Bilan lectures #11 (septembre-octobre 2017)

Mon bilan de ces deux mois est assez pathétique, car ce que j’ai lu, ça aurait pu être fait en un mois en temps normal. Mais en plus d’avoir des cours à suivre et de rentrer fatiguée le soir, je ne suis juste pas bien psychologiquement, alors j’ai beaucoup de mal à tenir un rythme, vous m’en voyez navrée. La lecture, m’occuper de mon blog me font un bien fou, mais j’ai moins de temps, moins le moral, pour m’occuper de tout ça comme il le faudrait.

Bref, je voulais juste expliquer pourquoi mon rythme est aussi lent en ce moment. Voici mon bilan, et j’ai fait de très belles découvertes, ça compense pas mal !

Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe (Chimamanda Ngozi Adichie) Lire la chronique

La Servante écarlate (Margaret Atwood) Lire la chronique

Oe_faste-morts_A17962.inddLe Faste des morts (Kenzaburô Ôe)

Ce livre a été la confirmation que cet auteur est définitivement un coup de cœur à mes yeux. C’est intelligent, brillant, et surtout, avec la façon qu’il a d’être cru, on pourrait croire que c’est lourd, mais pas du tout ! C’est d’une finesse et d’une limpidité impressionnantes. Là encore, je me suis retrouvée à la fin de cette lecture sans savoir quoi dire, bien que je me sois retrouvée moins désemparée qu’avec Le jeu du siècle. Mais je n’en suis pas venue directement au contexte : au sein de ce volume, nous avons droit à trois nouvelles, Le Faste des morts, Le ramier et Seventeen. (vous avez peut-être entendu parler de cette dernière, d’ailleurs) Et… je n’en dirai pas plus car j’ai fait cette lecture à l’occasion du #BookChallengeNobel et j’aurais bien l’occasion d’en reparler. (et je pense ne pas avoir été la seule à être bluffée par cet auteur 😛 )

Girls will be girls (Emer O’Toole) Lire la chronique

i-am-not-your-negro-coverI am not your negro (James Baldwin et Raoul Peck)

Ce livre est en fait tout droit tiré du documentaire diffusé cette année, d’abord sur Arte puis en salles de cinéma. Je vous avais déjà parlé de James Baldwin, que j’avais découvert dans ce livre d’entretiens et qui m’avait impressionné par sa lucidité et sa franchise. Je peux rajouter, après avoir lu ce livre et surtout, regardé le documentaire, que cet homme était d’une très grande gentillesse. Ça ne devait pas être simple de l’être à l’époque où le militantisme noir rencontrait une opposition aussi violente et forte, bien qu’on réalise que ce qu’ils dénonçaient à l’époque est toujours valable aujourd’hui, notamment la passivité de celles et ceux qui proclament n’avoir rien contre les Noirs, mais qui, dans le fond, s’en fichent… Ce qui m’a bouleversé dans ce documentaire, c’est de voir à quel point James Baldwin était aussi triste tout en parlant avec clarté et honnêteté. Je veux dire, il avait les larmes aux yeux quand il parlait. Je ne sais pas si je vois des choses qui n’existent pas, mais ça m’a vraiment marquée. D’ailleurs, j’ai pété un plomb devant mon écran : « MAIS VOUS VOYEZ PAS QU’IL PLEURE, ENFIN ?!? ». Bref, le voir ainsi tout en sachant que ça n’a finalement eu que peu d’effet, ça me met en colère.

Neige (Orhan Pamuk) Lire la chronique #BookChallengeNobel

cent-ans-de-solitude-coverCent ans de solitude (Gabriel Garcia Marquez) #BookChallengeNobel

Ce fut long, ce fut dense, mais ce fut surtout une magnifique histoire ! On suit une saga familiale, celle des Buendia dans le village de Macondo. Chaque génération reflète la société à son époque, l’auteur y dénonce bon nombre de choses au niveau politique, au niveau de la guerre, au niveau du capitalisme naissant et florissant, au niveau sociétal… Mais ce qui nous frappe aussi, c’est la solitude des personnages, tous à leur manière. Il y a tellement de choses dans ce siècle où les Buendia se seront succédé les uns après les autres, tellement de choses à dire : le rapport à l’argent, à l’amour… J’ai adoré certains passages, et croyez-moi que le terme de « réalisme magique », pour cette œuvre du moins, n’est clairement pas usurpé. C’est beau, alors que c’est aussi poignant à de nombreuses reprises, j’ai passé un bon moment à le lire, malgré une ou deux longueurs. Oui, car l’auteur est aussi capable d’humour, j’ai plusieurs fois souri à certains passages. Ah, et petit avertissement : pensez à créer un arbre généalogique… Au début du livre, ça va, mais durant la deuxième partie, j’ai été assez confuse. (et ne regardez pas sur Internet, vous allez vous faire spoiler, faîtes-le vous-même) Ils portent tous les noms de leurs parents ou grand-parents, comme un cycle qui se répète. Quand on analyse ça de plus près, je peux vous dire qu’on ne rit plus…

Je vous renvoie vers cette chronique de Bibliblogueuse qui l’a lu il y a peu de temps aussi.

Manuel de résistance féministe (Marie-Eve Surprenant)

Celui-là, j’en parlerai pour le FeminiBooks auquel je participe. Rendez-vous le 9 novembre 😉


Bref, un bilan de sept livres. (Chère Ijeawele avait été lu en août) Je suis en vacances cette semaine et je dois vous avouer que je vais me goinfrer de livres comme jamais. (ça a déjà commencé)

Je vais aussi en profiter pour préparer des articles (hors chroniques) pour le mois de novembre car celui d’octobre aura été pauvre en publications. Même si je vous ai prévenu que le blog était en semi-hiatus, ça m’embête un peu. Et puis je dois un TAG à quelqu’un. (elle se reconnaîtra 😛 ) Je suis toujours motivée pour le #BookChallengeNobel, ne vous inquiétez pas. (cinq livres lus sur les dix pour le moment)

J’ai aussi publié un article le mois dernier sur un duo électronique allemand, et ça me tenait à cœur d’en parler, ce sont mes petits chouchous. (je vais aussi à la Foire du livre de Brive si ça vous intéresse)

A bientôt pour de nouveaux articles !

Publicités

35 réflexions sur “Bilan lectures #11 (septembre-octobre 2017)

  1. Je suis d’accord avec Femmesdelettres, ce sont des lectures exigeantes qui ne se lisent pas en deux minutes ! Je vois que nous avons eu la même perception de « Cent ans de solitude » (merci pour le lien;) ) et tu me tentes bien avec « Le faste de morts » que je ne connais pas ; j’ai découvert cet auteur très récemment avec son roman « Une affaire personnelle » que j’ai beaucoup apprécié et que j’ai trouvé aussi très cru et très lucide.
    J’espère que ton moral va remonter, la lecture peut aider à cela, heureusement ! Courage !

    Aimé par 1 personne

    • Merci aussi à toi de me rassurer 🙂
      Aha, oui, en plus j’avais vu un article de France Culture sur les 10 livres qu’on n’a pas terminé, et il était dans la liste, aha, j’ai eu peur pendant un moment.
      Kenzaburô Oê est un auteur spécial, mais tout comme toi, je l’aime quand même beaucoup ! Je pense que selon les personnes, ça passe ou ça casse
      Merci encore, et tu as raison, la lecture m’aide beaucoup 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Qu’importe le nombre de livres que tu lis, le plus important c’est ta santé, aussi bien physique que psychique. Si la lecture ne te permet pas de t’aider, ne te force pas, essaie vraiment d’attraper toutes les petites choses qui te font du bien, qui t’apaisent, qui pourquoi pas te protègent dans un cocon le temps que tu te ressources. Le moral est bien souvent traitre, donc ne te négliges pas. Si tu as besoin, si tu veux extérioriser, juste parler, qu’importe, je suis là si tu as envie. Et tu ne seras jamais un fardeau de te confier ou de te reposer sur quelqu’un. c:

    En tout cas je trouve ton bilan lecture tout à fait honorable hé ! Surtout avoir réussis à lire Cent ans de solitude, c’est pas la lecture qui te prend trois jours, donc moi je dis que t’as assuré ! Et j’oublie pas, je vais essayer de caser du temps pour lire ton article sur Neige !

    Deudonc, je vois pas de qui tu parles pour le tag. :p

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ton message trop mignon !

      La lecture m’aide, mais ça dépend vraiment quand en fait… Je n’arrive juste à rien faire parfois. Merci beaucoup en tout cas, ça me fait très plaisir. :3

      J’ai mis deux semaines et demi à lire Cent ans de solitude si tu veux tout savoir. xD Merci, je fais de mon mieux. 🙂 Et lis mon article quand tu pourras, rien ne presse ! (lis-le jamais si tu veux xD)

      Ah bon, vraiment ? 😛

      Aimé par 1 personne

      • Mais c’est normal, ça me semble être le minimum d’être présente !

        Je vois oui, cet état est vraiment agaçant. Mais essaies absolument de ne pas te t’en vouloir pour ça, parce que malheureusement ça créé tout un cercle vicieux où on a l’impression de perdre son temps, de pas être fichue de faire quoi que ce soit, etc, bref, on culpabilises. Sauf que forcément ça aggrave ton état alors que tu n’y es strictement pour rien, essaies autant que possible de voir ces moment comme un moyen de te « retrouver », de méditer ou n’importe quoi dans ce genre. C’est des conseils peut-être un peu futile, qui sont toujours dur à appliquer dans ces moments là en plus haha.

        Ca va je trouve ça raisonnable franchement ! Avec tout ce que tu as à faire, tu as eu un bon rythme pour le lire ! Mais j’y tiens à la lecture de cet article, surtout que je suis presque fantôme pour ton blog donc ça m’agace…

        Franchement c’est un mystère ! 😉

        Aimé par 1 personne

      • Oui, je vais essayer… Le plus agaçant, c’est de culpabiliser et que les autres te font culpabiliser à coups de « Mais pourquoi tu regardes plus de séries ? Et t’as pas vu ce film ? Mais qu’est-ce que tu fous, en fait ? » (véridique) et selon le taux de tact de la personne en face, ça ne change pas vraiment sur le fond malgré tout… C’est très usant de se dire qu’on est en retard culturellement parlant. (et donc, socialement)

        Je dois avouer que cette lecture m’a accaparée… Oh bah t’en fais pas, t’auras pas grand-chose à rattraper xD

        Aimé par 1 personne

      • Si tu as ce genre de personne dans ton entourage, elles ne te sont pas du tout bonnes… Enfin pourquoi elles te jugent ? Dans tous les cas tu as le droit de mener ta vie comme tu le souhaites et tu as bien des raisons pour avoir un mode de vie qui a changé… Mais tu ne seras pas en retard culturellement et socialement, t’as culture en attendant se forge sur d’autres points, par exemple avec tes cours.

        Aimé par 1 personne

      • J’ai toujours connu ça en fait, que les gens me reprochent de ne pas être comme il faut, mais ça me détruit, donc je m’isole pas mal en plus… Heureusement, j’ai connu des personnes biens à la fac ❤
        Ma culture ne se forge pas des masses durant mes cours, c'est juste pour faire secrétaire médicale xD. (par contre, j'admets que j'apprendrai des trucs une fois sur le marché du travail) Mais tu as raison, je développe ma culture littéraire, que j'avais largement délaissée ces dernières années !

        Aimé par 1 personne

      • Oui, heureusement que tu as connus des personnes biens ! Si tu es toujours en contact avec elles, rapprochent toi plus de ces personnes, et peu à peu réduit les autres jusqu’à les retirer totalement de ta vie, il est jamais trop tard pour se reconstruire ! En tout cas je te comprends, je m’isole de plus en plus aussi, pour des raisons similaires, mais parfois c’est pesant cet isolement..

        Hééé ça se forge doucement mais sûrement ! Tu fais pas rien non plus haha ! Tu vois, ta culture grandis et va encore continuer à le faire. 😉

        Aimé par 1 personne

      • Je commence déjà… alors que j’ai horreur de « ghoster » des gens mais c’est ce que je viens de faire, là… En même temps, je me doute de pourquoi elle m’envoie un message, ça me gonfle. Je te comprends, je ne sais plus trop à qui parler, sans compter que les gens sont loin et qu’ils ont leur vie et que ça n’intéresse personne de parler à une dépressive qui habite encore chez ses parents…

        Si, il y a des fois où je fais vraiment rien, mais j’ai pas trop envie d’en parler… Mais dans un sens, tu as raison, ma culture grandit avec les livres ! 😉 (les seules choses qui savent encore éveiller mon intérêt, on devrait remercier les livres plus souvent 😀 )

        Merci de tes encouragements en tout cas 🙂

        Aimé par 1 personne

      • Je suis vraiment désolée de répondre aussi tardivement 8.8
        C’est normal, je pense que moralement tu vas à l’encontre de ce principe d’où le fait que ça te gêne mais des fois on doit se faire violence pour se respecter, et c’est le plus important. C’est une pensée peut-être égoïste mais après tout, c’est ta vie, pas celle d’une autre.
        Voilà, c’est exactement la même chose pour moi, j’ai les mêmes pensées. J’espère que je ne vais pas te couler parce que dépressive² c’est pas forcément bon. Mais regarde, moi ça m’intéresse de te parler !

        Naaaah tu fais jamais vraiment rien. Tu respires, tu bois, tu manges, tu dors. T’es un minimum active. C’est peut-être risible, mais c’est des petits trucs auxquels s’accrocher. Mais t’inquiète pas, on n’en parle pas. Je respecte totalement. ( on devrait faire une journée du livre au moins une fois par mois ! )

        Mais c’est bien normal tu sais. c:

        Aimé par 1 personne

      • Oh bah non, t’inquiètes ! (et ça prouve que tu bosses, tiens !)
        Je culpabilise un peu moins (en avoir parlé avec la psy, ça fait du bien xD) et tu as raison, c’est ma vie, pas la leur.
        C’est vrai, tu as bien du courage de me parler d’ailleurs /pan/ Blague à part, merci beaucoup ❤

        Aha, oui, c'est vrai. (mais respirer, c'est un peu vital 😛 ) Et merci, encore une fois. 🙂

        Aimé par 1 personne

      • ( Y’avait surtout pas de wifi quand je voulais m’occuper du blog ! Tu vois, je peux te contredire encore une fois haha ! )

        C’est une bonne chose si ta psy t’aide !
        Aaaaaaah je comprends pourquoi ma sœur ou de rares amis peuvent pas me blairer quand je dis ça, c’est insupportable haha ! Je peux te dire un peu la même chose alors. 😉
        Et de rien beaucoup ! ♥ (je contrecarre le « mais ça se dit pas », c’est ma petite marque de fabrique. :’)

        C’est justement ça qui rend la chose importante, c’est vital ! Donc tu fais des choses qui te permettent de vivre, cqfd !
        Pas de quoi, j’ai pas fais grand chose tu sais. C’est le minimum. ^^

        Aimé par 1 personne

      • (oui bah tout est bon à prendre pour bosser, voilà 😛 )

        « Et de rien beaucoup », c’est le pendant de « merci beaucoup » en fait, c’est pas complètement absurde alors x)

        C’est vrai, c’est vrai, mais… Je sais pas, et puis ça m’énerve 😛

        Aimé par 1 personne

      • ( Ca a plutôt été le cas de « frustrée de pas faire ce que j’avais prévu, j’ai rien glandé » :’) )

        Ouais mais comme on m’a déjà répliqué, « beaucoup de rien », ça se dit pas trop quoi… Mais en bonne littéraire on peut asséner que…. Beaucoup de bruit pour rien ! *ok je sors loin désolée le pire c’est que j’en suis fière*
        C’est légitime !

        Aimé par 1 personne

  3. Je t’envoie un ouragan d’ondes positives pour t’aider à remonter la pente ! ❤ Courage courage courage, prends tout ça tranquillement et nous on attendra sagement tes publications, aucun stress de ce côté-là 🙂 (Et du coup, aucune raison pour toi de culpabiliser, t'as sûrement bien assez d'autres chats à fouetter pour pas te rajouter ce genre de faux problèmes par-dessus le marché ! )
    "I am not your negro" a l'air super intéressant ! J'ai lu "small great things" de Jodi Picoult il y a un bon mois, et je n'ai toujours pas trouvé le bon angle pour en faire une chronique. C'est pas tout à fait aussi percutant parce que c'est écrit par une femme blanche pour des blancs, mais ça m'a pas mal secouée et j'ai envie de compléter avec d'autres oeuvres qui traitent du racisme ordinaire pour avoir un angle plus large… Alors je vais me pencher dessus, merci beaucoup pour le conseil !

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup, tu es très gentille ❤ . Je vais essayer de ne pas me prendre trop la tête.
      Pour "I am not your negro", je te conseille plutôt le documentaire, beaucoup plus percutant. Le livre est une sorte de souvenir, on va dire 😀
      J'ai entendu parler d'elle, mais je saurais pas trop comment te conseiller… Est-ce que les concernés estiment que c'est un bon livre ? Si c'est le cas, fonce, tout en rappelant qu'elle en parle sans vivre la situation. Je ne peux pas juger, je ne l'ai pas lu. (et je ne suis pas concernée non plus, par-dessus le marché)

      Aimé par 1 personne

  4. J’ai terriblement envie de lire Cent ans de solitude et en même temps je n’en trouve pas le courage parce qu’il m’intimide… Alors qu’aucun livre ne m’intimide généralement. Ton avis me rassure, il va falloir que je le trouve en librairie !

    Aimé par 1 personne

  5. Bon, j’ai définitivement très, très envie de découvrir Kenzaburo Ôé et James Baldwin.

    J’ai eu par contre beaucoup de mal avec Cent Ans de Solitude, mais surtout parce que j’étais complètement perdue entre les personnages, je n’ai déjà pas une très bonne mémoire des noms mais alors si en plus tout le monde s’appelle pareil c’est plus possible !

    Et franchement, je trouve ton bilan plus qu’honorable, même si au fond le nombre de livres lu n’est pas très important 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Je dois t’avouer qu’à part me renseigner sur l’homme, j’ai toujours rien lu de James Baldwin. xD (mais j’ai un livre de lui dans ma PAL, c’est prévu !) Je ne peux donc pas me prononcer sur lui mais ouiiiiiii, Kenzaburô Ôe est très intéressant. Ca ne fait pas longtemps que je le lis, mais quand il va mourir, ça va me faire un choc, je crois.

      Oui, je te comprends, j’ai eu du mal à me souvenir de qui était deux personnages, c’est un peu frustrant !

      Merci, je fais de mon mieux. 🙂 (parce que dans le fond, j’ai envie de lire…)

      Aimé par 1 personne

  6. Hé mais chacun son rythme et le tien est tellement loin d’être ridicule.. puis des fois t’as juste envie de faire autre chose et ce n’est pas du temps perdu. Le temps n’est jamais perdu d’ailleurs.
    J’espère que le moral ça va et profite bien de tes vacances! ❤

    Aimé par 1 personne

  7. Franchement : quel bilan ! Bravo ! Tu peux être fière de toi…même si tu voudrais en faire plus ! Et puis ce n’est pas une compétition ! L’imPortant c’est que tu te sentes nourrie.
    Sinon je note Kenzaburo oe… mais j’ai peur !!!
    Bisou

    Aimé par 1 personne

  8. Il faut que je lise Kenzabutô ôe !
    ET CENT ANS DE SOLITUDE J AIME TROP CE LIVRE (oui pardon pour les majuscules), j’avais fait l’arbre généalogique moi-même pour pas me faire spoiler et ça valait la peine ;). J’adore le réalisme magique c’est tellement génial.
    I am not your negro ou le documentaire que je souhaite voir depuis des mois. Le pire c’est qu’il est dispo dans les ressources en ligne de la médiathèque… je ne sais toujours pas ce que j’attends ^^’

    Aimé par 1 personne

    • Je te préviens que ce qu’écrit Kenzaburô Ôe est assez atypique dans un sens, ça passe ou ça casse à mon avis.
      Aha, j’avais cru comprendre avec ton autre commentaire, tu en as lu d’autres de Garcia Marquez ?
      Tu peux aussi le trouver sur Internet, alors pas de panique 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s