ne vois pas trop quoi dire de plus, à part que je n’ai fait strictement aucune étude littéraire (même pas au lycée, non non) et que ça se sent dans mes chroniques qui sont (pas pour toutes, certes) un bordel sans nom.

J’espère quand même que ce blog vous plaira et que vous passerez une bonne visite 🙂