Ecoutez nos défaites, de Laurent Gaudé

ecoutez-nos-defaites-coverQuatrième de couverture

Un agent des services de renseignements français gagné par une grande lassitude est chargé de retrouver à Beyrouth un ancien membre des commandos d’élite américains soupçonné de divers trafics. Il croise le chemin d’une archéologue irakienne qui tente de sauver les trésors des musées des villes bombardées. Les lointaines épopées de héros du passé scandent leurs parcours – le général Grant écrasant les Confédérés, Hannibal marchant sur Rome, Hailé Sélassié se dressant contre l’envahisseur fasciste… Un roman inquiet et mélancolique qui constate l’inanité de toute conquête et proclame que seules l’humanité et la beauté valent la peine qu’on meure pour elles.

Critique

Il faut savoir que j’apprécie beaucoup Laurent Gaudé. Il n’est pas trop hasardeux de dire qu’il fait partie de mes auteurs contemporains préférés : j’ai commencé par lire La Porte des Enfers, suivi d’Ouragan et de son prix Goncourt, Le Soleil des Scorta, avant d’enchaîner avec d’autres œuvres. J’en attends à la fois beaucoup et pas tant que ça de sa part non plus car je sais que je ne serai pas déçue la plupart du temps quoi que j’espère. Cette fois-ci, on se retrouve avec son dernier roman en date, mais aussi celui qui m’aura causé le plus de « problèmes ».

Lire la suite

Publicités